Cotation du 18/06/2019 à 18h05 CAC 40 +2,20% 5 509,73
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 finit dans le rouge, lesté par Total

Clôture Paris : le CAC40 finit dans le rouge, lesté par Total
Clôture Paris : le CAC40 finit dans le rouge, lesté par Total
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Au terme d'une séance où les investisseurs ont fait preuve d'attentisme, le CAC40 a concédé 0,12% à 5.378 points, dans un volume d'échanges peu fourni de 2,96 milliards d'euros. Les opérateurs ont joué logiquement la prudence avant les "minutes" de la Fed, attendues ce soir. Le feuilleton autour des négociations commerciales a aussi accaparé l'attention des intervenants dans la journée, alors que la liste noire d'entreprises dans le collimateur de Donald Trump pourrait s'élargir à des fabricants de drones. A en croire une information du New York Times, l'administration américaine envisage en effet d'imposer au spécialiste chinois de la télésurveillance Hikvision des sanctions comparables à celles décidées pour Huawei. Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré de son côté que les nouveaux droits de douane annoncés par la Maison blanche n'entreraient pas en vigueur avant "30 à 45 jours".
Parallèlement, Pékin a assuré que la porte est "toujours ouverte" pour des négociations avec les Etats-Unis tandis que le président Xi Jinping a déclaré que son pays devait se préparer à surmonter des "situations difficiles". Côté diplomatie, le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a déclaré mercredi que les pressions américaines sur des entreprises chinoises comme Huawei relevaient du harcèlement économique et visaient à empêcher son pays de poursuivre son développement économique.
La baisse des cours du brut ont logiquement pesé sur le compartiment pétrolier, avec une nette contre-performance pour Total et TechnipFMC.

ECO ET DEVISES

Les investisseurs attendent à 18h00 GMT (20h00, heure de Paris) le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, qui pourraient apporter de nouveaux éléments au débat en cours sur la possibilité d'une baisse de taux d'ici la fin de l'année. Dans cette attente, les rendements des obligations US à 10 ans sont stables à 2,4228%

D'après le Département américain à l'énergie, les stocks de brut domestiques, hors réserve stratégique, ont bondi de 4,7 millions de barils lors de la semaine close le 17 mai, à 476,8 millions de barils, au plus haut depuis juillet 2017. Le consensus tablait sur un repli de 1,7 mb. Les stocks d'essence ont quant à eux progressé de 3,7 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont grimpé 0,8 million de barils.

Les cours du brut ont creusé leurs pertes cet après-midi après la publication de ces données américaines. Le 'light sweet crude' pour livraison juin perdait 2% à 61,9 dollars alors que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison juillet cèdait 1,5% à 71,1$.

Sur le front des devises, la parité euro/dollar atteint 1,1155 $ (-0,1%). La perspective de nouvelles fortes turbulences politiques au Royaume-Uni après l'accueil négatif réservé aux dernières propositions en date de Theresa May sur le Brexit font rechuter la livre sterling.

VALEURS EN HAUSSE

* La tendance est restée positive ce mercredi pour bon nombre de valeurs technologiques, à l'image d'Atos etCapgemini qui ont trusté les premières places du palmarès au sein du CAC40, en hausse d'environ 2%.Worldline a également gagné du terrain (+2%), tout commeDassault Systèmes (+0,8%).* Coface a été très travaillé avec à la clé un gain de 3,7% à 8,67 euros, après le détachement ce matin d'un coupon de 0,79 euro par action.

* Teleperformance (+3,2% à 174,4 euros) a été porté par le relèvement d'objectif de Morgan Stanley. La banque américaine vise 200 euros à présent contre 185 euros précédemment, tout en restant à " surpondérer ". Standard & Poor's, de son côté, a confirmé la notation de son endettement à long-terme "BBB-" - Investment grade - assortie d'une perspective stable.

* SuperSonic Imagine s'est adjugé 4,2% à 1,19 euro, dans le sillage d'un succès commercial. Dans le détail, la société a installé huit plateformes échographiques Aixplorer MACH 30 au sein du Réseau Radiologique Romand (3R), en Suisse.

* Abivax : +1,7%. La société a dévoilé les résultats à 9 mois de son étude de Phase 2a de maintenance dans la rectocolite hémorragique : après 9 mois de traitement avec ABX464 en phase de maintenance, 18 des 19 patients présentent une réponse clinique durable.

* Solution 30 s'est offert un rebond de 4,9% après le 'coup de tabac' du début de semaine lié à la pression mise par le fonds Muddy Waters.

* Carmat : +2,7%. Le groupe a annoncé la reprise de la production des prothèses pour l'étude PIVOT de son coeur artificiel. Suite à l'analyse des informations recueillies à partir de l'expérience accumulée lors de la cohorte 1 de l'étude PIVOT et des données enregistrées sur bancs d'essai, Carmat a effectué plusieurs changements dans ses procédés de production, incluant le transfert de l'ensemble des activités de production sur le site de Bois d'Arcy, pour éviter notamment des risques de dysfonctionnement susceptibles d'affecter le module électronique de la prothèse...

* Valneva a grimpé de 1,4% à 3,37 euros, alors que la société a annoncé de nouveaux résultats positifs de Phase 1 pour son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

* Devoteam : +0,6%. Le groupe a relevé son objectif de chiffre d'affaires consolidé à 774 ME suite à l'acquisition d'Avalon Solutions et maintient son objectif de marge d'exploitation à 11,3%.

* Nexity : +0,4%. Le groupe a cédé sa participation dans le réseau de franchises Guy Hoquet l'Immobilier, dont il était l'actionnaire majoritaire depuis 2006, à la société Arche, holding du groupe Citya.

VALEURS EN BAISSE

* TechnipFMC a fini en baisse de 2,7% à 20,57 euros, pénalisé comme l'ensemble du compartiment pétrolier par l'accès de faiblesse du baril de brut. CGG et Vallourec ont respectivement concédé 5,9 et 3,8%. Total a trébuché de 1,5%.

* Lumibird a reculé de 1,9% dans le sillage d'une augmentation de capital par placement privé. Le spécialiste des lasers a finalement levé 25,1 ME, à comparer à un montant initialement prévu de 20 ME. Le prix de souscription a été fixé à 15 euros, tandis que 1.675.442 actions nouvelles ont été émises dans le cadre de cette opération.

* Compagnie des Alpes : -1,2%. L'Excédent Brut Opérationnel ressort à 165,4 ME au 1er semestre 2018/2019 contre 166,6 ME sur la même période de l'exercice précédent, soit -0,7%. Il est notamment pénalisé par la consolidation sur l'ensemble du semestre de Travelfactory dont l'EBO structurellement négatif du 1er trimestre n'était pas inclus dans les comptes de l'an dernier. Le Résultat net part s'établit à 64,6 ME en baisse de 2,4 ME soit -3,6% par rapport au 31 mars 2018.

* Thales : -0,5%. Le groupe a réalisé, le 21 mai, une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d'euros à 3 ans assortie d'un coupon de 0%. Cette émission, dont le taux d'intérêt effectif est négatif, permet au groupe de conforter sa flexibilité financière, et s'inscrit dans le cadre de la gestion active de la liquidité.

* Société Générale : -0,9%. Les actionnaires de la banque ont voté mardi en faveur du renouvellement du mandat d'administrateur de Frédéric Oudéa, le confortant à son poste de directeur général malgré les difficultés persistantes de la banque à rassurer le marché sur sa rentabilité et sa solidité financière.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com