Cotation du 25/11/2020 à 23h33 Dow Jones Industrial -0,58% 29 872,47
  • DJIND - US2605661048

Clôture de Wall Street : records pour le S&P500 et le Nasdaq

Clôture de Wall Street : records pour le S&P500 et le Nasdaq
Clôture de Wall Street : records pour le S&P500 et le Nasdaq

(Boursier.com) — Wall Street a encore atteint de nouveaux plus hauts mercredi soir en clôture, avec des records historiques pour le Nasdaq et le S&P500. Les investisseurs ont retrouvé le moral, alors que l'épidémie de coronavirus a montré de légers signes de ralentissement ces dernières heures (le bilan dépasse tout de même les 2.000 décès en Chine désormais). Les marchés parient aussi sur de nouvelles mesures de soutien à la deuxième économie du monde, avec pourquoi pas avec un assouplissement de la politique monétaire chinoise dès jeudi.

La banque centrale chinoise a par ailleurs déclaré que l'épidémie de coronavirus aurait un impact économique d'une ampleur et d'une durée limitées, sans remettre en cause les fondamentaux de l'économie du pays.

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones monte de 0,40% à 29.348 points, tandis que le S&P500 s'adjuge 0,47% à 3.386 points, ce qui lui permet de s'offrir un nouveau record. Le Nasdaq aussi est au plus haut historique, à 9.817 points grâce à un gain de 0,87%.

Donald Trump jubile

Une progression qui fait le bonheur de Donald Trump. Le président américain s'est félicité via un nouveau message posté sur Twitter de l'ascension des indices. "Plus Haut Marché Boursier de l'Histoire, De Loin !", écrit le président américain, confirmant son goût immodéré pour l'usage des lettres en capitale.

La Fed prudemment optimiste

Les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed (les 28 et 29 janvier), dévoilées dans la soirée, ont montré que les responsables de la Réserve fédérale sont prudemment optimistes sur la possibilité de maintenir des taux stables cette année, tout en reconnaissant que le coronavirus pourrait peser. Le document révèle que les membres ont voté à l'unanimité fin janvier pour maintenir les taux d'intérêt inchangés dans une fourchette cible comprise entre 1,50% et 1,75%.

L'orientation actuelle de la politique monétaire devrait probablement rester appropriée "pendant un certain temps", peut-on lire dans le document. En début d'année, la Fed avait clairement indiqué qu'après trois baisses de taux d'intérêt en 2019, elle prévoyait désormais de les maintenir à un niveau stable, à moins d'un changement significatif des perspectives économiques américaines.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de 6 grandes devises) avance de 0,16% à 99,48 points, tandis que l'euro gagne 0,17% et s'échange contre 1,0810$.

Le Brent de la mer du Nord bondit de 2,2% à 59,05$ et le baril de brut léger américain (WTI) monte de 2,2% à 53,45 dollars. Les cours du brut s'affichent ainsi au plus haut de trois semaines, avant le rapport de l'American Petroleum Institute sur les stocks américains hebdomadaires... L'once d'or atteint pour sa part des sommets de sept ans à près de 1.610$.

Bonne surprise pour les mises en chantier

Sur le front économique outre-Atlantique ce mercredi, les mises en chantier de logements (1,567 million d'unités contre 1,42 million de consensus) et permis de construire (1,551 million contre 1,453 million de consensus) du mois de janvier 2020 ont positivement surpris, d'autant que les chiffres de décembre 2019 ont été par ailleurs revus en hausse (1,626 million pour les mises en chantier, 1,42 million pour les permis).

L'indice des prix à la production du mois de janvier 2020, qui vient lui aussi d'être révélé, fait ressortir une poussée des prix à +0,5% en comparaison du mois antérieur (consensus +0,1%). Hors alimentaire et énergie, les prix à la production ont également progressé de 0,5% par rapport au mois antérieur, contre +0,1% de consensus. En glissement annuel, l'indice des prix à la production a augmenté de +2,1% (+1,7% hors alimentaire et énergie).

L'indice boursier composite chinois SSE a terminé ce matin en retrait de 0,32% à 2.975,4 pts. Le coronavirus Covid-19 a fait 136 morts supplémentaires en Chine continentale hier mardi, selon les autorités sanitaires locales, ce qui porte à plus de 2.000 le nombre de décès liés au virus dans le pays depuis le début de l'épidémie en décembre. La Commission nationale chinoise de santé a précisé que 1.749 cas supplémentaires avaient été recensés mardi en Chine continentale, pour un total de 74.185. Les autorités sanitaires de la province du Hubei, où l'épidémie est apparue, ont indiqué que le virus avait causé 132 décès de plus hier mardi, portant à 1.921 le nombre de cas mortels. 1.693 nouveaux cas ont été recensés dans cette seule province hier, ce qui marquerait tout de même un relatif ralentissement.

A Wall Street, l'actualité des entreprises cotées demeure assez fournie, avec ce jour des résultats des firmes Analog Devices, Jack in the Box, Mosaic, Sunoco et Garmin.

Les valeurs

General Electric (-1,1%). Le groupe discuterait avec Airbus de la conception et de la vente d'un réacteur basé sur le GEnx destiné au futur A330neo, indique le (généralement) bien renseigné Wall Street Journal... GE glisse par ailleurs aujourd'hui que son cash flow du premier trimestre devrait ressortir négatif du fait des déboires du 737 MAX de Boeing. General Electric envisage un cash flow négatif de 2 Mds$ sur la période.

Tesla (+6,8%) grimpe encore. Hier, le titre avait été dopé par le quasi-doublement de l'objectif de cours de Bernstein. Le broker ne voit pas de catalyseur négatif dans l'immédiat et juge que le titre n'est pas particulièrement cher en dépit du récent rallye. Piper Sandler, à 'surpondérer', vient pour sa part de relever son objectif à 928 dollars.

LendingClub (-1,4%), fournisseur de services de crédit en ligne, fléchit au lendemain de la publication d'un profit trimestriel pourtant supérieur aux attentes. Le groupe fait par ailleurs état de l'acquisition programmée du rival Radius Bank pour 185 millions de dollars.

DISH Network (-0,1%). Le fournisseur de services de télévision par satellite a révélé des revenus meilleurs que prévu sur le trimestre clos. Le groupe a en effet perdu moins d'abonnés que prévu sur la TV payante, qui fait face - outre Netflix - à l'émergence de nouveaux acteurs majeurs tels que Disney ou Apple.

Analog Devices (+4,5%). Le fabricant de semi-conducteurs a pourtant annoncé une guidance de revenus inférieure au consensus, et dit s'attendre à ce que l'épidémie de Covid-19 plombe ses ventes de 70 millions de dollars.

Garmin (+6,7%). Le concepteur d'objets connectés et de navigation a livré des prévisions supérieures aux estimations. Le titre flambe, au plus haut de 12 ans à Wall Street.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !