Cotation du 15/08/2018 à 22h52 Dow Jones Industrial -0,54% 25 162,41
  • DJIND - US2605661048

Clôture de Wall Street : stabilisation, malgré des taux à plus 3%

Clôture de Wall Street : stabilisation, malgré des taux à plus 3%
Clôture de Wall Street : stabilisation, malgré des taux à plus 3%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A l'issue d'une journée en dents de scie, les indices boursiers américains se sont stabilisés mercredi après une série de 4 séances baissières, terminant sans grand changement, et en ordre dispersé. Un calme précaire a prévalu, malgré la persistance des facteurs d'inquiétude que constituent les hausses des taux d'intérêts et du dollar. Les résultats d'entreprises ont continué à pleuvoir à Wall Street, recevant des accueils contrastés selon les entreprises.

A la clôture, le Dow Jones a avancé de 0,25% à 24.083 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,19% à 2.639 pts. En revanche, le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a terminé en très léger recul, de 0,05%, à 7.003 pts, parvenant tout juste à défendre le seuil des 7.000 pts.

Du côté des sociétés, la journée est marquée par une nouvelle série de publications, notamment celles de Texas Instruments (+4,6%), Twitter (-2,3%) ou encore Boeing (+4,2%). Les comptes de Facebook, Qualcomm, eBay, Ford Motor ou encore AMD étaient en outre attendus après la clôture.

Sur le marché des changes, le dollar est reparti en nette hausse mercredi, remontant au plus haut depuis trois mois, ce qui pourrait peser sur la compétitivité des entreprises exportatrices américaines si la tendance haussière se confirmait. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises (euro, yen, dollar canadien, livre, franc suisse et couronne suédoise) a gagné 0,48% à 91,20. De son côté, l'euro a cédé 0,53% pour retomber au plus bas depuis le 1er mars, à 1,2168$, à la veille d'une réunion très attendue de la BCE.

Le taux du T-Bond à 10 ans confirme le franchissement des 3% à la hausse

Sur les marchés obligataires, la remontée des taux d'intérêts s'est poursuivie sur les emprunts d'Etat américains. Le taux du T-Bond à 10 ans a confirmé son passage au delà des 3%, pour finir à 3,03%, contre 2,99% mardi soir. Ce taux évoluait autour de 2,4% à la fin 2017, et avait testé brièvement les 3% fin février ; avant celà, il n'avait plus atteint ce seuil des 3% depuis plus de 4 ans, début 2014, mais il était alors rapidement retombé sous ce seuil.

Cette fois, les marchés craignent cependant que ce taux ne remonte durablement au-dessus des 3%, compte-tenu de plusieurs facteurs de soutien : une croissance économique solide et le retour du plein emploi aux Etats-Unis, la poursuite annoncée du cycle de hausse des taux directeurs de la Fed, et des signes de retour de l'inflation, d'autant que le cours du pétrole est remonté au plus haut depuis plus de 3 ans. En outre, la politique de Donald Trump (baisse des impôts et protectionnisme commercial), va accroître l'endettement des Etats-Unis et contribuer à une hausse de l'inflation et des taux d'intérêts.

Si le taux à 10 ans se hissait durablement au-dessus de 3% les investisseurs seraient tentés de délaisser les actions pour les obligations. Le rendement (dividendes) des actions américaines d'environ 1,7% pour le S&P 500, et comporte davantage de risque que la dette de l'Etat américain, qui rapporte donc près de 3% par an. En outre, une hausse de taux pèserait sur les coûts financiers des entreprises qui s'endettent, ce qui réduirait d'autant leurs bénéfices. Enfin, une hausse des taux souverains aurait aussi des effets haussiers sur les prêts hypothécaires, ce qui pourrait faire ralentir le marché immobilier et peser sur la croissance économique.

Mercredi, le pétrole est reparti en légère hausse, après la publication des stocks pétroliers hebdomadaires aux Etats-Unis. Le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 0,52%, à 68,05$ (contrat à terme mai sur le Nymex). Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord prenait 0,19% à 74$ le baril.

Selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les stocks américains de brut et d'essence ont augmenté de manière inattendue la semaine dernière, tandis qu'à l'inverse, les réserves de produits distillés ont reculé plus que prévu, revenant à leur plus bas niveau depuis décembre 2014.

VALEURS A SUIVRE

Twitter (-2,3%) a présenté ses résultats du premier trimestre. Les revenus grimpent de 21% en glissement annuel, à 665 M$. Les revenus publicitaires progressent également de 21% à 575 M$. Les bénéfices sont de 61 M$ (contre une perte de 62 M$ un an avant), faisant ressortir un bénéfice par action de 0,08$ et de 0,16$ en non-GAAP. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,11$, pour des revenus de 605 M$.

Le nombre d'utilisateurs actifs mensuels de Twitter a augmenté de 3% par rapport à l'an dernier, à 336 millions. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidien a augmenté quant à lui de 10% en glissement annuel.

Facebook (stable) a publié ses comptes après la clôture de Wall Street, qui ont été accueillis positivement, le titre bondissant de 4,6% en cotations post-séance. Les bénéfices et le chiffre d'affaires ont dépassé le consensus des analystes au premier trimestre. Les ventes ont bondi de 49% sur un an pour atteindre 11,9 Ms$, contre 11,4 Mds$ attendus, tandis que le bénéfice par action s'est établi à 1,69$, contre 1,35$ attendu par le consensus. En outre, le géant des réseaux sociaux a annoncé qu'il augmenterait de 9 Mds$ le montant de son programme de rachat d'actions.

Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens ressort à 1,45 milliard en moyenne en mars 2018, en croissance de 13% en glissement annuel. En base mensuelle, le nombre s'élève à 2,20 milliards au 31 mars 2018, en augmentation de 13%.

Boeing (+4,2%) a publié un bénéfice trimestriel de 2,48 Mds$, en hausse de 57% en glissement annuel. Le bénéfice par action ressort ainsi à 4,15$, contre 2,54$ un an plus tôt. Le bpa "core" monte quant à lui de 68% à 3,64$. Les revenus sont en croissance de 6% à 23,38 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,58$, pour des revenus de 22,2 Mds$. Sur 2018, le groupe vise toujours des revenus compris entre 96 et 98 Mds$. Le bpa est quant à lui désormais attendu entre 14,3 et 14,5$, contre une précédente fourchette de 13,8/14$.

Wynn Resorts (-3,7%) dévoile ses résultats du premier trimestre. La perte nette ressort à 204,3 M$ (1,99$ par action), contre un bénéfice de 100,8 M$ (0,99$ par action) un an avant. En base ajusté, le bénéfice par action s'affiche à 2,30$. Les revenus s'élèvent à 1,72 Md$, contre 1,43 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,98$, pour des revenus de 1,75 Md$.

Amgen (+1,7%) présente ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices sont de 2,31 Mds$ (3,25$ par action), contre 2,07 Mds$ (2,79$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 3,47$, contre 3,15$ un an plus tôt. Les ventes montent de 2% à 5,55 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,22$, pour des ventes de 5,43 Mds$. Sur 2018, le groupe vise un bpa entre 12,8 et 13,7$, pour des revenus entre 21,9 et 22,8 Mds$.

Texas Instruments (+4,6%) vient de publier ses résultats du premier trimestre. Les revenus sont de 3,79 Mds$, les bénéfices s'élèvent à 1,37 Md$, et le bénéfice par action ressort à 1,35 (1,21$ en base ajustée). Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,11$, pour des revenus de 3,65 Mds$. Un an avant, sur la même période, la société spécialisée dans les composants électroniques et les semi-conducteurs avait enregistré un bénéfice par action de 0,89$ et des revenus de 3,4 Mds$. Sur le second trimestre, le groupe vise des revenus compris entre 3,78 et 4,10 Mds$, pour un bpa entre 1,19 et 1,39$.

Comcast (+2,7%) dévoile ses comptes du premier trimestre. Les revenus montent de 10,7% en glissement annuel, à 22,79 Mds$. Les bénéfices sont de 3,12 Mds$, contre 2,57 Mds$ un an avant. Le bénéfice par action est ainsi de 0,66$, contre 0,53$ un an plus tôt. En base ajustée, le bpa ressort à 0,62$, contre 0,53$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,59$, pour des revenus de 22,7 Mds$. Comcast a par ailleurs soumis une offre de 22 Milliards de livres (31 Milliards de dollars) sur le groupe européen de télévision payante Sky. Cette offre est supérieure de 16% à celle de Fox. L'offre de Comcast, déjà proposée en février dernier, représente 12,50 livres par action en numéraire. Sky annonce de son côté qu'il retire sa recommandation formulée sur l'offre de Fox.

Anthem (+6,1%) publie ses résultats du premier trimestre. Les revenus opérationnels s'élèvent à 22,3 Mds$, stables par rapport à l'an dernier. Les bénéfices sont de 1,31 Md$, contre 1 Md$ un an avant. Le bénéfice par action est ainsi de 4,99$, contre 3,73$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté s'affiche quant à lui à 5,41$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,83$, pour des revenus de 22,5 Mds$. Le groupe rehausse par ailleurs ses objectifs 2018, en visant désormais un bpa supérieur à 15,3$.

Northrop Grumman (-2,6%) annonce ses comptes du premier trimestre. Les profits s'élèvent à 739 M$ (4,21$ par action), contre 650 M$ (3,69$ par action) un an avant. Les revenus s'affichent à 6,74 Mds$, contre 6,41 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,62$, pour des revenus de 6,6 Mds$. Sur 2018, le groupe vise désormais un bpa compris entre 15,40 et 15,65$, contre une précédente fourchette de 15/15,25$.

Viacom (+3,5%) présente ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 256 M$ (0,64$ par action), contre 121 M$ (0,30$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,92$. Les revenus s'élèvent à 3,14 Mds$, contre 3,26 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,79$, pour des revenus de 3 Mds$.

Goodyear Tire & Rubber (-5%) publie ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices sont de 75 M$ (0,31$ par action), contre 166 M$ (0,65$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,50$, contre 0,74$ sur la même période de l'exercice précédent. Les ventes s'élèvent à 3,83 Mds$, contre 3,70 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,46$, pour des ventes de 3,8 Mds$.

General Dynamics (-3,3%) annonce ses comptes du premier trimestre. Les revenus montent de 1,3% à 7,54 Mds$. Les bénéfices s'élèvent à 799 M$ (2,65$ par action), contre 763 M$ (2,48$ par action) un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,47$, pour des revenus de 7,5 Mds$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com