Cotation du 24/09/2021 à 09h05 CAC 40 -0,60% 6 661,97
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : fin de série

Clôture Paris : fin de série
Clôture Paris : fin de série
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a reperdu 0,71% ce mardi à 6.531 pts, après 5 séances consécutives de hausse. Le climat était plus attentiste à la veille des décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale et de la publication des résultats de certains géants technologiques américains comme Alphabet, Apple ou Microsoft. A Paris, LVMH, Michelin, Lagardère et Dassault Systèmes étaient entourés après leurs publications respectives...

ECO ET DEVISES

Demain mercredi, c'est donc la réunion de la Fed qui retiendra l'attention, le communiqué monétaire étant attendu à 20 heures, avant la conférence de presse de Jerome Powell qui se tiendra à 20h30... Il est toutefois probable que la banque centrale américaine ne donne pas beaucoup plus d'indications concernant le futur 'tapering', dans un contexte sanitaire incertain marqué par les variants du Covid-19, faisant peser la menace d'un nouvel impact économique.
Les spécialistes suggèrent que Jerome Powell devrait réitérer ses propos récents. Le grand timonier de la Fed avait jugé il y a quelques jours que le 'tapering' était encore très éloigné, les conditions n'étant pas réunies. Powell devrait ainsi souligner l'importance des données attendues au cours des prochains mois, notamment sur le front de l'emploi...

Par ailleurs, les craintes concernant le contrôle accru des autorités chinoises sur les entreprises ont encore pesé sur les marchés asiatiques. L'indice SSE Composite a ainsi cédé 2,5% de plus, les secteurs de l'éducation, de la technologie, de l'immobilier ou de l'alimentaire étant désormais visés... Les tensions accrues entre Washington et Pékin ne font rien pour arranger les choses.
Concernant les relations avec Washington justement, Xie Feng, le vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, a fait état d'une "impasse" et exhorte les USA à arrêter de diaboliser Pékin. Les discussions entre la Chine et les États-Unis, si elles parviennent à s'apaiser, doivent en principe préparer un potentiel sommet Biden-Xi lors du G20 d'octobre. Ces dernières semaines, Pékin n'a cessé cependant de protester face à l'ingérence américaine dans ses affaires. En fin de semaine dernière, la Chine a imposé des sanctions à l'ancien Secrétaire américain au Commerce et à d'autres entités US à propos de Hong Kong.
L'euro en attendant campe sur les 1,18/$. Le pétrole reste proche des 74,50$ le brent. Le bitcoin se négocie à 38.200$.

VALEURS EN HAUSSE

Lagardère (+8%) a publié pour son premier semestre 2021 un chiffre d'affaires de 2,076 milliards d'euros, soit une évolution de +5% en données comparables. Le résop groupe s'établit à 3 millions d'euros (-218 ME en 2020) et la perte nette, part du groupe, s'affiche à 171 millions d'euros contre 422 millions d'euros un an plus tôt. Lagardère Publishing enregistre le résop le plus élevé depuis 10 ans à 110 ME et Lagardère Travel Retail un résop de -96 ME.

Vetoquinol : +5% avec Adocia (+3,7%) et Europcar sur de nouvelles rumeurs de rachat

Boiron : +3% avec Latecoere

TFF : +2,5% suivi de Icade, Argan, TechnipEnergies, Believe

Vallourec : +2% suivi de Bic

Infotel : +1,5% avec Savencia, Sartorius, Atos et Haulotte

Dassault Systèmes (+1%) a révisé à la hausse ses objectifs 2021 non-IFRS en visant une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 10% et 11% (contre 9 et 10%) et une croissance du BNPA de 23-25% (contre 17-18%).

Michelin avance de 0,2%. Au premier semestre, le groupe a affiché des ventes de 11,2 Milliards d'euros, en hausse de 19,6% et un résultat opérationnel des secteurs de 1,4 milliard d'euros, soit 12,7% des ventes. Dans un environnement de crise sanitaire qui perdure, la forte reprise des marchés est tempérée par d'importantes perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Le groupe annonce relever ce lundi ses prévisions 2021 grâce à un rebond des volumes "post-Covid" au premier semestre et à des gains de parts de marché dans les pneus de grand diamètre. Malgré la persistance de la crise sanitaire et les perturbations observées dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, le spécialiste du pneumatique vise désormais un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,8 milliards d'euros à parités constantes - contre un objectif précédent supérieur à 2,5 milliards.

VALEURS EN BAISSE

Worldline chute de 9% après la publication de ses résultats semestriels. Le groupe a pourtant confirmé ses objectifs 2021 et la poursuite de la revue stratégique de l'activité de terminaux de paiement.

Cibox : -7% suivi de BigBen

Claranova : -5% avec Atari, Guillemot

Nacon : -4,5% avec Valneva, 2CRSI

Edenred (-4%) a relevé sa prévision de croissance organique de son Ebitda pour 2021 dans la foulée du redressement de son activité sur le premier semestre après l'impact de la pandémie et des restrictions associées. Le groupe table désormais sur une croissance organique d'Ebitda d'au moins 9% contre 6% précédemment. Edenred compte ainsi générer un Ebitda compris entre 620 millions d'euros et 670 millions d'euros pour 2021.

Wavestone : -3,5% suivi de Solutions30, McPhy

Dior : -3% avec Publicis et DBV

Klepierre : -2,5% avec Soitec, FNAC Darty

Faurecia recule encore de 2,2% après avoir présenté hier une marge opérationnelle de 6,6% au premier semestre et relevé sa prévision de cash-flow net pour 2021.

STM : -2% avec Kering, CNP

Saint-Gobain : -1,5% avec SMCP, Groupe Crit

LVMH (-0,5%) alors que le groupe de luxe a annoncé une performance record pour le premier semestre. LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton a réalisé au premier semestre 2021 des ventes de 28,7 milliards d'euros, en hausse de 56%. La croissance organique est ressortie quant à elle à 53% par rapport à 2020 et à 11% comparée à 2019, reflétant une accélération de la croissance au second trimestre qui s'établit à 14% après un premier trimestre en hausse de 8%. Le semestre a marqué un retour à une forte dynamique de croissance après une année 2020 perturbée par la pandémie. L'activité Mode et Maroquinerie, la plus importante, avec une croissance organique de 81% par rapport à 2020, et de 38% par rapport à 2019, atteint des niveaux records de ventes. Les États-Unis et l'Asie sont en forte hausse depuis le début de l'année tandis que l'Europe connait une reprise progressive. Le résultat opérationnel courant du premier semestre 2021 s'est établi à 7,632 MdsE, en croissance de 44% par rapport au premier semestre 2019 et plus de 4 fois supérieur à celui de 2020. La marge opérationnelle courante ressort à 26,6%, en hausse de 5,5 points par rapport à 2019.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !