Cotation du 27/10/2020 à 18h05 CAC 40 -1,77% 4 730,66
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 corrige de 1,22%

Clôture Paris : le CAC40 corrige de 1,22%
Clôture Paris : le CAC40 corrige de 1,22%
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 a creusé ses pertes en fin de séance ce vendredi, pour retomber sous les 5.000 points et terminer à 4.978 pts, en recul de 1,22%.
La Bourse de New York évolue nerveusement dans le rouge ce soir, en raison de la journée des "Quatre Sorcières", avec le débouclage simultané des contrats à terme et des options qui arrivent à échéance...

ECO ET DEVISES

Les doutes persistent par ailleurs sur la vigueur et l'ampleur de la reprise économique, alors que les banques centrales ont adopté un discours plus prudent ces derniers jours... La Fed décidera d'ici la fin du mois si elle continue de plafonner les dividendes et les rachats d'actions des banques. La Réserve fédérale américaine présentera par ailleurs avant la fin de l'année les résultats de nouveaux tests de résistance intégrant l'impact de la pandémie...
Mercredi soir, la banque centrale US a déçu les investisseurs, en n'évoquant pas du tout la possibilité d'un renforcement de ses mesures de soutien à l'économie américaine. La banque centrale américaine a maintenu comme prévu ses taux directeurs proches de zéro, et s'est engagée à les y conserver jusqu'à la fin 2023, en estimant que l'inflation ne devrait pas remonter jusqu'à son objectif de 2% avant cette date.
La Fed a aussi révisé à la hausse ses prévisions économiques pour 2020, en estimant que la récession sera moins profonde que prévu aux Etats-Unis, avec une chute de 3,7% du PIB attendu, contre -6,5% prévu en juin, lors de ses dernières projections macro-économiques. Le taux de chômage est attendu à 7,6% fin 2020, contre 9,3% prévu il y a trois mois.
Cependant, lors de sa conférence de presse, Jerome Powell, le président de la Fed, a jeté un froid en se montrant prudent sur la reprise en cours. Certes, celle-ci s'est déroulée "plus vite que ce qui était généralement prévu", mais "le chemin devant nous demeure hautement incertain", a-t-il martelé. "Les perspectives économiques sont hautement incertaines et dépendront en grande partie de notre capacité à maîtriser le virus", a-t-il poursuivi...

M. Powell a aussi réitéré son appel aux partis politiques pour qu'ils s'accordent sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine dans le cadre de la lutte contre la Covid-19... "La réponse en matière de politique budgétaire (un plan de 2.200 milliards de dollars en mars : ndlr) a eu un effet vraiment positif, mais il en faudra probablement davantage" pour surmonter la crise actuelle, a estimé le banquier central.
Le nouveau plan de soutien budgétaire est pour l'instant bloqué au Congrés, notamment par des Sénateurs républicains, qui refusent de laisser filer trop loin le déficit public. Mercredi, Donald Trump s'est dit prêt à faire des compromis avec les Démocrates tout en appelant les Républicains du Sénat à parvenir à un accord dans une semaine à dix jours... Aucune avancée concrète n'était cependant en vue jeudi soir sur cette question.

Cette réunion de la Fed était dernière avant l'élection présidentielle du 3 novembre, mais aussi la première depuis l'adoption en août par la Fed d'une nouvelle doctrine sur l'inflation, qui passe désormais au second plan par rapport à un autre mandat de l'institution, à savoir le retour au plein emploi. La Fed est ainsi prête à tolérer des passages temporaires au-dessus des 2% d'inflation si elle estime que le marché de l'emploi va en bénéficier...
Sur les devises, l'euro remonte à 1,1865/$. Le pétrole est ferme à 43,35$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Valneva : 5% suivi de Verallia (+4%) et de Albioma

Euronext (+4%) : LSE, l'opérateur de la Bourse de Londres, a annoncé vendredi être entré en négociations exclusives avec Euronext pour la cession de sa filiale Borsa Italiana, qui gère la Bourse de Milan et était aussi convoitée par le suisse SIX et l'allemand DEUSTCHE BÖRSE.

BioMerieux : +3,5% avec SoiTec, Solutions 30

Fnac Darty s'offre une cinquième séance de nette progression en cette fin de semaine, avec un titre en hausse de 3%. Le distributeur de produits culturels et de loisirs reste porté par la publication des derniers chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD). Selon cette dernière, les plateformes e-commerce des enseignes omnicanales ont le plus accéléré auu deuxième trimestre avec une progression de leurs ventes de +83%. Par ailleurs, la poursuite de la reprise de la consommation, comme l'attestent les données Banque de France pour les mois de juillet et d'août, permet à Fnac Darty d'afficher également une bonne performance de son activité en ligne et en magasins et, ainsi, de compenser une partie des pertes engendrées par la crise du COVID-19.

TechnipFMC : +3% avec la FDJ

SII : +2% en compagnie de Gl Events, Vicat

Seche : +1% avec Tessi, Figeac

VALEURS EN BAISSE

Solocal recule encore de plus de 12% avec Lagardere sur un dégonflement d'une partie de la spéculation

Unibail-Rodamco-Westfield creuse encore ses pertes et abandonne de nouveau 10% après avoir déjà décroché de 10% hier. La foncière spécialisée dans l'immobilier commercial a annoncé hier le lancement d'un plan de renforcement de son bilan d'au moins 9 milliards d'euros incluant une augmentation de capital de 3,5 MdsE, une limitation des dividendes en numéraire, une réduction supplémentaire des investissements et 4 MdsE de cessions d'ici fin 2021.

Mercialys : -10% avec Carmila (-8%)

Rubis perd 7%. Le groupe a dégagé au premier semestre 2020 un résultat opérationnel courant de 170 ME, en baisse de 24% à périmètre constant, sur un an. Le résultat brut d'exploitation recule de son côté de 15% à 240 ME (à périmètre constant). Au total, le résultat net part du groupe est en retrait de 11 % à 139 ME.

Technicolor : -6,7% avec SMCP et Sodexo (-5%)

Wendel : -4% avec Publicis, ADP, CGG, Thales, Renault, Crédit Agricole

Faurecia perd 3,7%. Fiat Chrysler Automobiles et Peugeot ont annoncé qu'à la demande des deux entreprises et dans le contexte de leur communication récente d'un amendement à leur accord de fusion, les actionnaires EXOR, EFP/FFP, Bpifrance et DFG ont accepté une clause d'incessibilité de leurs actions Faurecia, pour une durée de 6 mois suivant la réalisation du projet de distribution de la participation de 46% du Groupe PSA dans Faurecia, à l'ensemble des actionnaires de Stellantis.

Eutelsat : -3% suivi de Airbus, Valeo, Casino

Axa (-1,1%) a annoncé son intention de faire appel d'un jugement du tribunal de commerce de Paris lui ordonnant d'indemniser cinq propriétaires de restaurants contraints à la fermeture pendant l'épidémie de coronavirus.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !