Cotation du 26/06/2019 à 18h05 CAC 40 -0,25% 5 500,72
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 accentue ses pertes

Clôture Paris : le CAC40 accentue ses pertes
Clôture Paris : le CAC40 accentue ses pertes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La bourse de Paris a de nouveau cédé 1,6% ce mardi à 5.395 pts en clôture, dans le sillage des marchés américains qui reculent encore après l'annonce par Donald Trump de la hausse inattendue des droits de douane sur 200 Mds$ de produits chinois dès la fin de semaine. La Chine a fait marche arrière sur certains de ses engagements dans les négociations commerciales avec les Etats-Unis, selon le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant au Commerce, Robert Lighthizer.
La cote américaine, qui était parvenue hier soir à 'sauver les meubles' en n'affichant finalement qu'une légère correction, replonge ce mardi...

ECO ET DEVISES

L'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, grappille 0,1% à 97,6. Sur le Nymex, le baril de brut WTI abandonne 1,6% à 61,3$... La prudence domine donc largement, malgré la probable reprise des discussions entre Washington et Pékin.
Les autorités chinoises ont confirmé que le vice-Premier ministre Liu He allait bien accompagner la délégation se rendant à Washington en fin de semaine, jeudi et vendredi... Il s'agit d'une mise au point utile, alors que certains craignaient le pire suite aux dernières annonces du président américain concernant les tarifs douaniers. Néanmoins, Pékin n'entend pas faire de concessions dans les négociations futures, malgré ces pressions insistantes de Trump. "Nous ne ferons aucun mouvement en arrière", ont ainsi déclaré les autorités chinoises, rassurant tout de même concernant la poursuite des discussions.

Donald Trump a indiqué avant-hier dimanche que 200 milliards de dollars de produits chinois importés, jusqu'alors soumis à des prélèvements douaniers de 10% des États-Unis, allaient être désormais taxés à 25%. La 'majoration' devrait intervenir dès vendredi. La mesure visait sans nul doute à mettre la pression sur les dirigeants chinois, afin de conclure l'accord commercial global le plus favorable possible aux USA.
Le président américain a affirmé par ailleurs que 325 milliards de dollars de produits chinois importés aux États-Unis et actuellement non taxés allaient également l'être à 25%. "Pendant 10 mois, la Chine a payé aux USA des Tarifs de 25% sur 50 Milliards de Dollars de produits High Tech, et 10% sur 200 Milliards de Dollars d'autres produits", a précisé Trump sur Twitter, ajoutant que ces tarifs payés aux États-Unis n'ont eu que peu d'impact sur les coûts des produits, "essentiellement supportés par la Chine". En outre, le président Trump assure que ces paiements sont partiellement responsables des bons résultats économiques américains. "Les 10% seront relevés à 25% vendredi. 325 milliards de dollars de biens supplémentaires que nous envoient la Chine restent non taxés mais le seront rapidement, à un taux de 25%". "L'Accord Commercial avec la Chine reste d'actualité, mais évolue trop lentement, alors qu'ils tentent de renégocier. Non!", a encore asséné Trump sur Twitter.

VALEURS EN HAUSSE

* Iliad grimpe de 5% proche des 100 euros. Le flux acheteur du jour a été alimenté par la salve d'annonces du groupe, dont la cession de ses pylônes à Cellnex, le point d'activité du premier trimestre et la présentation de son nouveau plan stratégique, baptisé "Odyssée 2024". S'agissant de la transaction avec Cellnex, elle prévoit que l'Espagnol rachète 10.700 sites appartenant à Iliad et Salt en France, Italie et Suisse, pour 2,7 milliards d'euros. Dans le détail, la firme télécom ibérique détiendra 70% d'une société détenant les pylônes de Free pour 2 milliards d'euros et 90% d'une société possédant ceux de Salt pour 700 millions d'euros. La publication d'Iliad pour le 1er trimestre a fait ressortir un chiffre d'affaires de 1.293 millions d'euros sur le 1er trimestre 2019, en hausse de 7,7%, tirée par l'Italie qui contribue aux revenus à hauteur de 81 ME, tandis que la France renoue avec la croissance (+1%). Pour la direction, les performances enregistrées "démontrent les premiers effets positifs des mesures initiées par le groupe en 2018". Iliad a en parallèle dévoilé sa nouvelle feuille de route quinquennale. Celle-ci prévoit à court terme le retour à la croissance du chiffre d'affaires France en 2019, avec une accélération de la progression de l'Ebitda, particulièrement sur le second semestre 2019, avant l'atteinte d'une marge d'Ebitda France (hors B2B et vente d'équipements) de plus de 40% en 2020. En Italie, dans le cadre du plan Odyssée 2024, Iliad vise un chiffre d'affaires d'au minimum 1,5 milliard d'euros à long terme. L'ambition en termes de rentabilité est d'atteindre l'équilibre en termes d'Ebitda avec une part de marché inférieure à 10%.

* Carrefour : remonte de 2,7% avec Tessi et Altamir

* Nexity : +2% avec Veolia (+1,5%), suivi de EDF et de Sword

* Alstom : +1%. Le résultat d'exploitation ajusté s'est élevé à 570 millions d'euros, en progression de 44 % par rapport à l'année dernière, soit une marge de 7,1 %. Le résultat net (part du Groupe) a atteint 681 millions d'euros, contre 365 millions d'euros l'année précédente, incluant un résultat net des activités non poursuivies exceptionnel de 248 millions d'euros. Le Conseil d'Administration a décidé de proposer un dividende de 5,50 euros par action à l'Assemblée Générale qui se réunira le 10 juillet, étant donné la position cash net au 31 mars, positivement impactée par la cession des participations dans les trois alliances Energie à General Electric pour 2 594 millions d'euros. Le spécialiste français des systèmes, équipements et services pour le secteur du transport, dont la Commission européenne a rejeté en février un projet de fusion avec Siemens dans le ferroviaire, présentera ses perspectives à l'occasion d'un "capital markets day" prévu le 24 juin prochain.

* Ingenico : +1% avec Genfit, Amundi, Korian et Thermador

VALEURS EN BAISSE

* Imerys chute de 14,5%. Le groupe a publié des comptes assez contrastés, alors que l'impact de l'arrêt de l'usine américaine de wollastonite en raison de problèmes de qualité est estimé à -25 ME sur le résultat net annuel. Le bénéfice opérationnel courant ressort en retrait se 15,4% et le bénéfice net part du groupe en baisse de 8,7% sur le premier trimestre. Le résultat net pdg se monte à 67,2 millions d'euros et le résultat opérationnel courant à 109,6 ME. Le résultat courant net part du groupe par action décline de 2,8% à 0,95 euro. Le chiffre d'affaires sur cette même période baisse de 0,5% à 1,124 milliard d'euros, mais s'affiche en progression de 1,1% en tenant compte de la déconsolidation des filiales nord-américaines de talc. Le groupe indique que le site américain de wollastonite devrait redémarrer en milieu d'année, le processus judiciaire sur le talc aux Etats-Unis se déroulant conformément au timing attendu. Dans l'environnement actuel avec, au second trimestre, une base de comparaison toujours élevée, le groupe estime qu'il continuera à maintenir ses performances en donnant la priorité à la réduction des coûts et à la génération de trésorerie. Imerys indique qu'il a commencé à déployer ses programmes de transformation afin de tirer parti d'une organisation simplifiée... Le marché n'est visiblement pas convaincu.

* Akka Technologies : -5,5%. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires de 446,3 millions d'euros sur le premier trimestre 2019, en progression de 26,1% en données publiés. Sur une base comparable, la croissance atteint +8,3%, dont +9,3% en France, +6,4% en Allemagne et +34% en Amérique du Nord.

* Vilmorin : -5% avec Riber et CGG

* Société Générale perd 4%. Mediobanca est passé d'un conseil "sous-performance à une recommandation "neutre" sur la banque malgré une revalorisation à 31,20 euros.

* Faurecia : -4% suivi de Atos et de Nexans

* Trigano : -3% avec Atari

* Vicat -2,5%. Le cimentier a enregistré au premier trimestre 2019 un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros, en croissance de +4,7% en données publiées mais de seulement +0,3% à périmètre et taux de change constants.

* CNP : -2,5% avec Valeo

* Total cède 2,5%. Citigroup a dégradé la compagnie pétrolière d'"achat" à "neutre".

* EssilorLuxottica -1,4%. Le groupe a annoncé que son chiffre d'affaires consolidé pour le premier trimestre 2019 s'est élevé à 4.210 millions d'euros, en croissance annuelle de 7,5% par rapport au chiffre d'affaires pro forma du premier trimestre 2018, dont 3,7% à taux de change constants. EssilorLuxottica confirme ses objectifs financiers pour 2019, notamment une croissance du chiffre d'affaires de 3,5% à 5%.

* Orpea : -0,2%. Le groupe a publié un chiffre d'affaires du 1er trimestre 2019 de 909,9 ME, en forte hausse de +9,4%, résultant à 50% d'une croissance organique solide et à 50% de la contribution des acquisitions notamment en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne. Portzamparc a rehaussé sn objectif de cours de 121 à 123 euros

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com