Cotation du 23/01/2019 à 21h59 Dow Jones Industrial +0,71% 24 578,74
  • DJIND - US2605661048

Clôture de Wall Street : fin de semaine euphorique !

Clôture de Wall Street : fin de semaine euphorique !
Clôture de Wall Street : fin de semaine euphorique !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street, qui avait plongé hier, plombé par les craintes sur l'économie mondiale, renforcées par le "warning" d'Apple, a repris de la hauteur ce vendredi soir dans une ambiance euphorique ! Déjà dopée en début de séance par les chiffres de l'emploi et les espoirs commerciaux, la cote américaine a amplifié ses gains dans l'après-midi, suite à l'annonce d'un solide indice ISM des services, et une intervention rassurante du président de la Fed ! Le DJIA a grimpé de 3,29% à 23.433 pts, le Nasdaq a bondi de 4,26% à 6.739 pts, et le S&P500 a pris 3,43% à 2.532 pts... Apple, qui avait plongé de 10% hier, a rebondi pour sa part de plus de 4% ce vendredi.

Le patron de la Fed Jerome Powell, intervenant aujourd'hui l'occasion d'un événement de l'American Economic Association, a confirmé son optimisme économique, et a toutefois nuancé le propos concernant l'évolution future des taux, ce qui semble plaire aux marchés. Jerome Powell a affirmé une fois encore que la Fed écoutait attentivement les inquiétudes concernant les risques de marché. La Banque centrale entend, selon lui, demeurer patiente, et reste prête à mener une politique flexible. "Nous sommes toujours prêts à changer de posture de politique (monétaire)", affirme encore Powell, qui assure que la Fed est capable d'ajuster rapidement cette politique en fonction des nouveaux développements.

Nouvelles négociations commerciales en vue entre les USA et la Chine. Les échanges auront lieu à Pékin les 7 et 8 janvier. Après une année 2018 marquée par l'escalade des menaces commerciales et des sanctions réciproques, Washington et Pékin vont donc tenter de renouer le dialogue, dans cette période de trêve. Une équipe américaine menée par le représentant adjoint du commerce des États-Unis, Jeffrey Gerrish, se rendra donc à Pékin pour mener des discussions espérées 'positives et constructives' avec des intervenants chinois. C'est du moins ce qu'affirme le ministère chinois au Commerce dans un communiqué. Les dates ont été confirmées ce jour. Les détails des discussions ne sont cependant pas connus.

L'indice IHS Markit PMI final des services américains pour le mois de décembre 2018 est ressorti solide, à 54,4 contre un consensus de place de 53,5. Il était de 53,4 pour sa lecture antérieure (lecture flash du mois de décembre) et de 54,7 un mois auparavant. Certains éléments du rapport du jour sont toutefois mitigés, puisque la croissance du 'new business' ressort au plus bas depuis octobre 2017, et que la confiance des entreprises s'affiche au plus bas d'un an. La croissance de l'activité, enfin, est la plus faible en trois mois. Dans le même temps, l'étude monte également un apaisement des pressions inflationnistes durant le mois de décembre, la chute des prix du pétrole ayant permis de compenser les pressions sur les coûts provenant des 'tarifs' (taxes douanières) et celles relatives aux salaires.

D'après le rapport gouvernemental sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis, pour le mois de décembre 2018, les créations de postes non-agricoles sont ressorties à très haut niveau. Elles s'établissent à 312.000, atomisant ainsi un consensus logé à 184.000. En revanche, le taux de chômage remonte quelque peu à 3,9%, contre 3,7% un mois avant et 3,7%, également, pour le consensus de place. D'après le Département américain au travail ce jour, les gains en matière d'emploi ont concerné la santé, les services alimentaires, les débits de boissons, la construction, l'industrie manufacturière et le commerce de détail. Les créations de postes du mois de novembre ont été révisées en hausse à 176.000, contre 155.000 précédemment évalué. Les créations du mois d'octobre ont été également relevées à 274.000, contre 237.000 auparavant estimé. Compte tenu de ces révisions, le gain mensuel moyen des trois derniers mois est donc ressorti à 254.000... Le salaire horaire moyen pour le mois de décembre progresse enfin un peu plus que prévu, en hausse de 0,4% en comparaison du mois antérieur (+0,3% attendu) et de 3,2% en glissement annuel. Il s'agit de la plus forte progression des salaires depuis 2009.

La Banque centrale chinoise a annoncé ce vendredi une réduction du coefficient des réserves obligatoires de liquidités que les banques doivent détenir de 100 points de base. La baisse des ratios RRR ('reserve requirement ratios') des établissements financiers locaux est la première de l'année 2019, mais la cinquième en un an. Cette réduction se fera en deux étapes, les 15 et 25 janvier. Les ratios RRR sont actuellement de 14,5% pour les grandes banques chinoises et 12,5% pour les établissements de plus petite taille. Cette initiative doit permettre de dégager, en net, 800 milliards de yuans (117 milliards de dollars) pour stimuler le crédit.

D'après le dernier rapport du Département américain à l'énergie, pour la semaine close au 28 décembre, les stocks domestiques américains de brut hors réserve stratégique sont restés stables en comparaison de la semaine antérieure. Les stocks d'essence ont grimpé en revanche de 6,9 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont augmenté de 9,5 millions de barils.

VALEURS A SUIVRE

Apple (+4%), qui cédait hier soir un dixième de sa valeur après un avertissement sur les ventes trimestrielles, remonte ce vendredi.

Qualcomm (+2%) a de son côté pris des mesures afin de faire appliquer une injonction interdisant certains modèles d'iPhones sur le marché allemand.

Tesla (+6%), également malmené cette semaine suite à des ventes unitaires historiques... mais trop courtes pour le marché, se redresse. Le groupe a confirmé que son Model 3 allait bien débarquer en Chine au mois de mars. Les livraisons aux clients chinois devraient ainsi commencer en mars, comme l'avait déjà indiqué Musk il y a quelques temps sur Twitter.

Amazon gagne 5%, alors que Microsoft conforte sa place de première capitalisation à Wall Street sur un gain de 5% également.

Alphabet prend 5%, peu sensible aux nouvelles concernant l'optimisation fiscale de Google aux Bermudes. "Nous payons toutes les taxes que nous devons et nous conformons aux règles fiscales de tous les pays dans lesquels nous opérons à travers le monde", a rétorqué le géant californien.

Square (+11%) a annoncé avoir engagé Amrita Ahuja en tant que chief financial officer (directrice financière). Elle travaillait auparavant chez Blizzard Entertainment (Activision Blizzard) aux mêmes fonctions.

Intel s'adjuge 6%, Bank of America Merrill Lynch ayant relevé sa recommandation à l'achat, portant par ailleurs à 60$ son objectif de cours.

GameStop s'envole de 17% à Wall Street, avec les spéculations. Le Wall Street Journal estime en effet qu'une offre d'acquisition sur le dossier pourrait être dévoilée dès le mois prochain.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com