Cotation du 30/11/2021 à 18h55 Dow Jones Industrial -1,68% 34 546,98
  • DJIND - US2605661048

Clôture de Wall Street : nouveaux records pour les indices, Tesla s'envole

Clôture de Wall Street : nouveaux records pour les indices, Tesla s'envole
Clôture de Wall Street : nouveaux records pour les indices, Tesla s'envole
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Dow Jones et le S&P 500 ont battu de nouveaux records historiques lundi soir à Wall Street. La semaine a donc démarré sur une note optimiste, au terme d'une séance marquée par l'envolée de Tesla (+12,7% grâce à une commande record du loueur de voitures Hertz). Avec une valorisation supérieure à 1.000 milliards de dollars, Tesla rejoint le club très fermé des "1.000 milliards" formé par Alphabet, Microsoft, Apple, et Amazon. PayPal aussi s'est distingué (+2,7% après avoir renoncé à un projet d'acquisition de Pinterest (-12,7%).

La semaine sera animée à la bourse de New York par les multiples publications de résultats de grands noms de la cote, notamment dans le secteur des hautes technologies. Facebook (+1,3%) a ouvert les hostilités ce lundi soir après la clôture et sera suivi par Microsoft (-0,3%) et Alphabet (-0,1%) mardi, puis Apple (stable) et Amazon (-0,5%) jeudi.

A la clôture des marchés, le Dow Jones a gagné 0,18% à 35.741 points, tandis que l'indice S&P 500 a engrangé 0,47% à 4.566 points. Les deux indices signent donc de nouveaux plus hauts historiques. Le Nasdaq affiche de son côté un gain de 0,90% à 15.226 points, à un peu plus de 100 points de son record du 7 septembre.

Le pétrole en forme

Le prix du pétrole a amplifié sa hausse lundi pour atteindre de nouveaux plus hauts de plusieurs années, porté par la diminution des stocks mondiaux qui risque de prolonger les tensions entre l'offre et la demande. Le Brent gagne 0,78% à 86,20 dollars le baril après avoir atteint à 86,70, son plus haut niveau depuis octobre 2018 et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,55% à 84,22 dollars après un pic à 85,41, au plus haut depuis octobre 2014.

Dans une nouvelle étude, Goldman Sachs estime que la reprise de la demande pourrait porter le baril de Brent à plus de 90 dollars d'ici la fin d'année.

L'once d'or gagne 0,7% à 1.808$. L'indice dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises. Le bitcoin prend 4% sur les 63 000$, après un bel accord de Mastercard dans le domaine des cryptomonnaies.

L'inflation hante toujours les marchés

Les récents commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, et de la Secrétaire au Trésor Janet Yellen, ont été nettement plus prudents au sujet du risque d'inflation. Les deux responsables ont admis que l'inflation allait durer encore quelques temps. Janet Yellen a précisé qu'elle s'attendait à ce que l'inflation élevée dure jusqu'en milieu d'année prochaine, avant un apaisement avec l'amélioration espérée des conditions de supply chain et du marché du travail. Powell a reconnu que les pressions inflationnistes pourraient durer plus qu'auparavant anticipé. Le leader de la Fed a indiqué qu'il ne savait pas combien de temps cela prendrait avant que l'inflation ne se résorbe.

Les valeurs

PayPal (+2,7%) ne cherche pas à acquérir Pinterest (-12,7%) pour le moment, a précisé dimanche le groupe de services de paiement, mettant un terme aux spéculations. La semaine dernière, plusieurs médias américains avaient relayé la rumeur d'une proposition d'acquisition de PayPal sur le réseau social Pinterest pour 45 milliards de dollars, essentiellement en actions. L'opération aurait représenté le plus important rachat d'un réseau social depuis celui de LinkedIn par Microsoft en 2016 pour 26 milliards de dollars.

Tesla s'envole de plus de 12% à Wall Street à 1.025 dollars, pour une valorisation boursière qui dépasse donc la barre des 1.000 milliards de dollars de valeur boursière. La hausse du titre s'explique surtout par une recommandation de Morgan Stanley, qui, jugeant les ventes du groupe "extraordinaires", vient de relever son objectif de cours de 900 à 1 200$ ! Adam Jonas, le spécialiste du broker, a confirmé son conseil à 'surpondérer'. Il voit même un scénario bullish à 1 600$ pour le titre Tesla, dans un long rapport publié pour justifier ces ajustements. Au passage, notons que la capitalisation de Tesla va dépasser ce jour celle de Facebook (qui publie ses comptes ce soir), ce qui ferait du groupe de Musk la cinquième compagnie la mieux valorisée à Wall Street, derrière Apple, Amazon, Microsoft et Alphabet, les quatre membres actuels du très fermé "club des 1 000 milliards".

Pour rester dans la démesure, notons que la firme Hertz (+9,4%) a l'intention de commander pas moins de 100.000 véhicules Tesla pour un total d'environ 4,2 milliards de dollars, dans le cadre de l'électrification de son entière flotte de voitures.

Restaurant Brands (-5%), la maison-mère de Burger King, Tim Hortons et Popeyes, a dévoilé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes de marché, mais des revenus un peu courts. Les challenges de supply chain et force de travail ont pesé. Le bénéfice net trimestriel a représenté 221 millions de dollars et 70 cents par titre, contre 145 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action a été de 76 cents, contre un consensus de 74 cents de consensus.

Kimberly-Clark (-2,2%). L'un des leaders américains des produits de consommation, d'hygiène et de soins a publié pour son troisième trimestre fiscal des revenus de 5 milliards de dollars, en augmentation de 7% en glissement annuel et en hausse organique de 4%. Le bénéfice net dilué par action sur le trimestre a été de 1,39$, contre 1,38$ un an plus tôt.

Merck (+0,6). Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA, agence européenne du médicament, a lancé un examen continu du médicament antiviral oral molnupiravir développé par Merck et Ridgeback pour le traitement du Covid-19 chez les adultes. La décision du CHMP de lancer l'examen est basée sur les résultats préliminaires des études de laboratoire (données non cliniques) et cliniques. Ces études suggèrent que le médicament peut réduire la capacité du SRAS CoV 2 (le virus qui cause le Covid-19) à se multiplier dans le corps, empêchant ainsi l'hospitalisation ou le décès chez les patients atteints de Covid-19. L'EMA évaluera davantage de données sur la qualité, la sécurité et l'efficacité du médicament. L'examen continu se poursuivra jusqu'à ce que suffisamment de preuves soient disponibles pour que la société puisse soumettre une demande formelle d'autorisation.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !