Cotation du 11/12/2018 à 18h05 CAC 40 +1,35% 4 806,20
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : enfin un rebond pour le CAC 40 !

Clôture Paris : enfin un rebond pour le CAC 40 !
Clôture Paris : enfin un rebond pour le CAC 40 !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Hésitant en début de séance, le CAC 40, après quatre séances consécutives dans le rouge, a finalement repris de la hauteur ce mardi après-midi, dans le sillage de Wall Street ! L'indice parisien a terminé sa course en hausse de 1,53% à 5.173 points en clôture. Après la purge de la semaine dernière, alimentée par la remontée des rendements obligataires, les tensions commerciales et internationales, et les craintes plus générales concernant les taux de la Fed ou la croissance mondiale, les opérateurs ont donc effectué des achats à bon compte aujourd'hui, soutenus par une série de résultats globalement solides aux Etats-Unis et quelques statistiques macroéconomiques bien orientées... A noter que Netflix et IBM publieront leurs résultats ce soir, après la clôture des marchés américains.

ECO ET DEVISES

L'indice ZEW allemand s'enfonce en territoire négatif en octobre. L'indice ressort ainsi à -24,7 points après -10,6 en septembre, et contre -12,3 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit à 70,1, contre 76 le mois précédent et 74,5 de consensus.

D'après une enquête réalisée par Reuters, la croissance économique de la Chine devrait ralentir au troisième trimestre pour tomber à son plus bas niveau depuis la crise financière.Selon un sondage réalisé auprès de 68 économistes, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine devrait avoir progressé de 6,6% sur la période de juillet à septembre en rythme annuel, après une croissance de 6,7% au deuxième trimestre. Cela marquerait le plus faible taux de croissance de la Chine depuis le premier trimestre de 2009.

La production industrielle américaine a dépassé les attentes pour le mois de septembre, ressortant en augmentation de 0,3% en comparaison du mois antérieur selon la Fed, contre +0,2% de consensus de place. La production manufacturière est quant à elle ressortie en ligne avec les attentes de marché, en hausse de 0,2% par rapport au mois d'août, contre +0,3% pour la lecture révisée du mois antérieur. Enfin, le taux d'utilisation des capacités de production pour le mois de septembre 2018 s'est établi pour sa part à 78,1%, contre un consensus de 78,2% chez les économistes de la place.

L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois d'octobre 2018, également publié ce mardi, est ressorti à 68, contre 67 de consensus et 67, également, un mois auparavant.

Le rapport JOLTS du Département américain au travail concernant les ouvertures de postes du mois d'août a fait ressortir 7,136 millions d'ouvertures, contre 6,905 millions de consensus et 7,08 millions un mois avant.

Les développements de l'affaire "Jamal Khashoggi", le journaliste saoudien exilé aux Etats-Unis qui a disparu il y a maintenant deux semaines, restent en outre sous surveillance...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1591$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 71,6$ et le Brent s'affiche à 80,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Pharnext grimpe de 25% après l'annonce de résultats positifs de son essai clinique de Phase 3.

* Auplata monte de 6,6%. Les actionnaires seront réunis en assemblée générale mixte le 19 novembre 2018 afin de statuer sur l'apport en nature de la totalité des actions de la société Brexia Gold Plata Peru à la société Auplata par la société Brexia International et deux autres actionnaires minoritaires de BGPP. Les actionnaires seront également appelés à décider une augmentation de capital en numéraire réservée à la société BGPP d'un montant de 10,5 ME de nominal sans prime d'émission ainsi que deux émissions de BSA réservées aux actionnaires de BGPP. La réalisation de ces opérations, et en particulier de l'apport en nature des actions BGPP, entraînerait le changement de contrôle de la société Auplata en raison du franchissement à la hausse des seuils de 50% de son capital et de ses droits de vote par la société Brexia International. L'ensemble de ces opérations est indivisiblement lié et est soumis à la réalisation des deux conditions suspensives suivantes, l'octroi d'une dérogation à l'obligation de déposer un projet d'offre publique par l'AMF et la non-opposition du ministre chargé des mines au changement de contrôle d'Auplata. Ce projet industriel est porté par l'ambition de constituer un nouveau groupe minier et s'inscrit dans la continuité de l'alliance entre les deux sociétés, officialisée en juillet dernier par deux augmentations de capital d'un montant global de 5 ME.

* Nanobiotix (+5%). La société a reçu le versement d'un montant initial de 16 millions d'euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque européenne d'investissement (BEI).

* Safran progresse de 4,1%. Le groupe a annoncé un nouveau succès commercial pour son moteur Silvercrest. A l'occasion de l'édition 2018 de la convention NBAA, NetJets a annoncé une option d'achat portant jusqu'à 150 avions Cessna Citation Hemisphere équipés du moteur de Safran. En 2016, Textron Aviation Inc. avait choisi le moteur Silvercrest de nouvelle génération pour équiper son dernier avion, le Citation Hemisphere. Aujourd'hui, le Silvercrest est le seul moteur spécifiquement conçu sur le segment des avions d'affaires haut de gamme à large cabine.

* Dassault Systemes grimpe de 4%, avec Airbus (+4%) ou encore Valeo (+2,8%).

* Publicis profit de la publication trimestrielle d'Omnicom aux Etats-Unis (+6% actuellement à Wall Street) pour rebondir de 2,8% à Paris.

* Sanofi gagne 1,5%. Deux essais cliniques pivots de phase III, contrôlés par placebo, évaluant Dupixent (dupilumab) dans le traitement de la polypose nasosinusienne inadéquatement contrôlée de l'adulte ont atteint l'ensemble de leurs critères d`évaluation primaires et secondaires.

* Du côté du luxe, LVMH remonte de 1,4% avec Kering (+2,9%) et Hermes International (+2,4%).

VALEURS EN BAISSE

* Sur le CAC40, Carrefour redonne 2,1%. Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion). L'ancienne filiale de Carrefour a lancé lundi son troisième avertissement en 12 mois ! Résultat, le titre s'est effondré de 42% hier à Madrid. Il vaut moins de 1 euro contre près de 5 euros en début d'année.

* Axa rate aussi de le rebond ce mardi, en baisse de 0,3%.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com