Cotation du 15/01/2021 à 16h08 CAC 40 -1,68% 5 585,97
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,44%

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,44%
Clôture Paris : le CAC40 perd 0,44%
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 a reperdu 0,44% ce mardi à 5.564 points, affecté par les incertitudes liées à la situation sanitaire qui se dégrade des deux côtés de l'Atlantique. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé hier soir un troisième confinement national, qui durera en principe jusqu'au mois de... mars. L'Allemagne pourrait faire de même avec un confinement étendu. Les inquiétudes portent donc sur l'impact économique des nouvelles restrictions, notamment en Europe, mais aussi sur le rythme des vaccinations, en particulier en France où la campagne a démarré très lentement...
Aux Etats-Unis, l'élection sénatoriale en Géorgie qui se déroule aujourd'hui, cristallise aussi l'attention des investisseurs puisque l'équilibre politique américain des prochaines années est en train de s'y jouer...

ECO ET DEVISES

Dans l'actualité économique américaine ce jour, l'indicateur ISM manufacturier américain du mois de décembre 2020 est ressorti à 60,7, contre un consensus de place de 56,5 et un niveau de 57,5 un mois auparavant. Il traduit donc une poursuite de l'expansion de l'activité manufacturière nationale américaine en fin d'année, et même une accélération.
Dans la matinée, les opérateurs avaient pris connaissance des ventes de détail en Allemagne, en croissance de 5,6% en novembre, ainsi que du taux de chômage allemand (6,1% comme prévu en décembre).

Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland, a estimé que la politique monétaire devait rester "hautement accommodante" pendant un certain temps encore, compte tenu de la trajectoire graduelle de la reprise. Selon elle, l'inflation ne devrait pas remonter rapidement sur les 2%. Mester anticipe des conditions économiques de court terme probablement faibles, mais une amélioration considérable à moyen terme. A court terme, la flambée des nouveaux cas d'infections constitue un problème, mais les développements sont positifs concernant les vaccins.
Raphael Bostic, qui dirige la Fed d'Atlanta, a lui jugé que la Réserve Fédérale américaine pourrait réduire le montant de ses rachats d'actifs cette année si l'économie rebondit comme attendu.
L'euro campe sur les 1,23/$ ce soir. Le pétrole remonte à 52,80$ sur le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Fermentalg : +65% ! Forts de leur retour d'expérience après 5 années de collaboration, et face à l'urgence climatique, Suez et Fermentalg, acteur français de la recherche et de l'exploitation bio-industrielle des microalgues, ont signé un protocole d'accord pour la création au cours du 1er semestre 2021 d'une co-entreprise, détenue à parité égale, qui développera des photo-bioréacteurs algaux capables de capter du CO2 par biomimétisme. En outre, cette nouvelle innovation majeure permettra de développer des boucles circulaires en produisant notamment des produits valorisables dans les domaines du biocontrôle, de la nutrition et de la santé animale.
Initiée en 2015 dans le cadre de l'accord de Paris, la collaboration entre Fermentalg et Suez a permis le développement de solutions inédites et prometteuses répondant aux enjeux environnementaux du XXIe siècle, avec le Puits de carbone, destiné au captage et à la valorisation du CO2 en environnement industriel par photo-bioréacteur algal de nouvelle génération, ainsi que le Combin'Air, purificateur d'air urbain comprenant, entre autres procédés innovants, un photo-bioréacteur algal, destiné à diminuer les particules fines (PM10, PM2,5) et les oxydes d'azote (NOx) pour combattre les effets nocifs de la pollution atmosphérique sur la santé publique.
Le nouveau photo-bioréacteur algal développé par la co-entreprise s'appuiera sur ces premières avancées technologiques déployées tant en milieu industriel qu'urbain ces cinq dernières années. Elles ont notamment permis d'améliorer la sélection des souches de microalgues, les nouvelles technologies d'éclairage, ainsi que l'identification de bioproduits à forte valeur ajoutée validant les bénéfices environnementaux et économiques du modèle. Selon les applications, ces bioproduits contribueront à la préservation des sols et de la biodiversité comme à la santé humaine et animale.

Medincell : +36% suivi de Metabolic (+15%) avec Voltz (+12%)

Solutions 30 poursuit sa remontée de près de 10%, porté par des rachats de positions vendeuses.

TechnipFMC : +8% suivi de Vallourec (+7%)

Nexity (+6%) a revu à la hausse ses prévisions financières 2020, l'impact du deuxième confinement sur ses activités ayant été moins marqué qu'attendu au quatrième trimestre. Nexity anticipe désormais pour 2020 un chiffre d'affaires autour de 4,7 MdsE au lieu d'au moins 4,2 MdsE, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 5% au lieu d'un taux de l'ordre de 5%. Pour 2021, la société prévoit un chiffre d'affaires à périmètre constant autour de 4,7 milliards d'euros, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 7%.

DBV : +5% suivi de Innate avec son accord avec Sanofi

Carrefour : +3,5% avec Showroomprivé, Boiron et CGG

Quadient : +3% suivi de Total, GTT

Renault (+2,2%) au lendemain de la présentation de ses résultats commerciaux 2020. Dans un marché en recul de 23,8%, le groupe Renault est parvenu à maintenir une part de marché de 26,1% (+0,2 point) en France avec 535.591 immatriculations. Fort de son leadership dans l'électrique et du lancement de sa nouvelle gamme de véhicules E-TECH hybrides et hybrides rechargeables, Renault prend la tête du marché des véhicules électrifiés (électriques + hybrides). ZOE double ses ventes et reste le véhicule électrique le plus vendu en France, avec 39.008 unités (+95,4%). Dacia se classe 3ème marque sur le marché des ventes de VP à particuliers tandis que Sandero demeure le véhicule le plus vendu à clients particuliers. Le constructeur au losange est également soutenu ce mardi par une note de JP Morgan qui a revalorisé le dossier de 40 à 67 euros tout en maintenant son avis 'surpondérer'.

Gecina : +2% avec Icade, Korian, Klepierre, FnacDarty

STMicroelectronics (+0,8%) Le spécialiste des semi-conducteurs est aidé par le message positif de son concurrent Dialog Semiconductor qui a revu en hausse sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre 2020. Le groupe allemand a expliqué cette révision essentiellement par une demande plus forte que prévu pour les smartphones et les tablettes compatibles avec la 5G, une dynamique commerciale qui devrait se poursuivre durant le trimestre en cours. Il anticipe désormais des revenus compris entre 436 et 441 M$ sur la période contre une précédente fourchette allant de 380 à 430 M$.

VALEURS EN BAISSE

Abivax : -10% suivi de ID Logistics (-5%)

JCDecaux : -3,5% suivi de Tikehau, Manitou, Lysogène

2CRSI : -2,5% avec Getlink, Groupe Gorgé, Navya, Orapi et Verallia

Michelin recule de 2%. JP Morgan a rehaussé sa cible sur Michelin de 110 à 125 euros ('achat').

Pernod Ricard recule aussi de 2%. Le Credit Suisse a ramené son objectif de cours de 172 à 170 euros ('neutre').

Spie : -2% avec Dior, suivi de Vinci, Bolloré, EDF

Airbus (stable) aurait dépassé les 560 livraisons l'an dernier, a appris Reuters de plusieurs sources proches de l'avionneur. Les chiffres ici avancés n'ont pour l'heure rien d'officiel et doivent encore être audités, ont ajouté les sources de l'agence. Les données officielles de commandes et de livraisons devraient être connues dans les jours prochains. Si ces chiffres étaient confirmés, ils permettraient à Airbus de battre l'Américain Boeing, qui n'avait quant à lui livré que 118 appareils entre janvier en novembre du fait notamment des difficultés du 737 MAX. Le nombre de livraisons d'Airbus en 2020 devrait avoir régressé d'un tiers avec l'impact de la pandémie.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !