Cotation du 26/10/2021 à 12h44 CAC 40 +0,70% 6 759,72
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 perd plus de 1%

Clôture Paris : le CAC40 perd plus de 1%
Clôture Paris : le CAC40 perd plus de 1%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La Bourse de Paris a perdu 1,04% ce mercredi à 6.583 points en clôture, toujours à l'écoute de la situation financière en Chine qui continue d'inquiéter les investisseurs alors que . Le secteur du luxe en pâtit lourdement pour la deuxième séance consécutive avec des replis de plus de 4% pour LVMH et Kering.

ECO ET DEVISES

Les marchés ont pris connaissance ce matin de statistiques chinoises décevantes pour le mois d'août, avec une augmentation de 5,3% de la production industrielle (5,8% de consensus) et une croissance de 2,5% seulement des ventes de détail (7% de consensus).
Concernant le dossier "chaud" du moment, Pékin a averti plusieurs grandes banques du pays qu'Evergrande Group ne pourrait pas honorer les intérêts dus le 20 septembre sur un de ses emprunts, a rapporté Bloomberg, ajoutant ainsi aux craintes d'une crise de liquidité du numéro deux chinois de l'immobilier... Evergrande poursuit en parallèle ses négociations avec ses banques créancières sur la possibilité d'étaler ses remboursements ou de prolonger la durée de certains emprunts. Numéro deux de l'immobilier en Chine, Evergrande affiche une dette d'environ 1.970 milliards de yuans (près de 260 milliards d'euros).
Mardi, la direction d'Evergrande avait déclaré avoir mandaté des conseils pour étudier différentes options financières et mis en garde contre des risques de défauts liés à la chute des ventes immobilières et aux difficultés qu'il rencontre pour céder des actifs...

Par ailleurs, le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Energie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 10 septembre, a fait ressortir une forte baisse des stocks de brut. Les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 10 septembre ont reculé de 6,4 millions de barils à 417,4 mb, contre une baisse de 3,5 mbj attendue par le consensus. Les réserves d'essence ont diminué de 1,9 mb (contre une baisse de 2 mb anticipée par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont régressé de 1,7 mbj par rapport à la précédente semaine, contre un repli de 1,6 mb attendu... Le brent grimpe ce soir à plus de 75$.
L'euro campe sur les 1,18/$.

VALEURS EN HAUSSE

Poxel remonte de 9% suivi de DBV encouragé par une note de broker, suivi de Esi Group (+5%)

TechnipFMC monte de plus de 5% avec TotalEnergies qui progresse de 2,2% Vallourec et CGG gagnent aussi 3%, Technip Energies prend plus de 3%.

Orapi : +4% avec Ramsay

Groupe Gorgé : +3% avec Séché (+2,5%) et Xilam

Gensight : +2% avec Stellantis, Transgène, AB Science

Eutelsat : +1% suivi de Fermentalg, Verallia, DS

VALEURS EN BAISSE

Jacquet Metals : -5% avec J-C Decaux et MdM (-4,5%)

Kering abandonne encore 4% avec LVMH. Les craintes de ralentissement de l'économie chinoise ont été renforcées ce matin par l'annonce d'une timide hausse des ventes au détail dans le pays en août (+2,5%, soir le rythme le plus lent depuis août 2020) ainsi que par une progression de 5,3% sur un an de la production industrielle, soit la plus faible croissance depuis juillet 2020. L'économie chinoise s'était relevée de l'impact initial de l'épidémie de coronavirus, mais la reprise s'est ralentie au cours des derniers mois, les entreprises étant aux prises avec des résurgences de l'épidémie, des perturbations sur les chaînes d'approvisionnement et des coûts élevés des matières premières. De quoi mettre sous pression les acteurs du luxe alors que la Chine est depuis plusieurs années le principal moteur de croissance du secteur.

Alstom : -4% suivi de Vetoquinol, ATOS

Pernod Ricard : -3,5% avec Remy Cointreau, Argan et Worldline

Lagardere : -2,5% avec Lisi, Accor et Savencia

Vivendi recule de 2,5%. Le Directoire de Vivendi, qui s'est tenu hier, a décidé d'associer le dividende exceptionnel en nature (5,3 milliards d'euros sur les réserves existantes au 22 juin 2021) à un acompte sur dividende en nature payé au regard du bilan intermédiaire au 30 juin 2021. L'addition de ces deux dividendes permet de distribuer en nature jusqu'à 60% du capital d'UMG aux actionnaires de Vivendi le 21 septembre 2021.

Bic : -2% suivi de Engie, Vinci, Alten et Faurecia (-1,5%)

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !