Cotation du 03/12/2021 à 18h05 CAC 40 -0,44% 6 765,52
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : en léger repli

Clôture Paris : en léger repli
Clôture Paris : en léger repli
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La tendance était hésitante sur les marchés ce lundi, avec un indice CAC40 qui a terminé en repli de 0,31% à 6.712 pts. Wall Street hésite aussi ce soir, mais le bitcoin reprend près de 5% sur les 63.300$, après des annonces de la part de Mastercard favorables à l'utilisation des cryptomonnaies. Les récents commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, et de la Secrétaire au Trésor Janet Yellen, ont été nettement plus prudents au sujet du risque d'inflation, les deux responsables ayant admis que l'inflation allait durer encore quelques temps...

ECO ET DEVISES

Janet Yellen a précisé qu'elle s'attendait à ce que l'inflation élevée dure jusqu'en milieu d'année prochaine, avant un apaisement avec l'amélioration espérée des conditions de "supply chain" et du marché du travail. Jerome Powell a reconnu que les pressions inflationnistes pourraient durer plus qu'auparavant anticipé... Le patron de la Fed a indiqué qu'il ne savait pas combien de temps cela prendrait avant que l'inflation ne se résorbe. Powell a ajouté que le moment est venu de procéder au tapering, réduction des achats d'actifs mensuels de la Fed, mais pas encore de remonter les taux.

En Europe, le climat des affaires en Allemagne s'est dégradé en octobre pour le quatrième mois consécutif, les goulets d'étranglement sur l'offre, la flambée des prix de l'énergie et l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 freinant la reprise économique du pays, montre lundi l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques Ifo.
L'indice du climat des affaires a reculé à 97,7, un plus bas depuis avril, après 98,9 (révisé) en septembre alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 97,9.
La composante du jugement des chefs d'entreprise sur leurs conditions actuelles d'activité a en revanche augmenté à 100,1 après 100,4 quand le consensus la donnait en baisse à 99,4. Celle de leurs anticipations a reculé à 95,4 après 97,4 (révisé).
Le gouvernement devrait abaisser mercredi sa prévision de croissance annuelle après que les principaux instituts de recherche ont revu en baisse la leur à 2,4% contre 3,7%.
Après une croissance du produit intérieur brut de 1,6% au deuxième trimestre, le consensus Reuters table sur une croissance de 2,2% du PIB au troisième trimestre dont la première estimation sera publiée vendredi par l'office fédéral de la statistique.
Les cours du pétrole sont restés de leur côté très tendus ce lundi avec un baril de brent à plus de 86$. L'euro pointe à 1,1610/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Manitou : +7,7% suivi de Virbac qui remonte de 6,8%

Medincell : +6% suivi de Rexel, Valneva (+4,5%) et CNP (+4%)

TechnipFMC : +4% en compagnie de Navya et Stellantis

BioMerieux : +3% avec Ramsay, Soitec

Beneteau : +2% avec Elis, Orpea, Xilam, Argan (+1,5%) avec Coface et Seb

TF1 : +1% avec M6, Michelin, Eramet, Rallye, BNP Paribas, STM

Eramet (-1%) a annoncé un chiffre d'affaires de 1,1 MdE (+34% par rapport au T3 2020), avec une croissance de plus de 40% de la division Mines & Métaux. Compte tenu de l'excellente dynamique pour les alliages de manganèse, et en prenant en compte un consensus révisé de prix moyen pour 2021 du minerai de manganèse (CIF Chine 44%) à 5,1$/dmtu et du cours du nickel au LME à 8,3$/lb2, l'EBITDA prévisionnel serait proche de 1 MdE.

VALEURS EN BAISSE

Sur l'ensemble du 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires consolidé de Freelance.com (-6%) a progressé de 60% à 212,2 ME, contre 132,5 ME réalisé un an auparavant. Cette progression s'établit à +15% en croissance organique. La performance commerciale du groupe est portée par l'activité française, en croissance de 73% sur le semestre avec un chiffre d'affaires de 183,3 ME (105,4 ME au 30 juin 2020), représentant 86% du total du Groupe.
Malgré le contexte sanitaire et les contraintes qui étaient encore en place dans de nombreux pays, l'activité internationale a connu un rebond de 25% sur le seul deuxième trimestre, permettant d'atteindre sur le semestre un volume d'affaires de 28,7 ME, en hausse de 6% par rapport au 1er semestre 2020. Ces niveaux d'activité obtenus dans un contexte de redémarrage de l'économie européenne, reflètent la qualité du positionnement et du modèle commercial de Freelance.com. Il démontre également la capacité du groupe à intégrer de nouvelles compétences avec les acquisitions réussies d'Inop's, de TMC et de Coworkees. La complémentarité des offres est déjà plébiscitée par les clients grands comptes du Groupe, lui permettant d'envisager de nouvelles opportunités de croissance.
L'EBITDA consolidé a progressé de 85% sur le 1er semestre 2021 pour s'établir à 5,2 ME. Sur cette même période, le résultat d'exploitation est en croissance de 67% (4,2 ME) pour un taux de rentabilité en légère amélioration après intégration des investissements nécessaires au déploiement de la stratégie de développement (ressources humaines, marketing, informatique). Dans un environnement complexe de sortie de crise, Freelance.com a fait le choix de renforcer ses investissements afin d'accompagner au mieux entreprises et talents externes et de préparer la croissance future.
Le résultat net part du groupe ressort à 3,2 ME, en hausse de 48% sur le semestre (2,2 ME réalisé au 30 juin 2020).
Au 30 juin 2021, le groupe bénéficie d'une structure bilantielle solide avec des capitaux propres de 54,5 ME contre 47,8 ME au 31 décembre 2020.

Abionyx : -6% suivi de Guerbet, Figeac Aero et Neurones (-5%)

Ose : -4,5% avec Showroomprivé et DBV, suivi de Wavestone, ADP

Séché Environnement (-4%) a publié un chiffre d'affaires contributif de 183,4 ME pour le 3ème trimestre 2021, en progression de +14,1% par rapport à la même période de 2020, avec une bonne dynamique sur ses marchés industriels de déchets dangereux, en France et dans les principales géographies du Groupe. La filiale sud-africaine Spill Tech a contribué pour 13,5 ME au chiffre d'affaires contributif de la période, cette bonne performance matérialisant l'intégration réussie de cette filiale acquise en début 2021 et la poursuite de sa dynamique de croissance au coeur de marchés porteurs.
A périmètre et change constant, la progression de l'activité consolidée ressort à +5,5% par rapport au 3ème trimestre 2020 (et de +7,2% par rapport à la même période de 2019), illustrant la poursuite depuis un an, du bon niveau d'activité des 2 filières de valorisation et de traitement au sein d'un environnement porteur en France comme dans la plupart des zones où le Groupe est implanté à l'International.
Sur les 9 premiers mois de 2021, le chiffre d'affaires contributif s'établit à 538,1 ME, marquant une hausse de +16,9% par rapport aux 9 premiers mois de 2020. Cette hausse comprend, à hauteur de 24,6 ME, la contribution de Spill Tech. A périmètre et change constant, la progression du chiffre d'affaires contributif sur les 9 premiers mois de 2021 s'affiche à +11,4% (et +13,7% par rapport aux 9 premiers mois de 2019).
Les tendances des 9 premiers mois de l'exercice confortent les attentes de Séché pour l'exercice en cours avec un chiffre d'affaires contributif 2021 qui devrait se rapprocher de 750 ME à périmètre constant et y compris TGAP (pour un montant attendu de 45 ME environ).
Séché présentera ses objectifs extra-financiers, en particulier sa stratégie de décarbonation, ainsi que sa trajectoire financière de moyen terme à l'occasion d'une Journée Investisseurs qui se tiendra le 14 décembre 2021.

Voltalia : -3% avec McPhy, Nokia, OVH, Ipsos

Icade (-2%) a annoncé des revenus locatifs en hausse de près de 4% à 525 ME sur les 9 premiers mois de l'exercice 2021.

Ubisoft : -2,5% avec Bolloré, Atari, Safran, Worldline, Gl Events

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !