Cotation du 24/05/2019 à 16h21 CAC 40 +0,77% 5 322,27
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 en net repli !

Clôture Paris : le CAC40 en net repli !
Clôture Paris : le CAC40 en net repli !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La timide hausse de début de séance n'aura pas tenu bien longtemps... Le CAC40 s'est rapidement retourné pour accuser un retard de 1,22% en clôture, de retour sous les 5.300 points, à 5.262 pts sur fond de guerre douanière entre les Etats-Unis et la Chine. Secoués la semaine passée par la nouvelle taxation américaine sur 200 Mds$ de produits chinois, les marchés restent sujets aux prises de bénéfices après leur rebond noté depuis le début de l'année...
Les attaques du président américain Donald Trump contre la Chine et la réplique de Pékin plombent aussi Wall Street ce lundi, l'indice historique Dow Jones abandonnant même plus de 500 points. Certains opérateurs craignent par ailleurs que la guerre commerciale ne se propage et que les USA ne s'attaquent rapidement à l'Europe...

ECO ET DEVSES

Suite au relèvement des taxes douanières sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises décidé en fin de semaine dernière par l'administration Trump, la Chine va répliquer par la taxation de plus de 5.000 produits américains... Le ministère chinois des Finances a ainsi annoncé l'activation programmée le 1er juin de prélèvements douaniers majorés, passant de 5-10% à 10, 20 ou 25% sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.
Dans le détail des annonces du jour, la Chine envisage des 'tarifs' portés à 25% sur 2.493 produits et marchandises importés des USA, contre 10% actuellement. Des tarifs douaniers de 20% seraient quant à eux applicables au 1er juin à 1.078 autres produits pour l'heure taxés à 10%. Des prélèvements de 10% seraient infligés à 974 produits actuellement taxés à 5%. Enfin, des tarifs de 5% sont confirmés sur 595 produits. Les équipements automobiles restent pour l'heure exclus.

Le délai de mise en application de ces sanctions laisse toutefois encore une marge de manoeuvre et de négociation, relèveront les plus optimistes... "Les décisions tarifaires de la Chine sont une réponse à l'unilatéralisme et au protectionnisme commercial américain", a indiqué le ministère chinois dans un communiqué. "La Chine espère que les États-Unis reprendront la bonne voie des négociations commerciales bilatérales, collaboreront avec la Chine et parviendront à un compromis, afin de trouver un accord gagnant-gagnant et mutuellement bénéfique sur la base du respect mutuel", ajoutent les autorités chinoises.

"Je pense que la Chine a ressenti qu'elle avait été battue de manière si dure dans la récente négociation qu'ils pourraient aussi bien patienter jusqu'à la prochaine élection, 2020, pour voir s'ils pourraient avoir de la chance & avoir une victoire Démocrate - auquel cas ils continueraient à arnaquer les Etats-Unis de 500 Milliards par an. Le seul problème est qu'ils savent que je vais gagner (meilleure économie & meilleurs chiffres de l'emploi de l'histoire U.S. & bien plus encore). Il serait sage qu'ils agissent maintenant, mais j'adore collecter de GROS TARIFS (douaniers)!", avait commenté Trump ce week-end. "Une manière tellement facile d'éviter les Tarifs ? Fabriquer ou produire vos biens et produits dans les bons vieux USA. C'est très simple!", a également asséné Trump.

"Nous sommes exactement où nous voulons être avec la Chine. Rappelez-vous, ils ont brisé notre accord & ont tenté de renégocier. Nous allons amasser des Dizaines de Milliards de Dollars en Tarifs venant de la Chine. Les acheteurs de produits peuvent les fabriquer eux-mêmes aux USA (idéal), ou les acheter auprès de pays non-Taxés. Nous allons ensuite dépenser (égaler ou dépasser) l'argent que la Chine ne pourrait plus octroyer à nos Grands Agriculteurs Patriotes (Agriculture), ce qui représente un petit pourcentage des Tarifs totaux reçus, et distribuer les aliments aux personnes affamées des nations à travers le monde! SUPER!", a poursuivi le président américain sur Twitter. "La Chine RÊVE que Sleepy Joe Biden, ou qui que ce soit d'autre (ndlr : parmi les Démocrates), ne soit élu en 2020. Ils ADORENT arnaquer l'Amérique!".

Trump a apostrophé ce lundi sur Twitter son homologue chinois Xi Jinping. "Je dis ouvertement au Président Xi & à tous mes nombreux amis en Chine que la Chine sera très durement touchée si vous ne concluez pas d'accord, car les entreprises seront obligées de quitter la Chine pour d'autres pays. Trop cher d'acheter en Chine. Vous avez eu un super accord, quasiment finalisé, et vous avez reculé!"
"Les 3,2% inattendus de croissance du PIB au premier trimestre ont été grandement facilités par les Tarifs douaniers infligés à la Chine. Certaines personnes ne comprennent tout simplement pas!", s'est étonné le président américain...

Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant l'évolution du billet vert face à un panier de devises, cède 0,2% à 97,10. Du côté des matières premières, le baril de brut Brent se maintient juste sous les 71$.

VALEURS EN HAUSSE

* Deinove bondit de 5%. Deinove a annoncé que son partenaire Solvay a présenté, à l'occasion du 40ème congrès annuel du NYSCC (07-08 mai 2019 à New York) le mécanisme innovant de régénération cellulaire du Phytoène. Solvay a donc promu ces nouvelles données auprès de la clientèle cosmétique à l'occasion du congrès annuel de la New York Society of Cosmetic Chemists. Leader mondial des ingrédients de spécialité dédiés aux applications hygiène et beauté, le groupe commercialise cet actif en Amérique du Nord et Asie à titre exclusif sous la marque ReGeN-oPhyt.

* SII : +4% avec Abivax et ADP qui remonte de 2% après sa purge récente

* Bic : +1,5% avec Bic, Ipsen, MFC et Burelle

* Somfy : +1% suivi de GTT, Veolia et de Engie

* EssilorLuxottica : stable. EssilorLuxottica a conclu un accord avec Delfin S.à.r.l., afin de mettre un terme aux problèmes de gouvernance du groupe et de poser les bases d'une collaboration plus étroite entre Essilor et Luxottica. L'accord règle tout différend existant entre les parties. Le Conseil d'administration d'EssilorLuxottica a soutenu à l'unanimité et approuvé cet accord destiné à rendre, dès maintenant, la structure du groupe plus efficace sur le plan opérationnel. La gouvernance fondée sur l'équilibre des pouvoirs, selon les accords de rapprochement et les règles du Conseil d'administration, demeure en place jusqu'à l'assemblée générale devant être convoquée en 2021 pour approuver les états financiers de l'exercice clos le 31 décembre 2020.
Leonardo Del Vecchio et Hubert Sagnières délèguent à Francesco Milleri (Vice-Président et Directeur général de Luxottica Group) et à Laurent Vacherot (Directeur général d'Essilor International) la responsabilité de développer et mettre en oeuvre de la stratégie et le processus d'intégration d'EssilorLuxottica. Ils ont pour mission d'accélérer la simplification du nouveau groupe par l'intégration des deux sociétés opérationnelles dans les 12 à 24 mois.
LM. Milleri et Vacherot ont approuvé la nomination de dirigeants clés aux fonctions centrales du groupe. M. Vacherot a été coopté comme administrateur d'EssilorLuxottica, en remplacement de Bernard Hours, qui a souhaité mettre fin à son mandat. Il intègre le Comité Stratégique du Conseil.
Le Conseil d'administration a confirmé la recherche d'un nouveau CEO. MM. Francesco Milleri et Laurent Vacherot ont indiqué qu'ils n'étaient pas candidats à ce poste.
En conséquence de cet accord, il sera renoncé et mis fin à toutes les procédures judiciaires, y compris la demande d'arbitrage déposée par Delfin devant la Cour Internationale d'Arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale le 27 mars 2019.
Valoptec a décidé de retirer la résolution soumise le 18 avril 2019 en vue de la nomination, à l'assemblée générale du 16 mai 2019, d'un administrateur additionnel au Conseil d'administration d'EssilorLuxottica et va voter contre les résolutions proposées par des investisseurs institutionnels pour la nomination de deux administrateurs additionnels. Le représentant de Valoptec au Conseil d'administration d'EssilorLuxottica intégrera le Comité Stratégique et le Comité d'Intégration du groupe.
Le Conseil d'administration a réitéré sa recommandation que les actionnaires votent contre les projets de résolutions additionnelles qui, s'ils étaient approuvés, seraient non conformes à l'accord de rapprochement et susceptibles de perturber les activités du Conseil.

* Euronext : stable après avoir reçu ce lundi le feu vert du ministère des finances norvégien pour acquérir jusqu'à 100% de la Bourse d'Oslo. Le groupe réaffirme son intention de boucler la transaction d'ici la fin du mois de juin 2019. Euronext avait indiqué le 6 mai dernier qu'il prolongeait son offre jusqu'au 31 mai

VALEURS EN BAISSE

* Biom'up : -10% avec Immersion

* Recylex : -8% avec SMCP et Electro Power

* Solocal : -6% suivi de TF1 (-5,5%) avec Faurecia, Valeo et Europcar

* Casino perd 4,8%. Kepler Cheuvreux a revu prudemment en baisse de 'conserver' à 'alléger' son avis sur le dossier en ne visant plus qu'un cours de 30,7 euros.

*Eramet : -4,5% avec Imerys, Total et EDF

* Soitec (-4%) a signé un accord définitif en vue d'acquérir EpiGaN, un leader européen de la fourniture de plaques épitaxiées à base de nitrure de gallium (GaN), pour un montant de 30 millions d'Euros en numéraire assorti d'un complément de prix dépendant de l'atteinte d'objectifs.

* Air France KLM perd 3,5%. Bernstein repasse à 'sousperformance' avec un cours cible ramené de 10 à 7 euros. Lors du Comité Social et Economique Central du jour, de premières orientations pour la compagnie ont été présentées et discutées, ainsi que leurs implications en matière de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), indique Air France. La GPEC d'Air France sur la période 2019-2021 fait apparaître un besoin de recrutements important dans de nombreux métiers de l'entreprise, mais également un sureffectif sur l'activité sol du Court Courrier, regrette le groupe. Dans le cadre de la revue de ses activités, Air France envisage donc de diminuer son offre sur le court-courrier de 15% en sièges kilomètres offerts (SKO) d'ici fin 2021.
Les efforts des équipes d'Air France lui ont permis de conserver 65% de parts de marché sur le marché domestique. Cependant, la baisse de la recette de certaines lignes n'a pas pu être enrayée et les coûts unitaires réduits. Il en résulte une situation financière "de plus en plus difficile" pour Air France sur l'activité domestique qui a enregistré une perte de 189 ME en 2018, en forte détérioration par rapport à 2017. Depuis 2013, les pertes cumulées s'élèvent à 717 ME...
Aussi, les représentants du personnel ont été informés d'un projet de plan de départs volontaires pouvant concerner jusqu'à 465 postes sur le réseau domestique qui serait mis en oeuvre sur plus d'une année. Il fera prochainement l'objet d'une consultation. "Il n'y aura aucun départ contraint", souligne le groupe. Ce projet comporte des mesures d'accompagnement individualisées pour les salariés concernés. Elles seront détaillées et négociées avec les partenaires sociaux au cours de la consultation.

* Carrefour perd 1,2%. La filiale brésilienne Atacadão a passé dans ses comptes une provision pour couvrir les risques liés à plusieurs contentieux fiscaux au Brésil... Le groupe de distribution précise qu'Atacadão fait l'objet de 240 contentieux fiscaux dans différents Etats brésiliens et que ces procédures portent sur un montant d'environ 183 millions d'euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com