Cotation du 24/06/2021 à 12h05 CAC 40 +0,95% 6 613,34
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 déjà de retour au-dessus des 6.300 points

Clôture Paris : le CAC40 déjà de retour au-dessus des 6.300 points
Clôture Paris : le CAC40 déjà de retour au-dessus des 6.300 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a rebondi en bourse de Paris de 1,40% à 6.339 points après avoir cédé 0,9% hier. Wall Street remonte aussi de 0,5% en début de séance... L'optimiste sur la reprise économique semble ainsi reprendre le dessus dans les salles de marché après les inquiétudes de mardi en raison du niveau de valorisation atteint par certains titres et du risque d'un possible dérapage inflationniste...

ECO ET DEVISES

Les dernières données PMI US d'avril indiquent une expansion marquée et sans précédent de l'activité dans le secteur des services aux États-Unis. Cette reprise de la production a été soutenue par l'augmentation la plus rapide jamais enregistrée des nouvelles affaires. La pression sur les capacités est restée évidente, car les arriérés de travail se sont accumulés à un rythme plus rapide et l'emploi a augmenté au deuxième taux le plus élevé jamais enregistré. L'indice final IHS Markit de l'activité de services a ainsi atteint 64,7 le mois dernier après 60,4 en mars, et contre 63,1 en première estimation.

Après l'indice PMI IHS Markit, l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) a également montré une activité toujours très bien orientée dans le secteur des services aux Etats-Unis. L'indice ISM des services a en effet atteint 62,7 en avril après le record de 63,7 du mois précédent. Les économistes attendaient un niveau de 64,1.

Du côté des changes, le dollar gagne encore du terrain. L'indice du dollar s'adjuge actuellement 0,35% à 91,3 points face à un panier de devises de référence. A l'inverse, l'euro redonne 0,05% face au billet vert à 1,20$ dans les échanges interbancaires.
Le pétrole poursuit sa marche en avant, l'optimisme sur la croissance de la demande l'emportant sur les inquiétudes concernant les nouvelles vagues de Covid-19 en Inde, au Japon et au Brésil. Les investisseurs voient aussi d'un bon oeil les calendriers de levée des restrictions anti-Covid prises par plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie et l'Allemagne. Le baril de brut léger américain WTI prend en ce moment 1% à 66,45$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, tandis que le Brent gagne 1% à 69,70$ (contrat de juillet).
Plus globalement, de nombreuses matières premières évoluent sur des niveaux oubliés depuis de longues années sur des perspectives de fort rebond de l'économie mondiale après la pandémie. L'indice 'Bloomberg Commodity Spot' a d'ailleurs atteint hier son plus haut niveau depuis 2011. De quoi alimenter les craintes inflationnistes.

VALEURS EN HAUSSE

Showroomprivé : +11,5% avec JC Decaux (+7,5%) et Derichebourg

Stellantis (+6,7%) a dévoilé un chiffre d'affaires proforma en hausse de 14% au premier trimestre, à 37 milliards d'euros, avec des volumes globaux plus élevés, des effets prix nets positifs, un meilleur mix marché et produits, partiellement compensés par des effets de change négatifs. Le groupe, né en janvier de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler, a écoulé 1,618 million de véhicules sur la période (+12%) malgré la perte en production de 190.000 unités liée à la crise des puces. Le constructeur s'attend d'ailleurs à ce que cette crise mondiale ait un impact encore plus prononcé sur son activité du trimestre en cours. Selon son directeur financier, Richard Palmer, le groupe s'attend à ce que l'impact de la pénurie de composants électroniques sur l'industrie automobile déborde sur 2022. Le groupe anticipe néanmoins toujours une marge opérationnelle ajustée comprise entre 5,5 et 7,5%, hors nouveaux confinements importants liés à la Covid-19.

Eramet : +6% avec Technicolor, Saint-Gobain (+5%)

TecynipFMC : +4,5% avec Vallourec, Atari, SES Imagotag, Peugeot Invest

Séché : +3,5% avec SII, Total, Rexel

BNP Paribas progresse de 3,5%. La banque de la rue d'Antin est soutenue par plusieurs notes d'analystes, dont une de Berenberg qui a rehaussé à 'conserver' sa recommandation sur la valeur tout en remontant son objectif de 42 à 48 euros. Jefferies a de son côté revalorisé le dossier de 66 à 69 euros, avec un conseil maintenu à 'acheter'.

Nicox : +3% avec Vilmorin, IPSOS, M&P

Amundi : +2,5% suivi de Gl Events, TF1, SMCP, ADP, Scor, Nokia, STM et Nexans

STMicroelectronics (+2,3%) a annoncé mardi avoir décliné l'invitation de la Commission européenne à participer à une alliance européenne pour augmenter la capacité de production de semi-conducteurs sur le Vieux continent, afin de réduire sa dépendance à l'Asie et aux Etats-Unis, où la très grande majorité des puces sont actuellement produites.

AXA (+0,3%) après sa publication trimestrielle. L'assureur a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 3% en données publiées et en hausse de 2% en données comparables, à 30,7 milliards d'euros contre 31,7 milliards un an plus tôt, dans un environnement toujours marqué par les restrictions liées à la pandémie de COVID-19. Le groupe a confirmé viser une hausse de son ratio de solvabilité au cours des mois à venir et confirmé son objectif de résultat annuel pour sa division Axa XL, spécialisée dans l'assurance dommages aux entreprises, qui avait été sérieusement malmenée l'an dernier pour cause de crise sanitaire due au COVID-19.

Alstom (stable). Le groupe canadien Bombardier a annoncé la vente de sa participation de 3,1% dans le groupe Alstom pour un montant de 506,2 millions d'euros dans le cadre d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels. Cette participation avait été acquise lors du rachat pour 5,5 milliards d'euros de ses activités ferroviaires par Alstom l'an dernier. L'opération a été finalisée en janvier, faisant de Bombardier un groupe recentré sur les avions d'affaires.

VALEURS EN BAISSE

Valneva rechute de 7% suivi de P&V (-3,6%) avec Nanobiotix

Mercialys : -3% avec Fermentalg

DBV : -1,5% avec Air France KLM, Chargeurs, Transgene

Haulotte : -0,5% avec Orapi, LDC et Icade

Danone (stable). Le dividende proposé de 1,94 euro par action en numéraire, en baisse de 8% par rapport au dividende versé au titre de l'exercice 2019, sera détaché le 10 mai et mis en paiement le 12 mai.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !