Cotation du 16/11/2018 à 18h05 CAC 40 -0,17% 5 025,20
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 débute septembre en légère hausse

Clôture Paris : le CAC40 débute septembre en légère hausse
Clôture Paris : le CAC40 débute septembre en légère hausse
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40 a débuté le mois de septembre sans aucun entrain, en hausse de 0,13% à 5.413 pts en clôture, dans des volumes d'échange toujours très faibles en l'absence de Wall Street, fermé aujourd'hui pour le "Labor Day". L'indice parisien, qui a cédé près de 2% sur le mois d'août, préserve donc tout de même les 5.400 pts (plus bas "intraday" à 5.387 pts en matinée), malgré la résurgence des tensions commerciales avec les Etats-Unis en fin de semaine dernière. Alors que les relations commerciales sino-américaines pourraient encore se dégrader et que celles avec l'UE semblent se fragiliser, les discussions autour de l'Aléna (traité de libre-échange nord-américain) n'ont toujours pas débouché sur un accord entre Donald Trump et le Canada, et vont se poursuivre cette semaine...

ECO ET DEVISES

L'Indice PMI final pour l'Industrie Manufacturière de l'Eurozone se replie de 55,1 en juillet à 54,6, un niveau conforme à son estimation flash. Il signale la plus faible croissance du secteur depuis novembre 2016.

La croissance s'accélère dans le secteur manufacturier français en août, soutenue par un renforcement des hausses de la production et des nouvelles commandes. L'Indice final des Acheteurs PMI IHS Markit, un indice composite établi sur la base de cinq indices individuels (nouvelles commandes, production, emploi, délais de livraison des fournisseurs et stocks des achats) et conçu pour mesurer la performance globale de l'industrie manufacturière, s'établit ainsi à 53,5 le mois passé, contre 53,3 en juillet et 53,7 en estimation flash. Il signale ainsi la plus forte expansion du secteur manufacturier français depuis 3 mois, le taux de croissance demeurant toutefois nettement inférieur aux pics enregistrés en fin d'année 2017.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1621$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 70$ et le Brent s'affiche à 78,1$.

VALEURS EN HAUSSE

* Porté par sa publication semestrielle de jeudi dernier, HighCo enchaîne une troisième séance consécutive de hausse (+2,4%), sur des niveaux inédits depuis l'été 2017.

* Axa grimpe de 1,7%. L'assureur bénéfice du soutien de la Deutsche Bank. Dans une note flash publiée ce jour, le bureau de recherche a relevé son opinion de "conserver" à "acheter" sur le dossier, qu'il valorise à présent à 27 euros contre 25,20 euros précédemment.

* Sanofi remonte de 1,1% après deux séances dans le rouge. Même scénario pour Airbus qui gagne 1,1%.

* Carrefour (+0,7%) a annoncé la création d'un "comité d'orientation alimentaire" de 7 membres pour accompagner son ambition d'être à la pointe de la "transition alimentaire pour tous". Le groupe de distribution avait déjà nommé en janvier dernier un responsable de la transition alimentaire en la personne de Laurent Vallée. Ce comité d'orientation alimentaire l'assistera dans sa réflexion.

VALEURS EN BAISSE

* Recylex chute de 9,3% après avoir déjà perdu 9,5% vendredi. Le groupe a annoncé la semaine passée le report de la publication de ses résultats semestriels consolidés 2018 ainsi que le démarrage de la phase de production du nouveau four de réduction.

* Ingenico ne parvient pas à arrêter l'hémorragie en bourse. L'action du spécialiste du paiement perd encore 4,5% ce lundi, alignant ainsi une cinquième séance de repli. Un article du 'Nikkei' faisant référence au lancement d'Amazon dans le paiement mobile au Japon a également accru la pression sur Ingenico ces derniers jours.

* Casino (-3,1%) après plus de 10% de baisse vendredi. Casino explique prendre acte de la décision de S&P et "constate que l'agence de notation ne prend pas en compte dans son appréciation le plan de cessions de 1,5 MdE en cours de réalisation. "Ce changement de notation n'a pas d'impact, sur le coût de la dette financière obligataire de Casino, et n'affecte pas sa liquidité. Au 30 juin 2018, Casino en France disposait de 5,5 milliards d'euros de liquidités, se composant d'une trésorerie brute de 2,2 MdsE et de lignes de crédit confirmées et non tirées de 3,3 MdsE indépendantes de son rating, dont 3,1 MdsE à échéance 2020-2022", explique le groupe. Compte tenu du produit attendu du plan de cessions en cours et de son autofinancement, le Groupe confirme son objectif de réduction de la dette financière nette en France de 1 milliard d'euros à fin 2018 pour la réduire à 2,7 milliards d'euros (contre 3,7 milliards d'euros à fin 2017). Rallye cède 2,7%.

* Iliad enchaîne une cinquième séance consécutive dans le rouge (-2,9%) à la veille de la publication de ses résultats intermédiaires.

* Après avoir déjà cédé 2,5% vendredi, Bouygues recule encore de 2,8% aujourd'hui.

* Sur le CAC40, Unibail-WFD perd aussi 2% avec Valeo (-1,7%) ou encore Atos (-1,3%).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com