Cotation du 17/07/2018 à 11h40 CAC 40 +0,03% 5 411,17
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC 40 passe la sixième !

Clôture Paris : le CAC 40 passe la sixième !

Clôture Paris : le CAC 40 passe la sixième !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40, en grimpant encore de 0,67% ce mardi, à 5.434 points en clôture, vient d'aligner une sixième séance de rebond, pour un gain cumulé de 3% ! L'indice parisien reste porté par la résistance de Wall Street qui s'oriente actuellement de son côté vers une quatrième séance consécutive de progression malgré le conflit commercial international qui se met en place. Sur le front politique, les départs des ministres du Brexit, David Davis, et des Affaires étrangères, Boris Johnson, ouvrent néanmoins une nouvelle période d'incertitude outre-Manche et vraisemblablement une crise politique profonde pour Theresa May qui joue son poste de Première ministre...

ECO ET DEVISES

L'indice ZEW s'enfonce en territoire négatif en juillet. L'indice ressort à -24,7 points après -16,1 le mois précédent, et contre -18 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit à 72,4, contre 80,6 en juin et 78,2 de consensus.

La production industrielle recule de 0,2% en mai en France après avoir diminué de 0,5% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 0,7%. La production de l'ensemble de l'industrie manufacturière se replie également (-0,6%) après une progression de 0,4% en avril.

Selon le rapport 'JOLTS' du Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de mai 2018 se sont établies au nombre de 6,638 millions, contre 6,70 millions de consensus de place et 6,84 millions un mois auparavant.

Le Président américain Donald Trump a une fois encore taclé hier les grands groupes pharmaceutiques. S'exprimant sur le réseau social Twitter, Trump a estimé que Pfizer et ses pairs "devraient avoir honte" pour leur comportement. Il juge ainsi que ces groupes pharmaceutiques ont "relevé les prix des médicaments sans raison". D'après le président américain, ces groupes exploitent seulement les pauvres et ceux qui sont incapables de se défendre, "tout en offrant en même temps des prix défiant toute concurrence à d'autres pays d'Europe et d'ailleurs". "Nous répondrons!", menace donc le président US sur Twitter, sans détailler ses intentions précises.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1732$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 73,9$ et le Brent s'affiche à 78,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* SuperSonic Imagine s'enflamme de 16,8% dans un volume étoffé. Selon Bloomberg ce jour, Shanghai United Imaging Healthcare Co. envisagerait une offre d'acquisition sur le fabricant français de dispositifs médicaux. Bloomberg cite des personnes familières de la question.

* Transgène grimpe de 7,2%. Le groupe de biotechnologie, qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, annonce la signature de plusieurs accords avec Tasly Biopharmaceuticals Co., Ltd. concernant T601 et T101, deux immunothérapies actuellement développées en Chine par la joint-venture entre Transgene et Tasly.

* Nanobiotix reste en forme, en hausse de 6,7% pour sa cinquième séance consécutive de progression.

* Airbus gagne 3,9%. Bank of America ML a intégré le titre dans sa liste européenne des meilleures idées à jouer pour le second semestre, estimant que la performance de l'avionneur devrait s'améliorer, le pire des problèmes d'exécution sur l'A320NEO semblant être terminé. L'objectif est rehaussé de 120 à 137 euros.

* TechnipFMC, qui a déjà repris 1,9% hier, gagne encore 3% ce mardi.

* Atos monte de 2,9%. Le titre du groupe de services informatiques est dopé par une note de Barclays qui est passé à 'surpondérer' sur le dossier, avec un objectif fixé à 140 euros, contre 135 euros précédemment.

* Après deux séances de rebond, Hermès International gagne encore 2,4%.

* Alstom (+0,4%). Le rapprochement entre Simens et Alstom va-t-il être remis en cause par Bruxelles? Selon deux sources citées par Reuters, les autorités de la concurrence européennes devraient ouvrir une enquête approfondie cette semaine sur le projet d'alliance entre les deux géants du ferroviaire. Les deux groupes, qui avaient jusqu'au 6 juillet pour proposer des concessions à l'Union européenne, n'en auraient proposé aucune... Certaines entreprises préfèrent néanmoins attendre que l'autorité antitrust expose d'éventuels problèmes de concurrence afin d'adapter les concessions en conséquence.

* Sanofi (+0,1%) a annoncé lundi soir l'arrêt de la production de son usine de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques), où des rejets toxiques de vapeur de solvants supérieurs aux concentrations autorisées ont été enregistrés.

* Danone (stable). Le groupe étudie actuellement les informations selon lesquelles sa nouvelle formule de lait infantile Aptamil aurait provoqué des désagréments chez certains nouveaux nés en Grande-Bretagne.

VALEURS EN BAISSE

* EuropaCorp plonge de 6,7%, pénalisé par les révélations de 'Médiapart' concernant de nouvelles plaintes visant Luc Besson. Le site d'informations en ligne évoque notamment le témoignage d'une ancienne directrice de casting qui aurait écrit le 6 juillet au procureur de la République de Paris pour dénoncer des faits qu'elle qualifie d' agressions sexuelles".

* Figeac Aéro (-4,2%) envisage d'atteindre 520 ME de chiffre d'affaires en 2020 et 650 ME en 2023 confirmant "toujours une croissance à 2 chiffres". L'atteinte de ces objectifs n'est pas conditionnée à une nouvelle augmentation de capital, précise le groupe qui initialement, visait 650 ME de chiffre d'affaires dès 2020.

* Technicolor reperd 3%. Kepler Cheuvreux (à 'conserver') a abaissé son objectif de cours de 1,50 euro à 1,15 euro pour prendre en compte une détérioration supplémentaire des activités de la branche "Maison connectée".

* Le secteur financier rate le rebond ce mardi, avec Société Générale (-0,8%), Axa (-0,8%), BNP Paribas (-0,9%) ou encore Crédit Agricole (-0,4%). En ce qui concerne Société Générale, Frédéric Oudéa a précisé que de nouvelles acquisitions "incrémentales" de certaines activités spécifiques étaient possibles dans la mesure où chaque banque européenne passait en revue ses portefeuilles pour identifier les segments sur lesquels elle n'a pas une taille suffisante pour être compétitive. Le dirigeant a toutefois une nouvelle fois écarté l'idée de fusions bancaires plus importantes en raison d'obstacles de nature réglementaire.

* Après plusieurs séances consécutives de rebond, Orange cède à quelques prises de bénéfices, en baisse de 0,8% ce mardi.

* Veolia cède 0,3%. Le Conseil Métropolitain de Bordeaux a confirmé la sélection de Veolia pour assurer l'assainissement collectif des eaux usées et la gestion des eaux pluviales. Le contrat de concession de services publics, d'une valeur de 352 millions d'euros et d'une durée de 7 ans, débutera le 1er janvier 2019. Il comprend la gestion de 4.200 km de réseaux et de 6 stations d'épuration, d'une capacité de traitement de 1,15 million d'équivalents-habitants.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com