Cotation du 30/11/2021 à 18h05 CAC 40 -0,81% 6 721,16
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : dans le vert avec les publications trimestrielles

Clôture Paris : dans le vert avec les publications trimestrielles
Clôture Paris : dans le vert avec les publications trimestrielles
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a gagné 0,8% à 6.766 points ce mardi, à l'écoute des comptes trimestriels des entreprises et en attendant la réunion de la BCE jeudi. Si Orange a plutôt déçu, Maisons du Monde et Interparfums ont convaincu ! Les cours du brut restent haut perché pendant ce temps, avec un baril de Brent de la mer du Nord qui se maintient au-dessus des 86$.

ECO ET DEVISES

Si aucune surprise n'est attendue de la part de la BCE, la 'preview' du Wall Street Journal de la réunion du FOMC de la Fed des 2 et 3 novembre mentionne que la réunion intervient dans un contexte de tension accrue du fait des pressions inflationnistes, et fait suite à l'avertissement du président de la banque centrale, Jerome Powell, vendredi, concernant le risque de goulots d'étranglement plus longs et plus persistants et donc d'une inflation plus élevée.
Powell a également de nouveau tracé une frontière plus nette entre la réduction des achats d'actifs obligataires et le resserrement monétaire par hausse des taux, ce qui correspond à l'idée que la politique pourrait continuer à soutenir les actifs à risque. Le Financial Times note que les marchés craignent de plus en plus que la Fed (et d'autres banques centrales mondiales) n'étouffe la croissance en réagissant de manière excessive à la flambée des prix. Les analystes du Credit Suisse ont déclaré la semaine dernière que les probabilités d'une erreur de politique de la Fed, définie comme une hausse des taux à la fin de l'année prochaine, puis une suspension de la manoeuvre après quelques remontées des taux seulement, sont passées à environ 40%, contre un peu moins de 25% il y a deux semaines. L'euro revient sous les 1,16/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Maisons du Monde s'envole de 24% après avoir dévoilé des ventes de 317 millions d'euros au troisième trimestre, soit en légère baisse de 1,3% (-3,1% à périmètre comparable) par rapport à un très bon T3 2020, qui avait été stimulé par le rebond de la consommation à la suite de la fin des confinements liés au Covid-19. Sur la base de la solide performance enregistrée au cours des 9 premiers mois de l'année, et en supposant que l'activité des magasins ne soit pas perturbée de manière significative pendant le reste de l'année, le Groupe relève ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Il vise désormais une croissance modérée à deux chiffres des ventes (" low teens ") (précédemment " croissance élevée à un chiffre ") ; une marge d'EBIT allant de 9% à 9,5% (précédemment : augmentation de jusqu'à 50 points de base) ; un cash-flow libre substantiellement supérieur à son niveau de 2020 (précédemment : supérieur à son niveau de 2020) ; et un nombre de magasins à fin 2021 légèrement supérieur à fin 2020 (précédemment : globalement stable).

Valneva (+13%) poursuit sa marche en avant avec une cinquième séance consécutive dans le vert. Après la douche froide du mois dernier lorsque le gouvernement britannique avait annoncé avoir résilié son contrat de fourniture de vaccins VLA2001, le titre reste porté par des résultats initiaux positifs pour l'essai pivot de phase 3 Cov-Compare de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le coronavirus.

Interparfums (+10%) relève sa guidance annuelle après un troisième trimestre explosif. Sur les trois mois clos fin septembre, le parfumeur a enregistré un chiffre d'affaires de 175 ME, en hausse de 35%. Cette performance reflète une demande soutenue, notamment sur le marché américain, tant sur les lignes majeures du portefeuille que sur les nouveautés, particulièrement sur les lignes Jimmy Choo I Want Choo et Montblanc Explorer Ultra Blue. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint ainsi 441 ME, en hausse de 20% à devises courantes et de 24% à devises constantes. Le management anticipe désormais un chiffre d'affaires de 520 ME sur l'ensemble de l'exercice 2021 ainsi qu'une marge opérationnelle comprise entre 15 et 16%.

Elior : +5% suivi de McPhy, Voltalia, Inventiva, Safran et Séché (+4,5%)

Vallourec : +4% avec Accor (+3%) et STEF avec Neoen, Sodexo

Sword : +2,5% après ses comptes avec CNP, Vicat, Korian, OVH et Neurones

Vinci : +2% en compagnie de EDF, ADP, AXA et Mersen

Faurecia (+1,5%) a dévoilé des ventes de 3,4 milliards d'euros au troisième trimestre, en baisse de 10,4% en données publiées (-11,4% en organique). Le consensus était positionné à 3,64 MdsE. L'ensemble des activités et des régions a néanmoins enregistré une forte surperformance. Au niveau du Groupe, la surperformance s'est établie à 780 pb, comprenant un effet défavorable du mix géographique estimé à environ 450 pb, si bien que la surperformance sous-jacente avant l'effet défavorable du mix géographique s'inscrivait à environ 1.230 pb. L'équipementier automobile confirme ses objectifs financiers pour 2021, tels que récemment revus à la baisse, à savoir, des ventes d'environ 15,5 milliards d'euros et une forte surperformance organique des ventes (plus de +600 pb), une marge opérationnelle comprise entre 6 et 6,2%, un cash-flow net d'environ 500 millions d'euros et un ratio dette nette/EBITDA d'un maximum de 1,5x en fin d'année.

FDJ : +1,5% avec STM et Getlink

Air France KLM (+1,4%). Premier actionnaire du groupe, l'Etat n'a pas l'intention de sortir du capital de la compagnie aérienne. Martin Vial, directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE), a également affirmé ce matin que Bercy, qui contrôle actuellement 28,6% du transporteur, continuera "à jouer son rôle d'actionnaire" et contribuerait à d'éventuelles nouvelles opérations sur son capital. "L'entreprise est sur la bonne voie, le point mort d'Air France et de KLM en sortie de crise est bien meilleur qu'avant la crise", a souligné Martin Vial.

Thalès (stable). Malgré une activité en légère baisse au troisième trimestre, notamment en raison d'une base de comparaison élevée, Thalès a réitéré l'ensemble de ses objectifs 2021. Sur les trois mois clos fin septembre, les ventes ont reculé de 0,6% à 3,56 milliards d'euros (-1,4% en organique). Le chiffre d'affaires sur les 9 premiers mois de l'année s'établit ainsi à 11,222 MdsE, en hausse de 6,2% à périmètre et taux de change constants, malgré des activités d'aéronautique civile et de biométrie toujours marquées par les restrictions de déplacement. Sur les neuf premiers mois de 2021, les prises de commandes ressortent à 10,656 MdsE, en croissance organique de 28% (en hausse de 27% en variation totale)

VALEURS EN BAISSE

Eramet flanche de 9%, victime d'une note d'Oddo BHF qui a dégradé le dossier à 'neutre' malgré un objectif remonté de 89 à 92 euros. Le broker estime que le " risk/reward " offert par le groupe minier est désormais moins attrayant. La valorisation en VE/EBITDA de haut de cycle ressort à 2x 2022e (vs 4,5x en moyenne sur 10 ans). Néanmoins, le cours d'Eramet intègre déjà beaucoup de bonnes nouvelles (EBITDA 2021-2023e élevé, cession de Sandouville annoncée, A&D à venir) et pourrait être vulnérable à l'issue du référendum en Nouvelle Calédonie et à un fléchissement du prix de plusieurs composants de son mix de commodités.

Bigben trébuche de 7% avec Nacon après avoir enregistré un chiffre d'affaires de 67,3 ME au 2ème trimestre 2021/2022, soit un recul de 16,5% compte tenu d'une base de comparaison élevée pour Nacon Gaming et pour l'Audio / Telco. Bigben anticipe néanmoins un 2nd semestre dynamique, porté par les perspectives de Nacon Gaming et l'intégration des comptes de METRONIC à compter du 15 octobre 2021 dans l'activité AudioVidéo/Telco du Groupe.

Medincell : -5% suivi de Ose et Nanobiotix

DBV : -3% avec Ubisoft et M&P

Argan: -2% suivi de Guerbet

Orange (-1,5%) voit rouge malgré la confirmation des objectifs. L'opérateur télécoms a réalisé sur les trois mois clos fin juin un chiffre d'affaires de 10,508 milliards d'euros, en baisse de 0,4% à base comparable, tandis que l'Ebitdaal, mesure clef de la rentabilité, a diminué de 0,7%, à 3,55 milliards d'euros. La baisse des cofinancements reçus des autres opérateurs sur le réseau fibre a éclipsé une bonne performance commerciale sur la période. Hors cofinancements, l'EBITDAaL affiche ainsi une croissance de 4,5%. Le Groupe vise toujours sur l'ensemble de l'exercice un EBITDAaL 'stable négatif', un niveau d'eCAPEX compris entre 7,6 et 7,7 milliards d'euros, un cash-flow organique des activités télécoms supérieur à 2,2 MdsE, et un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

Vivendi : -1,5% avec Carmila, Seb, Worldline

Michelin cède 1% au lendemain de la présentation d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au troisième trimestre, en partie grâce à la demande soutenue des constructeurs de poids lourds et à ses pneus de spécialité. Sur la période, le pneumaticien a enregistré des revenus de 6 milliards d'euros, contre 5,78 MdsE un an plus tôt et 5,8 MdsE de consensus. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels 2021, revus à la hausse en juillet, à savoir un Résultat Opérationnel des Secteurs supérieur à 2,8 milliards d'euros à parité constante et un cash-flow libre structurel supérieur à 1 MdE.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !