Cotation du 15/11/2019 à 18h05 CAC 40 +0,65% 5 939,27
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : en baisse malgré l'accord sur le Brexit

Clôture Paris : en baisse malgré l'accord sur le Brexit
Clôture Paris : en baisse malgré l'accord sur le Brexit
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Stable une bonne partie de la matinée, le CAC40 a brièvement salué l'accord sur le Brexit intervenu à la mi-journée, avant de retomber sur fond de nouveaux doutes concernant le vote de ce "deal" au parlement britannique attendu samedi... L'indice recule en clôture de 0,42% à 5.673 pts. Plusieurs publications trimestrielles mitigées ont aussi été sanctionnées, à commencer par elles de Faurecia et de Pernod Ricard, tandis que les valeurs cycliques ont globalement reculé.

ECO ET DEVISES

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est félicité d'un "superbe nouvel accord" avec l'UE. Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a lui aussi confirmé le 'Brexit deal' trouvé... "Quand on veut, on peut - nous avons un accord! C'est un accord juste et équilibré pour l'UE et le Royaume-Uni et il témoigne de notre engagement à trouver des solutions. Je recommande au Conseil européen d'approuver cet accord", a précisé Juncker sur Twitter.
Michel Barnier, le négociateur européen en chef, estime que l'accord du jour "permet d'apporter de la sécurité juridique, de la certitude partout où le Brexit crée, comme toute séparation, de l'incertitude et, d'abord, pour les citoyens (...) Grâce à cet accord, leurs droits seront enfin garantis dans la durée". Le 'deal' du Brexit prévoit une période transitoire qui durera jusqu'à la fin 2020 et même peut-être deux ans de plus en cas d'accord de l'UE et du Royaume-Uni.

Notons tout de même que le Parti unioniste démocrate (DUP), qui avait déjà rejeté les propositions de Londres, a confirmé son opposition suite à l'annonce de l'accord... Quant aux responsables écossais, ils ont considéré cet accord comme "prie" que celui obtenu en son temps par Theresa May ! Jeremy Corbyn, chef de file du Parti travailliste, a lui aussi affirmé son incapacité à soutenir un tel accord. Le Parti du Brexit de Nigel Farage est quant à lui farouchement opposé à cette entente.

L'accord envisage de maintenir l'Ulster dans la zone douanière du Royaume-Uni et d'instaurer des droits de douane pour les produits transitant de l'île britannique vers la province si elles passent ensuite dans le marché unique via l'Irlande... L'accord sera soumis samedi au vote parlementaire. 320 voix sont nécessaires pour une ratification par la Chambre des communes.

Les marchés pétroliers restent volatils. Après un recul mardi et un rebond hier, le baril de brut WTI fléchit de 0,5% à 53$ ce jour sur le Nymex, tandis que le Brent recule de 0,7% à 59$. D'après le Département américain à l'énergie, les stocks de brut domestiques, hors réserve stratégique, ont bondi de 11,3 millions de barils sur la semaine close le 11 octobre, à 434,9 millions de barils. Le consensus tablait sur une progression de 2,9 mb. Les stocks d'essence ont, en revanche, reculé de 2,6 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont diminué de 3,8 millions de barils.
Sur les devises, l'euro remonte à plus de 1,11/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

2CRSI (+18%) : la tourmente dans laquelle se trouve le titre a entraîné une réaction de la direction laquelle tente de rassurer en évoquant aujourd'hui sa "solide dynamique commerciale". Elle s'est illustrée par le gain de plusieurs nouveaux clients dont les commandes contribueront aux chiffres d'affaires 2019, 2020 et au-delà. 2CRSI cite l'important contrat signé avec Airbus et Submer Technologies pour l'équipement d'une agence européenne de lutte contre la criminalité, "confirmant l'intérêt grandissant des clients pour des solutions combinant performances et réduction de consommation énergétique."

LISI : +6% avec Ipsen (+4%) et SopraSteria (+3,7%)

Iliad gagne 3,7%. JPMorgan a remonté son conseil de "neutre" à "surpondérer" avec un objectif fixé à 102 euros.

Teleperformance : +3% avec NRJ Group, EOS Imaging

JCDecaux (+2,2%) a remporté un gros contrat publicitaire à Lille pour le réseau de transports en commun de la métropole (90 communes regroupant environ 1,2 million d'habitants). Effectif à compter du 1er avril 2020, ce contrat de 5 ans a été conclu avec Transpole, filiale de Keolis (l'un des leaders mondiaux de la mobilité partagée), en application d'une concession de service public passée par la Métropole Européenne de Lille (MEL) avec Transpole.

Bastide : +2% avec Nexity

Vetoquinol (+1,8%) a enregistré un chiffre d'affaires au 3e trimestre 2019 de 100,2 ME, en progression de +11% à données publiées et de +9,4% à changes constants par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Coface : +1,5% suivi de Sanofi, Colas, PSA, Thermador, Natixis

Rexel gagne 1%. Sur 9 mois, Rexel a enregistré des ventes de 10,221 MdsE, en hausse de 3,6% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 2,1%, incluant un effet défavorable de 0,3% lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre.

VALEURS EN BAISSE

Faurecia (-6%) : Les ventes du T3 s'établissent à 4,185 MdsE, légèrement inférieures à la production automobile mondiale, en hausse de 4,3% en données publiées. Le groupe souligne un effet de périmètre de 256 ME dû à la consolidation de Clarion. Le CA ressort en baisse de 3,7% à taux de change constants et hors Clarion, impactées par un effet maximum de -4,5% ou -179 ME dû au timing des fins de production dans l'activité Seating annoncées précédemment.

Pernod Ricard recule de 4%. La publication trimestrielle, en deçà des attentes, du groupe de spiritueux est sanctionnée par les opérateurs. Il faut dire que la croissance organique n'a atteint que 1,3% sur les trois premiers mois de l'exercice, là où le marché attendait 3,1%. Pernod a notamment dû faire face à un net ralentissement de la demande en Asie. Alexandre Ricard, PDG de l'entreprise, a déclaré : "la croissance au T1 est modérée, conformément à nos attentes. Dans un contexte qui demeure particulièrement incertain, nous confirmons notre objectif de croissance interne du Résultat Opérationnel Courant pour l'année 2019/20 de +5% à +7%".

Eurofins : -3% avec Catana

Valeo : -2,5% avec Vallourec, Ingenico, STM et SoiTec

Technip : -1,5% avec Orpea, Veolia, Vinci, Bic, Air Liquide, CGG et Thales

Casino (stable) continue son programme de cessions d'actifs. Le distributeur annonce ainsi la signature de promesses de vente en vue de la cession au Groupe Crescendo Restauration de 20 restaurants sous enseignes " A la Bonne Heure " et " Coeur de Blé " ainsi que les murs de 6 restaurants exploités par des franchisés. Les promesses signées représentent un montant total d'environ 20 millions d'euros. Elles prévoient la poursuite des contrats de travail des collaborateurs de ces restaurants, conformément aux règles légales. La réalisation des cessions est attendue pour l'essentiel fin 2019, sous réserve des conditions suspensives habituelles.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com