Cotation du 14/12/2018 à 18h05 CAC 40 -0,88% 4 853,70
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,23%

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,23%
Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,23%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a gagné 0,23% ce mercredi, à 5.534 pts en clôture, dans des volumes toujours faibles alors que la semaine est marquée par deux jours fériés (bourse ouverte) en France. Les regards sont tournés vers le pétrole, avec un baril WTI qui flirte désormais avec les 71$, dopé par la rupture de l'accord nucléaire iranien par les Etats-Unis, annoncée hier soir. TechnipFMC et Total en profitent pour afficher les plus fortes hausses de l'indice parisien aujourd'hui. A l'inverse, PSA Groupe et Airbus subissent ce regain de tensions géopolitiques... L'Euro poursuit de son côté sa descente, en valant désormais moins de 1,19$.

ECO ET DEVISES

C'est donc désormais officiel. Donald Trump a annoncé mardi soir que les Etats-Unis quitteront l'accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015, qui avait également été signé par la France, le Royaume-Uni, la Russie, l'Allemagne et la Chine. Cet accord avait mis en oeuvre la levée partielle des sanctions économiques contre l'Iran, en échange du gel et de la mise sous contrôle international du programme nucléaire iranien pour au moins dix ans. Mardi soir, Donald Trump a donc annoncé que Washington allait rétablir pleinement les sanctions américaines contre Téhéran... Dès à présent, aucun nouveau contrat ne pourra être signé entre des intérêts américains et l'Iran. Pour les contrats existants, les sanctions seront rétablies à l'issue de périodes transitoires de 90 à 180 jours...

L'indice des prix à la production aux États-Unis pour le mois d'avril 2018 est ressorti en hausse de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place. Le 'PPI' hors alimentaire et énergie a affiché une progression de 0,2% par rapport au mois de mars 2018, ce qui ressort conforme au consensus. En comparaison de l'an dernier, le PPI grimpe de 2,6% en avril 2018 (+2,3% hors alimentation et énergie).

Dans l'actualité des entreprises US, les opérations de fusions et acquisitions se multiplient et stimulent le marché. Walmart vient de conclure un accord en vue d'une prise de contrôle de l'Indien Flipkart pour 16 Mds$. Walt Disney, de son côté, a confirmé son optimisme concernant l'acquisition des actifs de la Fox - par ailleurs convoitée par Comcast... Vodafone se propose pour sa part de reprendre des actifs de Liberty Global pour plus de 18 MdsE.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1863$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 71$ et le Brent s'affiche à 77$.

VALEURS EN HAUSSE

* SES-imagotag (+14,5%), spécialiste des étiquettes digitales, et E Ink Holdings, leader de la technologie de l'encre électronique, ont annoncé une collaboration stratégique pour accélérer et étendre leur croissance commune sur le marché des solutions IoT pour le commerce physique.

* Autres valeurs pétrolières bien orientées, Vallourec repasse au-dessus de 5 euros (+3,7%) et CGG au-dessus de 2 euros (+1,4%).

* En tête du CAC40, TechnipFMC regagne 3,4% au lendemain d'une chute de 4%.

* Total progresse de 1,8%. Quelle conséquence de l'annonce de Trump sur le pétrole iranien ? Le groupe pétrolier français a fait son retour en Iran en juillet 2017, en signant un contrat avec la National Iranian Oil Company (NIOC) pour développer la production de la phase 11 d'un immense champ gazier, South Pars. Total, opérateur du projet, est engagé sur 20 ans par ce contrat et détient une participation de 50,1% dans South Pars 11. La première phase du projet représente pour Total un investissement de l'ordre de 2 milliards de dollars, avec un investissement initial d'environ 1 Md$. Dès novembre 2017, le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné avait laissé planer un doute sur ce programme, affirmant que Total examinera ses options concernant son investissement en Iran, si les Etats-Unis décidaient d'imposer des sanctions contre l'Iran...

* STMicroelectronics repart à la hausse, de 1,5%, après avoir cédé 1,6% hier.

* Sur le secteur bancaire, BNP Paribas monte de 1,1% avec Crédit Agricole (+0,2%).

VALEURS EN BAISSE

* Suez Environnement replonge de 8,8%. Hier, en fin de séance, le titre avait connu une performance inverse, puisqu'il s'était frénétiquement enflammé de pratiquement 8% dans les derniers échanges, profitant d'un vent de spéculation peu rationnel alimenté par les achats algorithmiques. Plus de 3 millions de titres avaient été négociés hier, durant une séance par ailleurs très creuse pour cause de jour férié. Le prestataire de services à l'environnement publiera ses résultats du 1er trimestre 2018 le 17 mai.

* PSA Groupe recule de 1,5%. Les dégagements font écho à la décision de Washington de se retirer de l'accord sur le nucléaire conclu en 2015 avec l'Iran et de rétablir, sous trois à six mois, les sanctions à l'égard de Téhéran. PSA Groupe, qui a repris ses opérations iraniennes dès 2016, nourrit de grandes ambitions dans ce pays où il a écoulé plus de 400.000 véhicules en 2017. L'objectif affiché par la firme française est de porter ses ventes à 3 millions de véhicules par an d'ici 2030. Réagissant à l'annonce de Donald Trump, PSA Groupe a rappelé que ses activités en Iran "sont totalement conformes à la réglementation internationale" et a exhorté l'Europe à trouver une position commune sur ce dossier.

* Kering cède 1% au lendemain d'un rebond de près de 1,6%.

* Airbus perd 1%. Le groupe a reçu fin 2016 une commande de la compagnie iranienne Iran Air portant sur une centaine d'appareils pour un montant catalogue de 20,8 milliards de dollars (17,5 milliards d'euros). D'autres commandes iraniennes, notamment pour des hélicoptères, sont en négociation. Mardi soir, Airbus a réagi aux annonces américaines, en temporisant... Le groupe va examiner la décision de Donald Trump avant de bouger, a annoncé mardi l'avionneur européen, ajoutant que cela prendrait du temps. "Nous analysons attentivement cette annonce et évaluerons les prochaines étapes en cohérence avec nos politiques internes et dans le respect complet des sanctions et des règles de contrôle des exportations", a dit le responsable de la communication d'Airbus, Rainer Ohler.

* Axa perd 0,8%. L'introduction en bourse d'AXA Equitable, la filiale américaine d'assurance-vie et de gestion d'actifs d'Axa, s'inscrit dans un contexte plutôt fébrile vis-à-vis du secteur aux Etats-Unis, en vue de la fixation du prix de lancement de l'opération ce mercredi. De quoi risquer de tomber sous la fourchette indicative qui allait de 24 à 27 dollars, selon certains observateurs. AXA a lancé fin avril l'introduction en bourse de sa filiale américaine AXA Equitable Holdings dont il va proposer aux investisseurs 137,25 millions d'actions, soit 24,5% du capital.

* Renault perd aussi 0,6%. Renault, resté présent sur le marché iranien malgré les sanctions, a signé en 2016 un accord stratégique pour accélérer le développement de ses ventes dans le pays, via une nouvelle société commune avec IDRO (fond d'investissement et de rénovation de l'industrie en Iran), et Parto Negin. L'objectif est de produire 150.000 véhicules par an dans un premier temps, ce qui s'ajoutera aux capacités existantes du groupe dans le pays de 200.000 véhicules.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com