Cotation du 10/12/2019 à 16h27 CAC 40 +0,17% 5 847,43
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : en légère baisse...

Clôture Paris : en légère baisse...
Clôture Paris : en légère baisse...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

En manque de catalyseurs pour aller plus haut, le CAC40 a finalement reperdu 0,35% à 5.909 pts en clôture.
Le sujet principal d'achoppement, le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, continue de retenir l'attention des investisseurs... En attendant, le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Yi Gang, a souligné que Pékin désirait renforcer la capacité d'octroi de crédit des banques. Pas assez pour pousser plus haut les indices boursiers qui évoluent sur leurs sommets, à l'image de Wall Street qui consolide en léger recul ce soir...

ECO ET DEVISES

Ce mardi, Trump reste actif sur Twitter et commente le bilan boursier des valeurs technologiques du Nasdaq : "LE NASDAQ EN HAUSSE DE 27% SUR CETTE SEULE ANNÉE !", s'émerveille ainsi le président américain.

Donald Trump a indiqué hier sur le réseau social média Twitter qu'il avait rencontré le président de la Fed Jerome Powell. Le locataire de la Maison blanche s'est entretenu avec Powell en présence du Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. "Je viens de terminer une réunion très bonne & cordiale à la Maison blanche avec Jay Powell de la Réserve Fédérale. Tout a été abordé y compris les taux d'intérêt, les taux d'intérêt négatifs, l'inflation basse, l'assouplissement, la solidité du Dollar & son impact sur l'industrie manufacturière, le commerce avec la Chine, l'UE & avec d'autres". Tard dans la soirée, Donald Trump a ajouté : "Lors de ma rencontre avec Jay Powell ce matin, j'ai protesté contre le fait que notre Taux de la Fed était fixé à un niveau trop élevé en comparaison des taux d'intérêt d'autres pays concurrents. En fait, nos taux devraient être plus bas que tous les autres (nous sommes les USA). Un Dollar trop fort affecte les industriels & la croissance !", a rabâché Trump sur Twitter.

La Fed a précisé dans un communiqué que Trump et Powell s'étaient entretenus à propos de l'économie, de la croissance, de l'emploi et de l'inflation. "Les commentaires du Président Powell ont été cohérents avec ses remarques fournies lors des auditions de la semaine dernière. Il n'a pas discuté de ses anticipations en matière de politique monétaire, à part pour souligner le fait que la trajectoire de la politique dépendra entièrement des informations nouvelles influant sur les perspectives de l'économie", a tenté de rassurer maladroitement la Banque centrale américaine. Enfin, a ajouté la Fed, le président Powell a déclaré que lui et ses collègues, membres du comité de politique monétaire, établiraient leur politique conformément à la loi, autrement dit pour soutenir le plein emploi et la stabilité des prix, et en se fondant seulement sur une analyste prudente, objective et... non-politique !
Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité actuelle d'un statu quo à l'issue de la réunion des 10 et 11 décembre 2019 - dernière réunion monétaire de l'année - est de... 99,3%, mais la probabilité d'un relèvement de taux a disparu des radars, sur lesquels elle figurait hier soir pour un léger pourcentage. Les tweets de Trump ont donc influencé au moins... les marchés. La probabilité d'un assouplissement monétaire le 29 janvier 2020 atteint désormais près de 14%.

Après trois assouplissements d'un quart de point cette année, la fourchette du taux des fed funds se situe entre 1,50 et 1,75%. Cela reste trop élevé pour Trump, qui juge que la croissance serait encore plus forte sans la relative retenue de la Banque centrale américaine.
L'euro campe au-dessus des 1,10/$ à 1,1080 entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

2CRSI : +13%, alors que Portzamparc estime que si la confiance du marché va mettre du temps à revenir, "le groupe enchaîne les annonces positives après l'acquisition structurante de Boston Limited, référence mondiale dans l'intégration, le marketing et la commercialisation d'équipements informatiques bénéficiant des technologies les plus avancées du marché". De quoi conforter l'analyste à l'achat en visant un cours de 8,30 euros.
Avec cette opération, 2CRSi franchit une étape clé dans son développement et élargit considérablement ses positions à l'international.
Au-delà des complémentarités géographiques, le nouvel ensemble va bénéficier de fortes synergies commerciales et d'importantes économies d'échelle. Ce rapprochement s'appuie sur les relations de longue date entre les deux groupes et leurs dirigeants. Au-delà de cette connaissance commune, la complémentarité des expertises de 2CRSi (concepteur et fabricant) et Boston Limited (intégrateur et distributeur à valeur ajoutée) a été au coeur de cette opération.
L'intégration de Boston Limited permet de créer un acteur majeur du secteur, disposant d'une capacité démultipliée sur le plan commercial et marketing, en termes d'approvisionnement et d'innovation technique. Ceci permettra aux deux groupes d'améliorer leurs marges grâce à la mise en commun de ces ressources.

Atari : +6% suivi de Riber (+5%), Axway, et Solocal (+4%)

Valeo rebondit de 3%. Il faut dire que la firme UBS vient de rehausser son objectif de cours de 35 euros à 43 euros sur le dossier de l'équipementier automobile. La recommandation reste à l'achat. La banque suisse salue ainsi les derniers chiffres trimestriels de Valeo, marqués par une accélération de croissance jugée forte. Le spécialiste du broker estime que l'équipementier pourrait surperformer encore dans les années à venir...

Xilam : +3% avec Cegedim et Haulotte, suivi de Beneteau (+2,5%) et Verallia

AccorHotels gagne 2% après un accord pour la cession de 5,2% du capital de son pôle immobilier AccorInvest avec plusieurs actionnaires existants de la société, pour 204 millions d'euros. Ce montant représente une hausse de 12,9% de la valeur d'AccorInvest par rapport à la cession réalisée en 2018. A la clôture de cette opération, prévue avant la fin de l'exercice 2019 sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence compétentes, Accor conservera 30% du capital d'AccorInvest, soit le seuil minimum convenu lors de la cession d'AccorInvest en 2018, et courant jusqu'en mai 2023.

SopraSteria : +2% avec Faurecia, Innate et FNAC Darty

Renault reprend 1,6% à 44,2 euros après un bon niveau d'immatriculations en Europe pour le mois d'octobre.

Wendel : +1% avec JC Decaux, Manitou, Edenred et Mersen

Axa (stable) alors que le Crédit Suisse a revalorisé le dossier de 28,5 à 30,5 euros tout en restant à 'surpondérer'.

Crédit Agricole (stable). UBS a rehaussé de 'neutre' à 'acheter' sa recommandation sur le dossier tout en portant son objectif de 11 à 13,4 euros. Le courtier met en avant les avantages concurrentiels du groupe, tels qu'un ratio d'endettement relativement faible, une forte dynamique commerciale et des ratios de capital confortables. UBS s'attend à ce que la banque maintienne une rentabilité solide, il estime notamment le ratio RoTE (rentabilité sur capitaux propres tangibles) à environ 11%, l'un des plus élevés du secteur.

VALEURS EN BAISSE

SES (-23%) déprimé par les dernières informations concernant la 'Bande-C' aux Etats-Unis. Le président du régulateur américain des télécommunications, la Federal Communications Commission (FCC), s'est en effet dit favorable à une mise aux enchères des fréquences de la bande en question alors que plusieurs grands opérateurs satellites, dont SES, qui détiennent les licences existantes en bande C, avaient proposé de vendre le spectre de gré à gré aux entreprises de téléphonie mobile. Selon ces derniers, une vente privée rendrait le spectre disponible pour la 5G plus rapide.

Eramet : -4,5% avec Tarkett (-3,5%) suivi de Chargeurs (-3%) et d'Euronext

Eutelsat Communications (-2,5%) s'est félicité de la décision de la Federal Communications Commission (la FCC) qui expose le cadre pour une enchère publique portant sur des fréquences en bande C comprises entre 3,7 et 4,2 GHz. "Ceci représente une première étape importante pour une réaffectation rapide et équitable du spectre en bande C, en vue de favoriser le développement de services 5G aux États-Unis" commente le groupe.

TechnipFMC : -2,5% suivi de Remy Cointreau

Casino (-2,1%) a signé une nouvelle ligne de crédit syndiquée de 2 MdsE et de maturité octobre 2023, dans le cadre du plan de refinancement présenté le 22 octobre. 21 banques françaises et internationales participent à cette ligne...

Suez : -2% avec Recylex, Vallourec, GTT, Veolia.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com