Cotation du 09/08/2022 à 18h05 CAC 40 -0,53% 6 490,00
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : la baisse l'emporte, le CAC40 de retour sous les 6.500 pts

Clôture Paris : la baisse l'emporte, le CAC40 de retour sous les 6.500 pts
Clôture Paris : la baisse l'emporte, le CAC40 de retour sous les 6.500 pts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 termine la semaine sur une note prudente après être remonté hier au-dessus des 6.500 points avec l'aide des résultats des établissements financiers meilleurs que prévu. Le CAC40 reperd en clôture 0,63% ce soir à 6.472 points.
Les tensions sino-américaines se confirment ce qui pèse sur la tendance... La Chine a fait état d'une série de mesures de rétorsion contre les Etats-Unis ce vendredi et de sanctions directes contre Nancy Pelosi, trois jours après la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants. L'armée chinoise a quant à elle débuté une deuxième journée d'exercices militaires intenses autour de l'île. Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé la suspension de la coopération entre Chine et Etats-Unis dans un certain nombre de domaines, dont le dialogue militaire à haut niveau ou les négociations climatiques...

ECO ET DEVISES

Malgré la "récession technique" en cours aux États-Unis, le marché du travail semble toujours bien se porter pour l'instant... Ainsi, d'après le rapport du Département américain au Travail tout juste dévoilé, les créations de postes non-agricoles du mois de juillet 2022 sont ressorties au nombre de 528.000, plus du double du consensus qui s'établissait à 250.000. Mieux encore, le taux de chômage américain a reculé à 3,5%, contre 3,6% de consensus et 3,6% un mois avant. Les créations d'emplois du mois de juin ont en outre été révisées à la hausse, à 398.000 contre 372.000 auparavant estimé.
Les créations d'emplois dans le privé en juillet 2022 ont été au nombre de 471.000, ici encore plus du double du consensus des économistes de la place. Ces créations dans le privé pour le mois de juin ont été revues à 404.000, contre 381.000 précédemment évalué. Les créations d'emplois manufacturiers ont été de 30.000, deux fois plus nombreuses qu'attendu. Le taux de participation à la force de travail a atteint 62,1%. Le salaire horaire moyen a grimpé de 0,5% (0,3% de consensus) en comparaison du mois antérieur et de 5,2% sur un an.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un nouveau geste fort de la Fed de 75 points de base à l'issue de la prochaine réunion monétaire des 20 et 21 septembre est maintenant de 65,5%, ce qui porterait le taux des fonds fédéraux entre 3 et 3,25%, contre 2,25 à 2,5% actuellement. La probabilité d'une hausse de taux de 50 points de base n'est plus que de 34,5%. Ainsi, les marchés tablent sur une troisième hausse de taux de trois quarts de point, et envisagent même une fourchette de 3,5 à 3,75% (probabilité 46%) en fin d'année.
Le pétrole reste discuté à 96$ le brent. L'euro recule à 1,0150/$.

VALEURS EN HAUSSE

Forsee Power remonte de 12% avec DBV (+4,7%), Aramis, Balyo, Fermentalg

Showroomprivé : +3% avec Voltalia, ALD, Eutelsat, Tikehau, Vilmorin, Casino, SES

Guillemot : +2,5% avec Neoen, Vicat, Jacquet Metals, LFE

Crédit Agricole progresse encore de 2%, toujours en tête du CAC40. Dernière grande banque française à publier ses trimestriels, l'établissement a particulièrement assuré en dévoilant des résultats supérieurs aux attentes des analystes au deuxième trimestre grâce à un niveau d'activités record dans la banque d'investissement, la volatilité des marchés ayant entraîné une forte demande d'instruments de couverture. Le bénéfice net a ainsi atteint 1,98 milliard d'euros pour un produit net bancaire en hausse de près de 9% à 6,33 MdsE. Les comptes ont aussi profité d'une baisse de plus de 27% du coût du risque sur la période, alors qu'au premier trimestre, les provisions - d'un peu plus d'un milliard d'euros - liées à son exposition à la Russie et à l'Ukraine avaient plombé ses résultats.

Aubay : +2% avec Quadient, Boiron, Cie des Alpes, Orange, Renault

Carrefour : +1,5% avec AXA, Eramet, Air France KLM et Vivendi

VALEURS EN BAISSE

Maurel & Prom reperd près de 7%. Dopé par la vigueur des prix de l'or noir, le groupe pétrolier a vu son bénéfice net plus que quadrupler au premier semestre à 138 millions de dollars alors que le flux de trésorerie disponible a atteint 155 M$, contre 38 M$ au premier semestre 2021.

Chargeurs : -6% avec Teleperformance, suivi de Deezer et de Rothschild dans la foulée de ses comptes

Believe : -4% avec Abivax qui reperd aussi 4%, alors que la société a reçu l'approbation du comité central d'éthique aux États-Unis (IRB - Institutional Review Board) permettant l'initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d'induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L'inclusion d'un premier patient est anticipée d'ici la fin du troisième trimestre 2022.

Plus forte baisse du CAC40, Publicis abandonne 4% sous les 50 euros, dans le sillage de WPP qui trébuche de 7,5% à Londres. Si le premier groupe publicitaire au monde a revu à la hausse ses perspectives de ventes nettes pour l'ensemble de l'année, prévoyant des dépenses soutenues de la part de ses clients dans de nombreux secteurs aux Etats-Unis et en Europe, les analystes misaient sur une révision plus conséquente. Le maintien de la guidance au niveau de la marge est également jugé décevant.

Argan (-3,5%), Stedim, LInedata, Colas (-3%), Bic, Eurazeo et Remy Cointreau

Nexans : -2,5% avec STM, Kiering

L'Oreal : -2% avec Legrand, Alten, JC Decaux, Valeo et DS

©2022

A lire aussi sur CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !