Cotation du 22/03/2019 à 18h05 CAC 40 -2,02% 5 269,92
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 grimpe encore !

Clôture Paris : le CAC40 grimpe encore !
Clôture Paris : le CAC40 grimpe encore !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

En légère baisse hier et hésitant ce matin, le CAC 40 a finalement choisi la pente ascendante ce mercredi, en hausse de 0,69%, à 5.195 points en clôture, sur des niveaux plus revus depuis début octobre 2018 (plus haut "intraday" de 5.202 pts). Wall Street se montre plus indécis pour le moment, alors que les discussions commerciales entre les Chine et les Etats-Unis semblent toujours bien se dérouler, à en croire les derniers commentaires de Donald Trump. Le président américain laisse par ailleurs toujours entendre que les négociations pourraient éventuellement se poursuivre au-delà de la date butoir du 1er mars. Les opérateurs suivront en outre avec attention ce soir les "minutes" de la dernière réunion FOMC de la Fed.

ECO ET DEVISES

Donald Trump a affirmé une fois de plus hier que les négociations commerciales avec la Chine se déroulaient bien. Le président américain a également fait comprendre qu'il était encore possible de prolonger les discussions au-delà de la date butoir du 1er mars. Cette date ne serait en effet pas 'magique', a indiqué Trump. Les échanges entre Etats-Unis et Chine ont repris hier mardi à Washington. Les USA envisagent pour l'heure, en l'absence de 'deal' d'ici au 1er mars, de porter de 10% à 25% les 'tarifs' douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations provenant de Chine. Trump a néanmoins précisé déjà qu'il était possible de repousser cette échéance, si les discussions évoluaient dans le bon sens. "Ce sont des discussions très compliquées. Elles se passent très bien", a affirmé Trump aux journalistes depuis le Bureau ovale de la Maison blanche. "Je ne peux rien vous dire de précis sur le calendrier mais la date n'est pas une date magique. Il peut se passer beaucoup de choses", a encore lancé le président américain, cité notamment par Reuters. "Je peux seulement dire que les discussions avec la Chine se passent très, très bien".

Sur le front économique aux Etats-Unis ce jour, les 'Minutes' du FOMC, concernant la dernière réunion monétaire de la Fed qui se tenait les 29 et 30 janvier, seront communiquées ce soir à 20h. Ces Minutes auront leur importance, puisque les responsables de la Fed ont radicalement changé de ton ces dernières semaines au sujet de la politique de taux. Les marchés tablent désormais sur une pause monétaire durable. Le Comité monétaire de la Banque avait affirmé en janvier son intention de rester patient, avant de procéder à de nouveaux ajustements sur les taux. Il envisageait auparavant 'quelques hausses graduelles de taux supplémentaires'. La Fed semble par ailleurs vouloir se montrer bien plus flexible dans la réduction de son bilan, gonflé par les rachats d'actifs obligataires durant la crise financière récente.

La décision est tombée pour la plus grande banque suisse... UBS a été condamnée mercredi à payer une amende de 3,7 milliards d'euros pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale en France par le tribunal correctionnel de Paris. Elle devra également payer 800 millions d'euros de dommages et intérêts à l'Etat français. "Les actes criminels étaient d'une gravité exceptionnelle", a déclaré la juge Christine Mee. UBS a immédiatement communiqué sa décision de faire appel de ce jugement.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1359$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 56,9$ et le Brent s'affiche à 66,9$.

VALEURS EN HAUSSE

* Actia Group gagne 16,5%. Sur 2018, le chiffre d'affaires ressort à 476,5 ME, en progression de 10% témoignant de la capacité d'Actia à mettre en oeuvre de nouveaux relais de croissance pour poursuivre son développement dans l'électronique de pointe au service d'industriels exigeants. Pour 2019, Actia qui table sur une nouvelle croissance de ses ventes, est confiant dans sa capacité à bénéficier de leviers d'amélioration de sa rentabilité opérationnelle.

* M6 Metropole Television bondit de 9,3%. Le groupe audiovisuel a dévoilé un résultat net 2018 en hausse de 14,8% à 181,8 millions d'euros pour un chiffre d'affaires consolidé en progression de 7,3% à 1,42 milliard d'euros. Le résultat opérationnel courant a atteint 266,1 ME, un niveau record.

* Air France gagne 6,1%. Le Groupe a généré un cash-flow libre d'exploitation ajusté positif de 115 millions d'euros en 2018, en diminution de 562 millions d'euros par rapport à 2018. Cette baisse par rapport à l'an dernier s'explique principalement par l'impact des grèves et par une hausse de 187 millions d'euros des investissements nets. Le résultat net s'inscrit à 409 ME. En outre, le patron de KLM est finalement maintenu en poste, alors que la mobilisation des salariés et au-delà, en sa faveur, s'était montrée forte ces derniers jours.

* Valeo poursuit à bon rythme sa remontée, en grimpant encore de 3,7% ce mercredi, à plus de 28 euros.

* TechnipFMC (+3,6%) a approuvé le versement d'un dividende trimestriel en numéraire de 0,13 dollar par action ordinaire. Il sera mis en paiement le 3 avril 2019 ou rapidement après cette date aux actionnaires inscrits en compte au 19 mars 2019 après clôture de la bourse de New York (NYSE). La date de détachement du coupon est fixée au 18 mars.

* Sur le CAC40, Bouygues gagne aussi 2,4% avec PSA Groupe (+2,8%) ou encore ArcelorMittal (+2,3%).

* Schneider Electric gagne 2,2%. Crédit Suisse réitère son conseil "surperformance" en revalorisant son objectif de cours de 72 à 78 euros.

* Legrand (+1,2%) a racheté Universal Electric Corporation, le leader incontesté des busways (Systèmes d'alimentation électrique par jeux de barres métalliques) pour datacenters aux Etats-Unis.

* Engie (+0,2%). Un nouveau plan d'économie se préparerait au sein du groupe. Engie pourrait profiter de la publication de ses résultats annuels la semaine prochaine pour présenter un plan de réduction des coûts dont l'impact sur les bénéfices d'ici trois ans est chiffré à un milliard d'euros. Selon 'Les Echos', qui citent plusieurs sources, 'Act 2021' devrait prendre le relais de 'Lean 2018'. Le quotidien confirme ainsi une information dévoilée par Reuters il y a quelques jours. Des rumeurs d'une réduction de la présence géographique de l'ex GDF-Suez, le groupe est aujourd'hui implanté dans quelque 70 pays, et de simplification de la structure de la société, circulent également dans les salles de marché.

VALEURS EN BAISSE

* Nexity perd 6,8%. Si la société immobilière a enregistré des résultats très solides l'an dernier, ses objectifs 2019 déçoivent dans la mesure où elle table sur une croissance de ses revenus et de son Ebitda nettement inférieure à celle enregistrée l'an passé. Ainsi, alors que le groupe a fait état, au titre de son exercice 2018, d'une progression de 16% de son chiffre d'affaires et de 14% de son excédent brut d'exploitation, il anticipe une croissance de ses deux indicateurs d'au moins 5% cette année. Le dividende par action payé en 2019 sera de 2,50 euros.

* Vicat (-6,5%) a publié un Ebitda annuel de 435 millions d'euros, en baisse de 2,2% en données publiées mais en progression de 2,7% à périmètre et changes constants. Le groupe se fixe pour principal objectif d'améliorer sa rentabilité opérationnelle en 2019.

* SoLocal (-1%). Les opérateurs n'apprécient pas vraiment les résultats 2018 publiés, marqués par une perte nette, un chiffre d'affaires consolidé en retrait de 9,3% et un Ebitda récurrent en très modeste hausse à 171 ME. L'Ebitda consolidé s'est quant à lui affaissé de 97% à 5 millions d'euros. La perte nette s'élève à 81 millions d'euros, contre un profit de 317 ME un an plus tôt. Les prévisions sont en outre prudentes, le groupe envisageant une croissance modérée de l'Ebitda récurrent cette année. Solocal vise une croissance modérée de l'Ebitda récurrent, une croissance des ventes Digital en 2019, ainsi qu'un maintien du taux de conversion de l'Ebitda récurrent en flux de trésorerie opérationnels au-delà de 60% (à norme comptable constante avant application de la norme IFRS 16).

* Sur le CAC40, Atos perd 0,2% avec Carrefour (-0,9%) ou encore Sanofi (-0,6%).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com