Cotation du 12/12/2018 à 18h05 CAC 40 +2,15% 4 909,45
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC 40 poursuit sa chute !

Clôture Paris : le CAC 40 poursuit sa chute !
Clôture Paris : le CAC 40 poursuit sa chute !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40, en baisse de 1,21% ce mardi, à 4.924 points en clôture, vient d'enregistrer une cinquième séance consécutive de correction, pour une perte cumulée d'environ 3,5%. L'aversion au risque est de plus en plus importante sur les marchés, comme en témoigne la forte correction des valeurs "technologiques" aux Etats-Unis ces derniers jours. Les inquiétudes gravitent toujours autour du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, le Brexit ou encore la situation budgétaire italienne, et plus globalement de la santé de l'économie au niveau mondial... Outre-Atlantique, Wall Street décroche à nouveau, emporté également par les détaillants et le plongeon des prix du pétrole...

ECO ET DEVISES

Les FAANG (acronyme de Facebook, Apple, Amazon, Netflix & Google / Alphabet) pèsent tout particulièrement sur les marchés en ce moment. Facebook a abandonné hier 5,7%, Amazon 5,1% et Netflix 5,5%, alors qu'Alphabet et Apple ont cédé pratiquement 4%... Les FAANG ont même perdu, selon CNBC, plus de 945 milliards de dollars de capitalisation boursière depuis leurs sommets récents (-250 Mds$ pour Facebook, -255 Mds$ pour Amazon, -222 Mds$ pour Apple, -63 Mds$ pour Netflix et -155 Mds$ pour Alphabet) !

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les mises en chantier de logements pour le mois d'octobre 2018 sont ressorties au nombre de 1,228 million d'unités, contre 1,24 million de consensus de place et 1,21 million pour la lecture révisée (en hausse) du mois antérieur. Les permis de construire, quant à eux, sont ressortis au nombre de 1,263 million d'unités, contre 1,26 million de consensus de place et 1,27 million sur le mois de septembre 2018 (lecture révisée également en hausse). Les précédentes lectures du mois de septembre 2018 (avant révisions) ressortaient à 1,201 million pour les mises en chantier et 1,241 million pour les permis de construire. Ainsi, ces deux estimations ont été révisées aujourd'hui en hausse, ce qui minimise la 'mauvaise nouvelle' des mises en chantier d'octobre.

En moyenne sur le troisième trimestre 2018, le taux de chômage au sens du BIT s'est établi à 9,1% de la population active en France (hors Mayotte), comme au deuxième trimestre 2018. Il se situe 0,5 point au-dessous de son niveau du troisième trimestre 2017. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs augmente de 22.000 au troisième trimestre, à 2,6 millions de personnes ; le taux de chômage est stable à 8,8% de la population active. Le taux de chômage augmente pour les jeunes, en particulier les hommes de 15 à 24 ans (+1 point). Il est stable pour les personnes de 25 à 49 ans et diminue un peu pour celles de 50 ans ou plus...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1405$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 54,8$ et le Brent s'affiche à 64$.

VALEURS EN HAUSSE

* Stallergènes Greer grimpe de 10,5%, porté par la publication des premiers résultats de son essai clinique de phase III visant à évaluer l'efficacité et la tolérance de son comprimé sublingual d'immunothérapie allergénique STAGR320 dans le traitement de la rhinite allergique due aux acariens.

* Sur le CAC 40, Veolia gagne 0,4% avec Valeo (+1,4%) ou encore Sanofi (+0,5%)

VALEURS EN BAISSE

* Archos, qui a déjà chuté de 11,5% hier, cède encore 9,3%.

* Technicolor reste vendu, en baisse de 6,5% après un bref passage sous les 1 euro.

* Ipsen (-3%) et 3BP ont annoncé aujourd'hui qu'un premier patient avait été traité par un radionucléide d'une nouvelle classe thérapeutique, le 177Lu-IPN01087 (anciennement connu sous le nom de 3BP-227), dans le cadre d'une étude de phase I/II. IPN01087 est un composé qui cible les cellules cancéreuses chez les patients atteints de tumeurs solides avancées avec une expression du récepteur de la neurotensine de sous-type 1 (NTSR1).

* Le luxe reste déprimé, avec Kering (-2,2%) et LVMH (-2,1%).

* Société Générale (-2,1% ) a accepté de verser des pénalités d'un montant total d'environ 1,3 milliard de dollars américains (1,2 milliard d'euros) aux Autorités américaines. Ce montant est intégralement couvert par la provision pour litiges inscrite dans les comptes de Société Générale. Ces accords n'auront pas d'impact supplémentaire sur les résultats de la Banque en 2018.

* Sur le CAC 40, ArcelorMittal chute de 4,8% avec Dassault Systemes (-2%), Atos (-2,1%) ou encore STMicroelectronics (-1,9%).

* Renault perd encore 1,2%. Au lendemain de son arrestation à la sortie de son jet privé à Tokyo, Carlos Ghosn est toujours en garde à vue dans un centre de détention de la capitale japonaise. Nissan a chuté de -5,45% ce matin à Tokyo. Qualifiant de graves et inacceptables les fraudes reprochées à Carlos Ghosn, auquel il a succédé au poste de directeur général de Nissan l'an dernier, Hiroto Saikawa a annoncé qu'il proposerait jeudi au conseil d'administration de Nissan la mise à l'écart de son président, considéré au Japon comme celui qui a sauvé le constructeur de la faillite. Renault, prenant acte de la première communication du Parquet de Tokyo ayant trait à la procédure judiciaire visant Carlos Ghosn, se dit aujourd'hui "pleinement mobilisé et attentif à l'évolution de la situation". Le groupe précise, dans un bref communiqué, que Thierry Bolloré, Directeur général adjoint du Groupe Renault, est plus particulièrement en charge de la continuité du Comité exécutif du Groupe Renault, en liaison permanente avec le Conseil d'administration du Groupe Renault, l'Administrateur Référent et les Comités du Conseil. "Toutes les procédures de gouvernance sont opérationnelles, permettant au Groupe Renault de poursuivre le cours normal de son activité industrielle et commerciale", insiste donc le constructeur, particulièrement chahuté suite au scandale Carlos Ghosn. "Le Groupe Renault veille au quotidien à l'efficience de ses coopérations dans le cadre de l'Alliance et est particulièrement vigilant à poursuivre la consolidation de l'Alliance Renault Nissan Mitsubishi", insiste encore le constructeur au losange, dont le Conseil d'administration se réunira dans la soirée.

* Schneider Electric (-0,8%) a confirmé que la commission indienne de la concurrence a initié un processus de revue plus détaillée pour la combinaison de son activité Basse tension et Automatismes industriels en Inde et l'activité Electrical & Automation de L&T. Schneider estime que la Combinaison envisagée est très bénéfique pour les consommateurs indiens et pour l'économie indienne. Le Groupe poursuivra au cours des prochains mois, sa collaboration avec la Commission indienne de la concurrence dans le cadre de la revue de l'opération...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com