Cotation du 13/12/2019 à 18h05 CAC 40 +0,59% 5 919,02
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 de retour au-dessus des 5.900 points

Clôture Paris : le CAC40 de retour au-dessus des 5.900 points
Clôture Paris : le CAC40 de retour au-dessus des 5.900 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a confirmé sa remontée au-dessus des 5.900 points ce lundi, en hausse de 0,54% en clôture, alors que les marchés veulent de nouveau croire à un dénouement proche dans le conflit commercial Chine-USA... En tout cas à un accord pour la phase 1, celle qui est en cours de négociations depuis plusieurs semaines. C'est cette tonalité positive qui est ressortie des colonnes du 'Global Times', dépendant du Quotidien du Peuple, l'organe du Parti communiste chinois.... Et le journal d'ajouter que Pékin reste engagé à poursuivre les discussions avec Washington sur une "phase 2" voire une "phase 3" de l'accord.
Wall Street en profite ce soir pour battre de nouveau records : "Un autre Record sur le Marché Boursier. Profitez !", tweete ce soir Donald Trump.

ECO ET DEVISES

Les espoirs persistent donc sur le chapitre commercial ce lundi, malgré les récentes rumeurs faisant état de tensions sur différents points... La Chine semble manifester un peu plus de souplesse et désire une progression des discussions. Ainsi, Pékin a fait un geste en agitant la menace de peines plus importantes concernant les cas d'infractions à la propriété intellectuelle. C'est du moins ce que remarque l'agence Bloomberg. La Chine entend ainsi contenir ces violations de propriété intellectuelle d'ici 2022. Justement, cette question de l''IP' constituait l'une des pierres d'achoppement des discussions en vue de la conclusion du fameux accord commercial partiel 'de phase 1' entre les États-Unis et la Chine. Washington s'était montré pressant sur le sujet...

L'agence Reuters note que Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale, a affirmé ce week-end qu'un accord commercial avec la Chine était encore possible avant la fin de l'année. O'Brien assure toutefois que les USA ne fermeront pas les yeux sur les questions internationales sensibles, Hong Kong et la mer de Chine du Sud notamment.

Sur le front économique ce lundi à Wall Street, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois d'octobre 2019 est ressorti négatif à -0,71, contre -0,20 de consensus et -0,45 rapporté un mois avant.
L'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour le mois de novembre est ressorti moins dramatique que prévu à -1,3 pour l'indicateur d'activité générale, contre -2,5 de consensus et -5,1 un mois avant.
Enfin, le président de la Fed Jerome Powell interviendra dans la soirée à l'occasion du dîner annuel de la Chambre de Commerce de Greater Providence dans le Rhode Island...
L'euro campe sur les 1,10/$ entre banques, alors que le pétrole pointe à 63,40$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Auplata Mining Group (+12%) a enfin obtenu la signature de l'Arrêté préfectoral autorisant la mise en production de son usine guyanaise de Dieu Merci.

Ipsen : +5% avec Guillemot, Sartorius, Catana

Groupe Open : +4% avec Alten

BigBen : +3,5% suivi de Plastivaloire et de Stef

Valeo : +3% avec Wavestone

Atos : Troisième séance de progression pour Atos qui grimpe encore de 2,5%. Le groupe de services informatiques continue à bénéficier du soutien d'analystes. Le dernier en date est Exane BNP Paribas qui a confirmé son opinion 'surperformer' et son objectif de 83 euros. Globalement, le marché est très positif sur le groupe de services informatiques puisque, selon le consensus Bloomberg, 13 analystes sont 'acheteurs' de la valeur, 5 à 'conserver' et aucun à la vente. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 85,67 euros.

Dior : +2,5% avec Verallia, BioMerieux, Devoteam

LVMH gagne 2%. LVMH et Tiffany sont parvenus à un accord sur le rachat du joaillier américain par le géant français du luxe pour un montant évalué à 16,3 milliards de dollars, soit 135 dollars par action. LVMH s'offre un groupe fondé en 1837 qui dispose de plus de 300 magasins à travers le monde. Approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, la transaction, soumise aux conditions de clôture habituelles, devrait être finalisée vers la mi-2020.

Faurecia : +2% suivi de SopraSteria, FNAC Darty, CGG, Rallye, Neurones

STM : +1,5% avec Nexans

Edenred (stable) a abandonné jusqu'à 7,6% vendredi en séance, avant de terminer en recul plus modéré de 2,43%, à 45,45 euros, dans un marché animé. Le groupe, leader des solutions de paiements dans le monde du travail, a été victime d'une infection de ses systèmes d'information par des logiciels malveillants. Ce matin, Edenred a indiqué avoir progressé rapidement dans la restauration des services affectés au cours des deux derniers jours, permettant la reprise progressive de ses activités.

VALEURS EN BAISSE

2CRSI : -7% avec Amplitude Surgical

XPO Logistics Europe (-6%) : XPO Logistics, Inc. a convenu d'acquérir toutes les actions XPO Logistics Europe détenues par Elliott Capital Advisors, L.P. pour un prix total de 233 ME, à savoir 898.128 actions acquises au prix unitaire de 260 euros. A la suite de cette acquisition, XPO Logistics, Inc. détiendra au travers de ses filiales environ 95,4% du capital et environ 96,5% des droits de vote théoriques de XPO Logistics Europe.

Gensight : -5% avec Interparfums qui recule encore

FDJ (-4% à 21,75 euros) a annoncé la signature d'un contrat en vue de l'acquisition, auprès d'Idinvest Partners, de l'éditeur de logiciel spécialiste des solutions d'encaissement et de paiement en point de vente Bimedia. Avec près de 140 collaborateurs, Bimedia est présent dans plus de 6.400 points de vente en France, dont près de 90 % sont des buralistes et marchands de presse. Cette acquisition serait effectuée sur la base d'une valeur d'entreprise inférieure à 50 millions d'euros, financée sur fonds propres.

Nanobiotix : -3,5% avec Archos, Genfit

SES : -2% avec Recylex, Axway

Thales recule de 1%, alignant une troisième séance dans le rouge. Oddo BHF a pourtant confirmé son conseil 'achat' sur le groupe de Défense ce matin mais le broker a revu à la baisse sa cible, de 126 à 120,5 euros. Les analystes sont assez partagés sur le dossier puisque, selon le consensus Bloomberg, 10 sont positifs, 7 à 'conserver' et 1 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 110,97 euros. Depuis le début de l'année, le titre affiche un passif d'environ 12% contre une hausse de près de 25% pour le CAC40.

Getlink (-0,5%) et la RATP ont signé un accord leur permettant de pénétrer le marché ferroviaire régional en France. Les deux groupes vont créer une joint-venture avec la RATP (55%) et Getlink (45%), sous réserve de l'obtention des approbations nécessaires...

Amundi : -0,5% suivi de Alstom, Peugeot et Renault

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités CAC 40

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com