Cotation du 11/06/2021 à 18h05 CAC 40 +0,83% 6 600,66
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : encore en hausse

Clôture Paris : encore en hausse
Clôture Paris : encore en hausse
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le rebond s'est poursuivi ce jeudi en Bourse de Paris, mais plus modestement, avec un CAC40 qui gagne 0,42% à 3.071 points. Les scénarii d'un plan d'aide au secteur bancaire espagnol ont continué de circuler ce jour. Sur les marchés obligataires, le contraste se creuse donc toujours entre l'Espagne qui a emprunté ce matin à plus de 6% sur 10 ans, alors que la France bénéficiait ce jeudi d'un taux de 2,46% sur cette même échéance, contre 2,96% lors de la dernière opération similaire.
Wall Street consolide dans le calme ce soir, après son rallye de la veille et une baisse surprise des taux en Chine. La Chine a en effet annoncé ce jeudi une baisse surprise d'un quart de point de ses taux directeurs, afin de relancer son économie. Les dernières statistiques économiques reflétaient en effet le risque de ralentissement de la croissance chinoise. La Banque centrale chinoise a abaissé à 3,25% le taux de dépôts et à 6,31% le taux des crédits à un an. Les mesures seront effectives demain vendredi. Cela fait pratiquement quatre ans que la Chine n'avait pas assoupli sa politique monétaire. La croissance du PIB chinois au 1er trimestre avait ralenti à 8,1%.

ECO ET DEVISES

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont baissé de 12.000 sur la semaine antérieure à 377.000. Un chiffre meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 381.000 nouvelles demandes.
La moyenne à quatre semaines atteint 377.750 pour la période terminant le 2 juin. Un chiffre en hausse de 1.750 par rapport à la semaine précédente.
Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 26 mai atteint 2,6%, inchangé par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,29 millions, en hausse de 34.000 par rapport à la semaine précédente.

Ben Bernanke, le président de la Fed, s'exprimait aujourd'hui devant le Joint Economic Committee du Congrès. Le leader de la Banque centrale américaine a précisé que cette dernière se tient prête à agir si nécessaire, en cas d'affaiblissement de l'économie aux États-Unis. Bernanke ne signale toutefois pas de mesures imminentes... Par ailleurs, il a souligné de nouveau les risques créés par la crise de la dette en Europe, pesant sur les marchés financiers américains et l'économie...

La prochaine réunion monétaire de la Fed est programmée les 19 et 20 juin. Les opérateurs n'attendent pas de nouvelles mesures à cette occasion.
L'euro termine sur les 1,25/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

* Eurofins : remonte de 7% avec Laurent Perrier avec Eurodisney, Pierre et Vacances prend 6%

* EADS gagne 3,5%. Le groupe américain de leasing aéronautique Air Lease Corporation a confirmé la signature d'une commande ferme de 36 Airbus de la famille A320neo. ALC et Airbus avaient signé un protocole d'accord en vue de cette commande lors du Salon du Bourget l'an dernier. Sur les 36 appareils concernés, 20 seront des A321neo, la plus grande version de ce modèle, précise Airbus dans un communiqué.

* Vivendi progresse de 3,5%. Pour la première fois, Vincent Bolloré a ouvertement évoqué ses objectifs au sein du capital de Vivendi... Lors de l'Assemblée générale du groupe Bolloré, hier, l'homme d'affaires breton a déclaré qu'il "aimerait avoir 4 à 5% de Vivendi" contre environ 1% actuellement. Il n'a pas précisé à quelle échéance il espère augmenter cette participation ni évoqué une possible entée au conseil d'administration. Bolloré est en train de céder ses chaînes de télévision Direct 8 et Direct Star à Canal+, filiale de Vivendi, et sera rémunéré en titres Vivendi à cette occasion, ce qui porterait dans un premier temps sa part à environ 3% du capital du groupe de médias et de télécoms. Bolloré était entré fin 2011 au capital de Vivendi avec 1%, et depuis le mois de mars, des rumeurs récurrentes évoquent un renforcement de cette position. Le 19 avril, lors de l'Assemblée générale de Vivendi, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou s'est même dit ouvert à une entrée de Vincent Bolloré au conseil du groupe.

* Hermès remonte de 2,3%. Limité depuis plusieurs mois dans ses rachats d'actions par un prix maximal d'intervention de 250 Euros, le groupe de luxe vient de se donner de la marge pour son prochain programme de rachat d'actions. Lors de l'Assemblée Générale convoquée le 29 mai, la 10ème résolution (validée comme l'ensemble des résolutions) proposait en effet de relever le prix maximal d'achat à 400 Euros par action. Le montant maximal des fonds pouvant être engagés est fixé à 800 Millions d'Euros. Hermès a annoncé sa volonté de poursuivre sa politique d'attribution d'actions gratuites destinées aux salariés en 2012. L'an dernier, la plupart des rachats d'actions réalisés par Hermès étaient ainsi destinés à couvrir les options d'achat d'actions des salariés. Les derniers rachats d'actions significatifs opérés par le groupe remontent à janvier 2012 lorsque le titre était encore sous les 250 Euros.

* Alcatel-Lucent gagne 1,8%. A Dar es Salaam en Tanzanie, les clients de Smile Telecom bénéficieront bientôt du très haut débit mobile grâce aux accords signés entre Alcatel-Lucent et l'opérateur pour déployer un réseau 4G LTE. Il s'agira du premier du continent à fournir un tel service dans la bande de fréquence 800 MHz. Smile a pour objectif d'offrir une couverture universelle du pays "dans les plus brefs délais", et de s'attaquer à trois autres pays (Ouganda, République Démocratique du Congo et Nigeria). Face à cette actualité, la société de gestion Boussard et Gavaudan est toujours en position vendeuse sur Alcatel-Lucent d'après une déclaration transmise à l'AMF mentionnant une position courte nette à hauteur de 0,6% du capital en date du 5 juin. Boussard et Gavaudan était déjà en position vendeuse sur 0,675% du capital d'Alcatel-Lucent à la mi-avril 2012.

* STM : +3% avec Accor, Valeo, Ipsos, Altran, Bull, Vivalis, PPR et Technip

VALEURS EN BAISSE

* Saint-Gobain : -5% après que le spécialiste des matériaux de construction eut confirmé son intention de procéder à la scission de sa filiale de verre et d'emballage Verallia, si les conditions de marché le permettent. L'introduction en Bourse de cette filiale avait été suspendue en juin 2011 en raison de la situation dégradée des marchés. Saint-Gobain espérait à l'époque retirer 958 Millions d'euros de la mise sur le marché de 40% du capital de Verallia.
Pierre-André de Chalendar, PDG de la société, a aussi indiqué, lors de l'assemblé générale, que le groupe attendait toujours une croissance organique modérée et un solide résultat opérationnel en 2012, tout en indiquant que le premier semestre serait "plus faible" qu'en 2011 en raison des performances de son activité verre et de comparatifs défavorables.

* Sequana : -2% suivi de Netgem, Carrefour, EDF et Unibail

* France Télécom : -1% avec Veolia, Eiffage, Danone, Vinci et Veolia

* Club Med perd 0,5%. Le groupe a publié des résultats globalement conforme aux attentes au premier semestre de son exercice clos le 31 octobre prochain mais le dossier est sanctionné pour un accès de prudence sur les marges du second semestre fiscal, dont la visibilité est mauvaise... Club Med a ainsi dégagé au terme de son premier semestre 2011/2012 (novembre à avril) un chiffre d'affaires de 798 millions d'euros (+4,6%) pour un résultat opérationnel de 32 millions d'euros (+25%). Le résultat opérationnel des seuls villages ressort à 53 millions d'euros (+13,2%). Le bénéfice net part du groupe atteint 17 millions d'euros, contre 10 millions d'euros un an avant. Hors exceptionnels, il serait ressorti en hausse de 39,3% à 39 millions d'euros. Au 2 juin, le niveau de réservations pour l'été 2012, exprimé en volume d'activité à taux de change constant, affiche une progression de +3,5%. A la même date l'an dernier, près des deux tiers des réservations pour la saison été avaient été enregistrées. Quant à la capacité sur l'Eté 2012, elle a été ajustée de -2,9%, précise le management, qui souligne que "toutes les zones sont en croissance à date" (+3,1% pour l'Europe, +10,1% en Amériques et +1,9% en Asie et +7,4% hors Lindeman Island). Sur les 4 dernières semaines, les réservations affichent un recul de -1,1%, avec une baisse sur le vieux continent et une hausse plus modérée ailleurs.

* Air France KLM cède 0,5%. Le trafic passagers a reculé de -0,2% en mai, pour des capacités en recul de -1,4%, ce qui améliore mécaniquement le coefficient d'occupation à 80,8%. La compagnie a transporté 6,55 millions de passagers sur le mois (-0,8%). Le transporteur précise que les données ont été retraitées pour inclure l'activité de Martinair. La base de comparaison est rendue plus aléatoire sur la période par le fait que le mois de mai a enregistré quatre jours fériés de plus que l'an dernier en France. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) est stable, hors change. Dans la branche Cargo, la tendance est nettement plus négative à -8,8%, pour des capacités réduites de -3,9%. Le coefficient de remplissage recule dont à 64,3%, en baisse de 3,4 points. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en baisse par rapport à mai 2011.

* Veolia, Alstom ou EDF, trois valeurs qui avaient surperformé hier, reculent de 1% environ.

©2012-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !