Cotation du 09/04/2021 à 23h15 Dow Jones Industrial +0,89% 33 800,60
  • DJIND - US2605661048

Clôture de Wall Street : le Nasdaq tente un rebond, le DJ chute encore

Clôture de Wall Street : le Nasdaq tente un rebond, le DJ chute encore
Clôture de Wall Street : le Nasdaq tente un rebond, le DJ chute encore
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la correction de la veille, les marchés tentent de reprendre leurs esprits malgré les craintes persistantes liées essentiellement au retour de l'inflation, alors que l'économie US poursuit sa reprise au rythme de la campagne de vaccination anti-Covid. Le Dow Jones abandonne encore 1,5% à 30.927 pts, mais le Nasdaq reprend 0,56% à 13.192 pts, tandis que le S&P 500 s'affiche en repli de 0,48% à 3.811 pts. Le baril de brut WTI revient sur le Nymex à 61,60$ en repli de 2,8%.

ECO ET DEVISES

Selon le rapport gouvernemental du jour, les revenus personnels des ménages américains pour le mois de janvier sont ressortis en augmentation de 10% en comparaison du mois antérieur, contre 9,4% de consensus. Les dépenses personnelles de consommation se sont améliorées quant à elles de 2,4% par rapport au mois précédent, contre 2,2% de consensus. L'indice des prix 'core PCE' a grimpé de 0,3% en comparaison du mois antérieur, contre 0,1% de consensus.

La balance du commerce international de biens pour janvier, qui vient aussi d'être publiée, est ressortie déficitaire de 83,7 milliards, contre 83 milliards de consensus et 83,2 milliards pour la lecture révisée de la période antérieure.
Les stocks de grossistes du mois de janvier, en lecture avancée, ont progressé de 1,3% par rapport au mois de décembre 2020, contre 0,3% de consensus.
L'indice manufacturier PMI de Chicago du mois de février 2021 est ressorti à 59,5, contre un consensus de 61 et un niveau de 63,8 pour le mois antérieur. Il reste tout de même largement supérieur à la barre des 50, ce qui indique une franche expansion de l'activité.
L'indice final du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de février est ressorti à 76,8, contre un consensus de marché de 76,4 et un niveau antérieur de 76,2 (lecture préliminaire de février).

Sur le front sanitaire, le déploiement des vaccins se poursuit. Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de la pandémie ressort à plus de 113 millions, dont 28,4 millions aux USA. Le virus a fait 2,51 millions de morts dans le monde et 508.314 aux Etats-Unis.
Sur les devises, l'euro revient à 1,2080/$ entre banques.

LES VALEURS

Airbnb (+13%). Le groupe a réalisé des revenus trimestriels de 859 millions de dollars, contre 740 millions de consensus. La perte nette sur le trimestre des fêtes est ressortie proche de 3,9 milliards de dollars, 11,24$ par titre, contre 1,34$ par action un an avant. Les dépenses de compensations en actions ont totalisé en effet 2,9 milliards. Les revenus ont décliné de 22%. Les réservations brutes ont baissé de 31% à 5,9 milliards, contre 5,2 milliards de consensus.

HP (+2,7%) a publié hier soir pour son premier trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action en croissance de 41% à 92 cents, contre 66 cents de consensus. Les revenus se sont établis à 15,6 milliards de dollars, en augmentation de 7%, contre 14,96 milliards de consensus.

Dell Technologies (+1,6%) a annoncé une flambée des ventes avec la forte demande PC. Sur le trimestre clos fin janvier, les revenus ont augmenté de 9% à 26,1 milliards de dollars, contre 24,5 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action a représenté 2,70$, contre 2,14$ de consensus. Les revenus PC consommateurs ont grimpé de 19% à 3,8 milliards.

Beyond Meat (+1,2%), spécialiste des substituts de viande, demeure pénalisé par les mesures de confinement. Il a publié pour le trimestre clos une perte ajustée par action creusée à 34 cents. Néanmoins, le groupe a signé par ailleurs des accords d'approvisionnement avec deux géants de la restauration rapide, McDonald's et Yum! Brands, ce qui réconforte les opérateurs.

Fluor (-13%) a fait état pour l'exercice clos de nouvelles commandes de 9 milliards, terminant l'exercice avec un backlog de 25,6 milliards. La perte nette des opérations continues, pdg, est ressortie à 294 millions de dollars et 2,09$ par titre. Pour 2021, le groupe envisage un bpa ajusté allant de 50 à 80 cents.

Foot Locker (-8,8%), le distributeur de chaussures de sport, décroche à Wall Street après avoir annoncé un déclin inattendu des revenus trimestriels, et malgré un profit quant à lui supérieur aux attentes. Sur le quatrième trimestre fiscal, le bénéfice net est ressorti à 123 millions de dollars et 1,17$ par titre, contre 134 millions un an avant. Le bpa ajusté a représenté 1,55$ contre 1,37$ de consensus. Les revenus ont reculé de 1,4% à 2,19 milliards, contre 2,29 milliards de consensus.

Salesforce.com (-6,3%) a dévoilé hier soir un objectif de bénéfice annuel quelque peu décevant. Les opérateurs s'inquiètent par ailleurs du rachat pour 27,7 milliards de dollars de l'application de messagerie professionnelle Slack, jugé trop coûteux par certains spécialistes. Pour le trimestre clos, Salesforce a réalisé un bpa ajusté de 1,48$, près du double du consensus. Les revenus sont ressortis à 5,82 milliards de dollars, en augmentation de 20% en glissement annuel. Le groupe rehausse sa guidance de revenus pour le premier trimestre entre 5,875 et 5,885 milliards. Il initie une guidance 2022 de marge opérationnelle GAAP de 0,2%, ainsi qu'une guidance non-GAAP de 17,7%.

Pfizer (-0,8%) / BioNTech (-3%). La FDA a autorisé la conservation et le transport du vaccin covid de Pfizer et de son partenaire allemand BioNTech à des températures de congélateurs médicaux standard pour une période allant jusqu'à deux semaines, et non plus entre -80 et -60 degrés Celsius. Une étude britannique a pour sa part indiqué qu'une seule dose du vaccin réduisait considérablement le risque de transmission du virus.

Regeneron (-0,6%). L'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé qu'un traitement par combinaison d'anticorps élaboré par le laboratoire pouvait être utilisé pour traiter certains malades du covid.

AT&T (-2,5%), l'opérateur télécom américain, cède environ un tiers de sa participation dans DirecTV au fonds d'investissement TPG Capital dans le cadre d'une opération valorisant l'opérateur de télévision par satellite à 16,25 milliards de dollars, montant très inférieur aux 68 milliards déboursés par AT&T il y a moins de six ans.

Boeing (-2%). L'autorité de sécurité de l'aviation civile australienne a autorisé la reprise des vols du 737 MAX.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !