Cotation du 18/01/2019 à 18h05 CAC 40 +1,70% 4 875,93
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC 40 reprend un peu de hauteur

Clôture Paris : le CAC 40 reprend un peu de hauteur
Clôture Paris : le CAC 40 reprend un peu de hauteur
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40, qui avait chuté de 1,5% hier sur ses niveaux de février 2017, a rebondi de 1,35% ce mardi, à 4.806 pts, porté par de nouveaux espoirs concernant le commerce. Le Président américain s'est montré confiant aujourd'hui sur Twitter, évoquant des "conversations très productives" en cours avec la Chine. "Attendez-vous à certaines annonces importantes!", a même ajouté Donald Trump. En France, les mesures annoncées hier soir par Emmanuel Macron, pour répondre aux protestations des "Gilets jaunes", coûteront un total de 10 milliards d'euros, soit 0,5 point de PIB, vient de déclarer Gerald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics) au Sénat, précisant que la loi de finances 2019 présentera un déficit représentant 3,4% du PIB, soit au-delà des 3% exigés par Bruxelles...

ECO ET DEVISES

L'indice ZEW se maintient en territoire négatif en décembre. L'indice ressort à -17,5 points après -24,1 en novembre, et contre -25 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit à 45,3, contre 58,2 le mois précédent et 55,8 de consensus.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux Etats-Unis, l'indice des prix à la production du mois de novembre 2018 est ressorti en augmentation de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus logé proche de la stabilité et un gain de 0,6% pour le mois antérieur. Hors alimentaire et énergie, cet indice américain des prix à la production s'est apprécié de 0,3% en comparaison du mois précédent, contre +0,1% de consensus de place et +0,5% un mois plus tôt. Cela marque donc une baisse de l'inflation des prix producteurs en comparaison du mois d'octobre, mais une augmentation tout de même supérieure au consensus.

En glissement annuel, par rapport au mois de novembre 2017, l'indice des prix à la production a grimpé de 2,5% et même de +2,7% hors alimentaire et énergie (contre respectivement +2,9% et +2,6% un mois auparavant).

De hauts responsables du commerce chinois et américains se sont entretenus ce jour par téléphone, signalant une poursuite du dialogue entre les deux pays sur les questions commerciales, malgré les tensions diplomatiques relatives à l'arrestation au Canada de la directrice financière de Huawei.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He s'est entretenu quoi qu'il en soit ce jour par téléphone avec le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant au Commerce Robert Lighthizer, a annoncé le ministère chinois du Commerce, cité par Reuters. La discussion s'est déroulée après que Robert Lighthizer a déclaré dimanche que le 1er mars était bien une date butoir ferme pour que les Etats-Unis et la Chine parviennent à un accord sur le commerce et qu'en cas d'échec, de nouveaux prélèvements douaniers allaient être infligés. Le Président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont décidé le 1er décembre à Buenos Aires, en marge du G20, de trouver un accord sous 90 jours sur les questions commerciales. "Les deux parties ont échangé leurs opinions pour la mise en application du consensus obtenu par les dirigeants des deux pays durant leur rencontre, et ont avancé sur le calendrier et la feuille de route des prochains travaux de consultation sur le commerce", indique le communiqué du ministère chinois du Commerce, repris par Reuters. Sur le réseau social Twitter, le Président américain s'est montré confiant ce mardi, évoquant des "conversations très productives" en cours avec la Chine. "Attendez-vous à certaines annonces importantes!", a même assuré le leader américain.

La Chine s'achemine vers une réduction des tarifs douaniers imposés aux voitures importées des États-Unis, une concession déjà constatée par le Président Donald Trump suite aux discussions commerciales en Argentine. L'agence Bloomberg note ainsi qu'une proposition visant à réduire les droits de douane sur les voitures fabriquées aux États-Unis, des 40% actuels à 15%, a été soumise au Cabinet chinois pour examen dans les prochains jours. Bloomberg cite à ce propos des personnes proches du dossier... Rien n'aurait néanmoins encore été finalisé, et la mesure pourrait encore évoluer.

Malgré l'indécision qui domine sur son avenir au sein de l'Europe, le Royaume-Uni conserve, pour le moment, une économie en pleine santé. Le taux de chômage s'est maintenu à 4,1% sur les trois mois clos fin octobre, au plus bas depuis près de 43 ans, alors que les salaires ont enregistré leur plus forte hausse depuis 10 ans sur la période. Selon les données de l'Office national de la statistique, le salaire hebdomadaire moyen a en effet augmenté de 3,3% (hors bonus) contre +3,2% de consensus et +3,3% sur les trois mois clos fin septembre. Le salaire hebdomadaire moyen (bonus compris) a également progressé de 3,3% contre +3% de consensus. Le nombre de personnes demandant des allocations chômage a néanmoins augmenté de 21.900 en novembre contre une hausse de 13.200 attendue et une progression de 23.200 un mois plus tôt.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1313$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 52,2$ et le Brent s'affiche à 60,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Autre valeur très chahutée hier, Eramet remonte de 6,8%. Le groupe avait averti hier que des non conformités dans le système de management de la qualité de sa branche alliages impacteront le résultat 2018.

* CGG reprend 5% après une forte baisse hier. La société de gestion britannique River and Mercantile Asset Management, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 6 décembre 2018, les seuils de 5% du capital et des droits de vote du groupe CGG. River and Mercantile Asset Management détenait à cette date 5,01% du capital et des droits de vote de CGG. Ce franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions CGG sur le marché.

* Dassault Systèmes s'adjuge 4,9% après l'acquisition de IQMS, éditeur de progiciels de gestion industrielle (ERP), pour un montant de 425 millions de dollars. Avec le rachat de cette société basée en Californie, le groupe étend sa plateforme 3DEXPERIENCE aux petites et moyennes entreprises industrielles qui souhaitent engager la transformation numérique de leurs activités. Les solutions d'IQMS sont utilisées par un millier de clients principalement situés aux États-Unis et dont les 2.000 sites de production dans 20 pays produisent pour les industries de l'automobile, des équipements industriels, des appareils médicaux, des produits de grande consommation et de la distribution.

* Bénéteau gagne 3,6% alors que se tient actuellement le salon nautique de Paris jusqu'au 16 décembre.

* Toujours aussi volatil, STMicroelectronics fait partie des plus fortes hausses du CAC40 sur un gain de 3%. Valeo gagne aussi 3,1% avec LVMH (+2,5%).

* Engie gagne 2,2%, tandis que Suez cède 2,8% . Engie vient de confirmer son intention de rester l'actionnaire de référence de Suez et se dit "prêt à renforcer les coopérations industrielles et commerciales entre les deux groupes". Le Conseil d'administration d'Engie confirme ainsi sa volonté de soutenir activement le développement de Suez en conservant son niveau actuel de participation.

* Publicis gagne 1,3%. À la suite de la déclaration du Président de la République lundi soir, Arthur Sadoun, le Président du Directoire de Publicis Groupe a décidé l'attribution d'une prime de 1.000 euros à tous les collaborateurs du Groupe en France dont la rémunération mensuelle est inférieure à 2.500 euros bruts (salaire médian français). Elle sera versée dès le vote de la loi permettant que les collaborateurs ne paient ni impôts ni charges sociales sur cette prime. Rappelons que le président de la République a indiqué hier soir que les employeurs qui le peuvent pourront verser une prime de fin d'année aux employés, prime qui sera "défiscalisé et exonérée de charges sociales".

VALEURS EN BAISSE

* Sur le CAC40, Axa cède 0,8% avec Danone (-0,2%) et Crédit Agricole (presque stable).

* Renault perd de son côté moins de 0,1%. Carlos Ghosn a déposé une plainte auprès du tribunal de district de Tokyo pour protester contre la décision du parquet de Tokyo de le maintenir en détention jusqu'au 20 décembre suite à son arrestation sur des accusations de malversation financière, a rapporté mardi l'agence de presse Kyodo.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com