Cotation du 18/10/2021 à 18h05 CAC 40 -0,81% 6 673,10
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,19%

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,19%
Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,19%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le marché parisien est reparti timidement de l'avant ce lundi avec un CAC40 qui a gagné 0,19% à 6.650 points en clôture.
En Chine, le géant de l'immobilier Evergrande reste surveillé de très près, mais les autorités semblent vouloir éviter un effondrement du groupe surendetté en continuant d'injecter des liquidités dans le système financier... Le début de semaine a également été marqué par la nouvelle progression des cours du pétrole avec un Brent qui tutoie la barre des 80 dollars, au plus haut depuis près de trois ans. Une vigueur qui a soutenu logiquement le compartiment pétrolier en bourse... Le résultat des élections en Allemagne n'a eu que peu d'influence sur la tendance, alors que le jeu des alliances promet d'être long...

ECO ET DEVISES

Concernant le géant immobilier chinois Evergrande, rappelons donc qu'un coupon qui était dû jeudi pour 83,5 millions de dollars n'a pas été reçu, et que le groupe a désormais 30 jours pour régulariser sa situation. Un autre paiement de 47,5 millions de dollars est attendu cette semaine. Le groupe croule sous un endettement voisin de 300 milliards de dollars et peine à céder des actifs. Les plans d'introduction en bourse à Shanghai de la filiale China Evergrande New Energy Vehicle Group ont été abandonnés... Un rapport de Caixin indique que plusieurs gouvernements locaux en Chine ont mis en place des comptes de dépositaire spéciaux pour les projets immobiliers d'Evergrande, visant à garantir que les paiements des acheteurs de maison soient utilisés pour achever les projets de logements d'Evergrande, et non détournés ailleurs, comme vers les créanciers.
L'euro revient sur les 1,17/$. Le pétrole pointe à 79,65$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

JC Decaux : +8,6% avec Technip FMC (+6,5%)

Groupe ADP (+6%) avec Air France KLM (+5,5%) et Accor (+5,5%). Les valeurs du voyage et du tourisme restent recherchées dans un environnement plus détendu, suivi de P&V et de la Cie des Alpes.

Klepierre : +4,5% avec Verimatrix, Coface, Ramsay

Bonduelle (+3,7%) après des résultats annuels sans grande surprise. Le profit opérationnel s'établit à 97,2 millions d'euros contre 101,9 millions d'euros lors de l'exercice précédent. Le résultat net atteint 57,1 millions d'euros, en progression de 4,6% en données publiées, pour des revenus de 2,78 MdsE (-2,7% en publié et +1,6% en organique). Malgré l'environnement sanitaire toujours incertain et un contexte hyper-inflationniste, Bonduelle a pour objectif sur l'exercice en cours une croissance de l'ordre de 3% de son chiffre d'affaires et un taux de marge opérationnelle courante de 3,8% à 4%, tous deux à périmètre et change constants.

TotalEnergies (+3,5%). Le secteur pétrolier est soutenu par la nouvelle hausse des cours du brut avec un baril de brut léger américain qui évolue autour des 75 dollars et un Brent qui se rapproche de la barre des 80$, au plus haut niveau depuis octobre 2018.

*Crédit Agricole (+3,5%) avec la nouvelle hausse des taux obligataires. La banque verte aurait par ailleurs proposé plus de 100 millions d'euros pour racheter Olinn, spécialiste de la location automobile et d'équipements informatiques. Selon le journal 'Les Echos', le groupe, qui génère 175 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, adresse environ 5.300 clients professionnels en Europe pour financer à la fois leur matériel informatique, leurs mobiles, leurs équipements médicaux et la gestion de leur parc automobile.

Sodexo : +3,5% avec EDF, Vinci, BNP Paribas, Scor, SG, Thales

Renault : +2,5% avec Eiffage, Technip Energies

Boiron : +2% suivi de CNP, Sopra Steria

Valeo s'adjuge 1,4%, en nette progression pour la quatrième séance consécutive. L'équipementier automobile est dopé par une note de Goldman Sachs qui a rehaussé à 'neutre' sa recommandation sur la valeur avec 29 euros en ligne de mire. La banque d'affaires américaine a abaissé son estimation de production dans l'industrie automobile pour 2021 dans un contexte de perturbations dues à la pénurie de semi-conducteurs, ajoutant que la révision se reflète déjà dans les cours de bourse compte tenu du repli de l'indice Stoxx 600 Automobiles & Parts au cours des trois derniers mois. GS a toutefois revu à la hausse son opinion sur Valeo compte tenu du potentiel relatif et du fait que le prix de l'action reflète déjà les révisions à la baisse de la production.

VALEURS EN BAISSE

SES Imagotag : -7% suivi de Sartorius (-6%) avec BioMerieux et ID Logistics

Rallye : -5% avec Eurofins

Abivax : -4% suivi de Teleperformance

Plastic Omnium (-3,5%). Il faut dire qu'après Faurecia, l'équipementier a également revu à la baisse ses objectifs annuels en raison de la pénurie de semi-conducteurs qui affecte la production automobile mondiale. Alors qu'une normalisation du marché était attendue au troisième trimestre par Plastic Omnium, l'intensification soudaine des arrêts de production des usines à travers le monde au cours des dernières semaines, amplifiée avec la récente publication de IHS Markit (production mondiale en hausse de 1,6% vs +8,5%), ont conduit le groupe à aligner son hypothèse annuelle sur une production automobile mondiale pour 2021 entre 71 et 73 millions de véhicules, contre 77 millions précédemment. Dans ce contexte, la société vise désormais un chiffre d'affaires en croissance contre en fort rebond précédemment tandis que la marge opérationnelle devrait être comprise entre 4 et 5%, contre au moins 6% précédemment. Enfin, le cash-flow libre est attendu d'au moins 220 ME contre significativement supérieur à 220 ME précédemment...

Hermes : -3% suivi de Varallia, DS, Virbac

Innate : -2,5% avec Nexans, Soitec

Ubisoft : -2% avec Bolloré, Trigano, 2CRSI

Kering : -1,5% en compagnie de Euronext, L'Oreal, Schneider, FDJ.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !