Cotation du 18/01/2019 à 18h05 CAC 40 +1,70% 4 875,93
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : Apple en rajoute une couche, le CAC40 chute à nouveau...

Clôture Paris : Apple en rajoute une couche, le CAC40 chute à nouveau...
Clôture Paris : Apple en rajoute une couche, le CAC40 chute à nouveau...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Il ne manquait plus que ça... Dans un contexte boursier déjà fortement déprimé, Apple est venu enfoncer le clou hier soir en annonçant que ses ventes trimestrielles allaient être moins élevées que prévu, plombées notamment par la situation économique en Chine. Apple, qui était, il y a encore peu de temps, la première capitalisation boursière mondiale (avec plus de 1.000 Mds$), plonge actuellement de 9% à Wall Street ("capi" de 749 Mds$ désormais) ! Une situation qui semble malheureusement confirmer les craintes des opérateurs concernant la dégradation de la situation économique au niveau mondial, sur fond de conflit commercial sévère entre la Chine et les Etats-Unis. Le CAC 40 a ainsi clôturé en baisse de 1,66% ce jeudi, à 4.611 pts, dans le sillage de Wall Street qui recule actuellement dans les mêmes proportions... Depuis le début de l'année 2019 (deux séances), l'indice parisien affiche déjà une baisse de 2,5%...

ECO ET DEVISES

Évoquant la faiblesse des marchés émergents, particulièrement en Chine, et moins de nouveautés pour ses iPhones, la firme de Cupertino vise désormais un chiffre d'affaires de 84 milliards de dollars sur les trois mois clos fin décembre alors qu'elle projetait début novembre, à l'occasion de la publication de ses comptes du quatrième trimestre, des revenus compris entre 89 et 93 Mds$. Apple, qui avait enregistré des ventes de 88,3 Mds$ sur le premier trimestre de son exercice fiscal précédent, devrait ainsi voir ses revenus se contracter sur la période des fêtes de fin d'année pour la première fois depuis que Tim Cook est devenu PDG en 2011.

Le dernier rapport de la firme ADP concernant l'emploi privé aux Etats-Unis, pour le mois de décembre 2018, fait ressortir des créations de postes au nombre de 271.000, ce qui dépasse amplement un consensus de place de 180.000 environ, et marque une franche amélioration en comparaison du mois de novembre 2018 (157.000 créations de postes pour la lecture révisée). En décembre, les petites entreprises américaines ont généré 89.000 postes, contre 129.000 pour les moyennes et 54.000 pour les grandes. Le secteur de la production de biens a créé 47.000 emplois, contre 224.000 pour celui des services.

Ce rapport fait suite à celui de la firme Challenger dévoilé plus tôt ce jour, et selon lequel le nombre de licenciements annoncés aux Etats-Unis pour le mois de décembre 2018 s'est établi à 43.844, en baisse par rapport à un niveau de 53.073 affiché en novembre 2018.

L'indice ISM manufacturier américain du mois de décembre 2018 est ressorti largement inférieur aux attentes de marché, à 54,1 contre un consensus de place de 57,9. Il était de 59,3 un mois auparavant. L'indicateur reste sur la barre des 50, traduisant encore une expansion de l'industrie manufacturière américaine en décembre. Cependant, sa forte baisse en comparaison du mois antérieur signale un franc ralentissement de l'expansion en fin d'année dernière, ce qui ne fera que confirmer les craintes des marchés... L'indice des prix rattaché à cet ISM s'est élevé à 54,9 en décembre 2018, contre 58 de consensus et 60,7 un mois plus tôt.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont progressé de 10.000 la semaine passée à 231.000. Un niveau moins bon qu'attendu puisque le consensus tablait sur 220.000.

Alors que le shutdown administratif partiel aux Etats-Unis dure depuis le 22 décembre, une réunion importante entre leaders républicains et démocrates du Congrès sur la question de la sécurité aux frontières n'a pas fourni de résultat tangible. Le Président américain Donald Trump maintient quant à lui la pression afin d'obtenir du Congrès le financement (de 5 milliards de dollars) de son "Mur" à la frontière avec le Mexique. Après une réunion stérile à la Maison Blanche hier mercredi, il est donc à craindre que le shutdown, affectant un quart des administration fédérales US, s'installe durablement. Trump en personne a reconnu le risque que cette paralysie des administrations persiste. Une nouvelle réunion impliquant Républicains et Démocrates est programmée demain...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1398$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 46,4$ et le Brent s'affiche à 552,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* DBV Technologies poursuit son rebond des dernières séances et gagne encore 13,6%. La société biopharmaceutique a annoncé aujourd'hui des changements organisationnels "pour renforcer ses compétences dans le cadre du développement de la plateforme Viaskin"... Portzamparc estime ce jour qu'il s'agit là d'une nouvelle étape en vue de la constitution d'un nouveau dossier de BLA. La firme est à l'achat avec un objectif de 49,5 euros. DBV essaie en effet, avec ces annonces, de répondre au mieux aux attentes de la FDA américaine. Daniel Tassé (directeur-général) "reprend quant à lui la main en supervisant le Dr Sampson dans ses fonctions de Directeur Médical et le directeur des affaires réglementaires Alan Kerr", relève Portzamparc...

* Bourbon reprend 8,9%. Le groupe parapétrolier, qui met ainsi fin à sept séances consécutives de repli, a renouvelé ses accords (waiver) avec la majorité de ses créanciers, l'autorisant ainsi à suspendre l'exigibilité de ses loyers et de sa dette. La société a précisé que ce waiver "lui permet de rester focalisé sur ses priorités opérationnelles tout en poursuivant dans un cadre sécurisé, la recherche de toute solution de nature à mettre sa dette en adéquation avec ses performances". Bourbon s'est dit également "confiant dans sa capacité à parvenir à une telle solution, dans un cadre amiable".

* Prodways Group gagne 6%. La filiale impression 3D de Groupe Gorgé a annoncé la finalisation de l'acquisition de 100% du capital de Surdifuse et l'Embout Français et devient le leader français des embouts auriculaires sur-mesure pour audioprothèses. Né du rapprochement des laboratoires Surdifuse et l'Embout Français en 2017, Surdifuse - L'Embout Français est un acteur majeur de la fabrication d'embouts auriculaires sur-mesure dont 50% de la production est réalisée en impression 3D.

* Sur le CAC40, seul Carrefour s'affiche en nette hausse (+1,9%) ce jeudi, à proximité des 15 Euros.

* Genfit (+1,5%) et LabCorp ont annoncé aujourd'hui la signature d'un accord de licence dans le développement de médicaments. Cet accord facilitera l'accès des acteurs et du marché de la recherche clinique à un test de diagnostic hépatique innovant de la NASH.

VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics creuse ses pertes sur la place parisienne parisienne, emporté par l'avertissement d'Apple hier soir. En fin de matinée, le titre du groupe franco-italien chute de 11,6%, sur un plus bas de deux ans. Le poids de la firme de Cupertino dans les facturations de STM est évalué entre 10 et 15% de son chiffre d'affaires global.

* Outre STM, Soitec (-6,5%) et X-Fab (-4,4%) sont également malmenés.

* Sur le CAC40, Dassault Systemes perd aussi 6,4% avec Capgemini (-5,3%) ou encore Atos (-5,3%).

* 2019 démarre sous de bien mauvais auspices pour les valeurs du luxe. Après avoir concéder pas mal de terrain lors de la séance inaugurale de l'année boursière, Kering (-5,5%), Hermès (-2,8%) et LVMH (-3,8%) confirment leur trajectoire baissière. Ces dégagements sont à mettre en perspective avec les statistiques économiques inquiétantes publiées en Chine cette semaine. L'activité manufacturière du pays s'est dégradée fin 2018 malgré une légère amélioration de la production, selon l'indice indépendant Caixin. De là à anticiper un ralentissement des achats des touristes chinois et une baisse des ventes de produits de luxe à Hong Kong, il n'y a qu'un pas que les investisseurs sont en train de franchir.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com