Cotation du 21/11/2019 à 18h05 CAC 40 -0,22% 5 881,21
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 dépasse les 5.800 pts, au plus haut depuis 12 ans !

Clôture Paris : le CAC40 dépasse les 5.800 pts, au plus haut depuis 12 ans !
Clôture Paris : le CAC40 dépasse les 5.800 pts, au plus haut depuis 12 ans !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La semaine a commencé fort en bourse de Paris puisque les 5.800 points ont été franchis dès le début de séance sur le CAC40 qui a terminé en hausse de 1,08% à 5.824 pts ! L'indice clôture ainsi sur un nouveau sommet annuel, ce qui correspond aussi à un pic vieux de 12 ans, oublié depuis le 31 octobre 2007... Cet optimisme est essentiellement porté, et pour la énième fois, par les espoirs commerciaux.
Wall Street de son côté évolue au sommet, l'occasion pour Trump de... s'indigner : "Un Sommet Historique pour le Marché Boursier, et tout ce dont les 'Fake News' veulent parler est l'Hoax de la Destitution !"

ECO ET DEVISES

Les opérateurs misent donc plus que jamais sur la signature d'un accord commercial partiel à court terme... Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping seraient en contact continu de différentes manières, a affirmé ce lundi le ministère chinois aux Affaires étrangères, questionné sur la rencontre potentielle entre les deux dirigeants pour la signature de l'accord partiel entre les Etats-Unis et la Chine. Trump laissait entendre en fin de semaine dernière que les négociations se déroulaient bien, espérant une signature aux USA une fois le 'deal' finalisé...

Les autorités chinoises ont quant à elles qualifié de "pure spéculation" l'hypothèse d'un meeting à Macao. "En ce qui concerne une rencontre entre les dirigeants de Chine et des Etats-Unis, ce que je peux dire c'est que le président Xi Jinping et le président Trump ont maintenu un contact continu via différents moyens", a simplement affirmé le porte-parole du ministère chinois aux Affaires étrangères, Geng Shuang, cité notamment par Reuters.

Selon Bloomberg, la Chine étudie les diverses localisations possibles aux USA pour que Xi signe l'accord partiel avec Trump. L'agence cite des personnes familières des plans. Les responsables chinois espéraient que Xi voyage aux Etats-Unis dans le cadre d'une visite d'Etat, mais ils resteraient ouverts à une visite simplement destinée à la signature du 'deal' partiel. Aucune décision finale n'aurait été prise. Li Keqiang, Premier ministre chinois, a rencontre ce lundi une délégation américaine comprenant le conseiller à la Sécurité nationale Robert O'Brien et le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, dans le cadre d'un sommet régional à Bangkok. Ross aurait affirmé, avant sa rencontre avec Li, que les USA étaient "très avancés" dans leur 'phase 1' commerciale avec la Chine. "Nous sommes relativement proches d'un accord", a indiqué pour sa part O'Brien devant la presse en Thaïlande. Interviewé par Bloomberg, Ross a affirmé que les USA devraient conclure l'accord initial ce mois avant de travailler sur les phases additionnelles. Les licences devraient suivre selon lui à brève échéance, afin que les entreprises américaines puissent commercer avec le colosse chinois des équipements télécoms Huawei Technologies.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes industrielles du mois de septembre 2019 sont ressorties en déclin de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre -0,5% de consensus de place et +0,3% pour la lecture révisée du mois antérieur. La précédente lecture du mois d'août était de -0,1%.

En Europe, la matinée a été marquée par la publication des indices PMI manufacturiers. L'indice manufacturier final européen du mois d'octobre 2019 est ressorti à 45,9, contre 45,7 de consensus de place et 45,7 également pour sa lecture préliminaire. L'indice allemand est particulièrement déprimé, à 42,1 contre 41,9 de consensus. Il traduit une forte contraction de l'activité. En revanche, l'indice français confirme sa reprise et s'établit à 50,7, contre 50,5 de consensus et 50,5 pour l'indicateur 'flash'. Ailleurs en Europe, l'indice italien se monte à 47,7 contre 47,6 de consensus. L'indice espagnol déçoit enfin à 46,8, contre 47,5 de consensus et 47,7 pour la lecture préliminaire.
Globalement, l'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de la zone euro se redresse donc de 45,7 en septembre à 45,9 (estimation flash de 45,7). IHS Markit relève de nouveaux replis de la production, des nouvelles commandes et de l'activité achats. L'emploi enregistre pour sa part son plus fort recul depuis le début de l'année 2013. L'indice PMI s'établit à un creux de 7 ans. La conjoncture s'est en effet de nouveau détériorée dans le secteur manufacturier de la zone euro en octobre, comme en témoigne cet indicateur très inférieur à la barre fatidique des 50. Il s'agit de la deuxième plus forte contraction du secteur depuis sept ans.
L'euro pointe à 1,1140/$, stable, tandis que le baril cote 62,60$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

CGG : +6,5% avec Transgene (+5,5%) et Technicolor, suivi de Vallourec, Technip et Boiron (+4%)

Faurecia (+5%) / PSA Groupe (+3%) dans le sillage de la fusion envisagée avec Fiat Chrysler. HSBC est toujours à l'achat sur PSA Groupe avec un objectif ajusté en hausse de 27 à 28 euros.

Mersen : +3% avec Europcar, Imerys, SoiTec, Haulotte, Eramet, Synergie

Saint-Gobain (+2%) via sa filiale française Placoplatre, a conclu un accord avec HIRSCH Servo Group et BEWiSynbra Group pour la vente de ses activités de polystyrène expansé (EPS) en France. Saint-Gobain avait précédemment vendu ses activités allemandes de produits dérivés à HIRSCH... Les activités EPS françaises de Saint-Gobain, réparties sur 6 sites industriels, emploient environ 240 personnes et ont généré un chiffre d'affaires d'environ 70 millions d'euros en 2018.

LVMH (+2%) et Kering (+2%) remontent aussi avec Beneteau, BNP, Michelin, Bic, Rexel et Société Générale qui publiera ses comptes trimestriels mercredi.

Verallia (+1,4%) : l'option de surallocation a été exercée partiellement à hauteur de 2.753.273 actions existantes supplémentaires cédées par Horizon Parent Holdings Sàrl, au prix de l'offre, soit 27 euros par action, correspondant à un montant total d'environ 74,4 millions d'euros. En conséquence, le nombre total d'actions Verallia offertes dans le cadre de son introduction en bourse s'élève à 35.654.092 actions, portant ainsi la taille de son offre à 963 millions d'euros.

Sanofi gagne 1,3% après des résultats favorables de l'étude de phase III pour Toujeo dans le diabète de type 1 de l'enfant et de l'adolescent.

EDF (+0,2%) a confirmé un accord d'acquisition de Pivot Power, startup britannique active dans les bornes de rechargement de véhicules électriques. Le groupe français n'a toutefois pas précisé les termes financiers de l'opération.

VALEURS EN BAISSE

2CRSI : -6% suivi de Ramsay (-5%)

Ubisoft perd 4%. Le titre n'avait finalement que peu reculé la semaine dernière malgré l'avertissement lancé et la publication des comptes semestriels en forte baisse.

Claranova : -2,5% avec Atari

Thermador : -1,5% suivi de Virbac, Archos, Groupe Open, IPSOS, Infotel, Veolia, Suez et FNAC Darty

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com