Cotation du 15/10/2018 à 18h05 CAC 40 -0,02% 5 095,07
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 progresse malgré la guerre commerciale

Clôture Paris : le CAC40 progresse malgré la guerre commerciale
Clôture Paris : le CAC40 progresse malgré la guerre commerciale
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40 a fini sa course en hausse de 0,28% ce mardi, à 5.363 points en clôture, prenant acte avec calme de l'amplification du conflit commercial qui oppose les Etats-Unis à la Chine. Donald Trump a en effet, comme prévu, mis ses menaces à exécution en annonçant hier soir, après la clôture de Wall Street, la création de taxes de 10% sur 200 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises. Ces taxes prendront effet dès lundi prochain, le 24 septembre, et il est prévu qu'elles montent à 25% au 1er janvier 2019... Sans surprise, la Chine a rapidement répondu en annonçant à son tour de nouvelles taxes douanières sur les produits US. Outre-Atlantique, Wall Street, qui avait clôturé en nette baisse hier soir, anticipant ces annonces, s'offre un rebond actuellement.

ECO ET DEVISES

"Si la Chine venait à prendre des mesures de représailles contre nos agriculteurs ou autres industries, nous mettrions en oeuvre immédiatement la phase 3, à savoir des tarifs douaniers sur quelque 267 milliards de dollars d'importations supplémentaires", a expliqué le locataire de la Maison Blanche. En comptant les 50 Mds$ de bien chinois déjà taxés cet été, cette phase 3 reviendrait à taxer la totalité des importations chinoises, qui ont atteint 505 Mds$ en 2017. La Chine avait déjà prévenu qu'elle n'avait d'autre choix que de répliquer face à ces nouveaux prélèvements douaniers. Pékin a annoncé ainsi ce mardi son intention d'imposer à partir du 24 septembre de nouvelles taxes douanières portant sur 60 milliards de dollars d'importations américaines. Ces taxes iront de 5% à 10%, contre 5% à 25% initialement envisagés. Elles s'appliqueront à plus de 5.200 produits américains importés, selon le ministère chinois des Finances. Des produits qui devaient être taxés à 25%, comme le GNL, le seront à 10%. Tout comme les Etats-Unis, la Chine procède donc pour l'heure à des taxes minorées en comparaison des précédents taux évoqués. La Chine explique que sa décision est une réponse sous la contrainte, face au protectionnisme américain. Évidemment, le pays majorera ces prélèvements si les USA durcissent leurs propres taxes. La Chine n'a pas précisé pour l'heure quelles mesures pourraient envisager Pékin en dehors des tarifs douaniers sur les importations américaines. Quoi qu'il en soit, Pékin peut encore refuser de se rendre aux prochaines négociations prévues en principe entre les deux pays la semaine prochaine, faisant craindre une véritable guerre commerciale.

L'indice du marché immobilier américain pour le mois de septembre 2018 mesuré par la NAHB (National Association of Home Builders) est ressorti à 67, en ligne avec le consensus de place et stable en comparaison du mois antérieur.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1687$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 69,7$ et le Brent s'affiche à 78,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Eramet flambe de 14,4% alors qu'Exane BNP Paribas est passé de 'neutre' à 'surperformer' sur la valeur. L'objectif a été dans le même temps ajusté de 113 à 111 euros. Plus globalement, c'est tout le secteur des matières premières qui est bien orienté sur la perspective de mesures de relance en Chine destinées à contrecarrer les effets du conflit commercial avec Washington.

* Virbac bondit de 12,7%. Le groupe a fait état d'un résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions de 45,2 millions d'euros, contre 40,7 ME un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 430 ME, en léger retrait par rapport à l'an dernier (-1,7% à taux de change réels). Le résultat net consolidé a régressé de 21% à 12,6 ME. Le spécialiste de la santé animale a profité d'une activité commerciale "soutenue" ainsi que de sa prudence dans les dépenses, qui ont permis de compenser l'investissement continu en R&D et des effets de change défavorables.

* Riber s'offre un net rebond de 7,1%. Ce sursaut intervient après une mise au point de la société sur sa santé financière et son niveau d'activité, suite à des mouvements jugés anormaux sur le titre.

* Casino gagne encore 5,1%. Selon 'Les Echos', le groupe Casino étudierait la fermeture ou la cession de 20 de ses 110 hypermarchés "Géant"... Le PDG du groupe Jean-Charles Naouri aurait ainsi évoqué cette possibilité à la fin de la semaine passée lors d'une rencontre avec les analystes de Kepler Cheuvreux, selon le journal. "Il ne serait pas question de fermeture brutale mais de vente, d'une transformation en supermarchés, ou de mise en franchise", précise le journal économique. Ces hypermarchés sont situés dans le nord de la France ou dans des zones géographiques qui se dépeuplent et sont globalement déficitaires...

* PSA Groupe gagne 3,5% et se place en tête des progressions du CAC40 ce mardi.

* Sur le CAC40, Atos monte aussi de 2,3% avec TechnipFMC (+2,1%) ou encore Capgemini (+2%).

* Nexity (+1,9%) bénéficie d'une note de Mainfirst qui a confirmé son conseil 'surperformer' tout en revalorisant le dossier de 57 à 66 euros.

* Renault gagne 1,7%. L'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a signé un accord pluriannuel mondial de partenariat avec Google pour équiper les véhicules Renault, Nissan et Mitsubishi Motors de systèmes intelligents d'info-divertissement. L'Alliance va utiliser Android, le système d'exploitation le plus répandu, pour offrir à ses clients un nouvel ensemble de services dont Google Maps, Google Assistant et Google Play Store.

VALEURS EN BAISSE

* Evolis (-13,1%) a lancé un avertissement à l'issue de son premier semestre.

* Actia perd 11,4%. L'inflation sur le prix des composants électroniques a pesé lourdement sur les charges du groupe au premier semestre.

* Cegedim perd 3,2% après ses résultats semestriels. Pour 2018, le groupe anticipe une croissance organique modérée de son chiffre d'affaires et de sa marge EBITDA. "Il est à noter que l'amélioration de la marge 2018 aurait essentiellement lieu au premier semestre 2018", précise Cegedim.

* Korian (-2,9%) lance aujourd'hui une émission assimilable d'obligations à durée indéterminée à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (ODIRNANE) de rang non-subordonné non-sécurisé, sans droit préférentiel de souscription, pour un montant nominal d'environ 60 millions d'euros. L'émission des Nouvelles Obligations a pour objet de refinancer les obligations hybrides non cotées émises en juin 2017 pour un montant de 60 millions d'euros.

* Airbus (-1,3%) devrait avoir besoin d'une année complète pour que les problèmes de livraison affectant son A320 neo ne soient plus qu'un mauvais souvenir. Le groupe européen a été contraint d'ajuster son calendrier de livraison début 2018 après qu'une panne eut été découverte sur les moteurs Pratt & Whitney, tandis que CFM International n'a pas réussi à résoudre les problèmes de production chez ses principaux fournisseurs.

* Sur le CAC40, Veolia perd aussi 0,9% avec Bouygues (-0,4%) ou encore Sanofi (-0,2%).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com