Cotation du 09/04/2021 à 23h15 Dow Jones Industrial +0,89% 33 800,60
  • DJIND - US2605661048

Clôture à Wall Street : le marché gagne en assurance

Clôture à Wall Street : le marché gagne en assurance
Clôture à Wall Street : le marché gagne en assurance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le marché américain s'est affermi au fil de la séance, ce mercredi. En clôture à Wall Street, le DJIA prend solidement 1,35% à 31.961 pts. Le S&P 500 grimpe de 1,14% à 3.925 pts. Le Nasdaq est une nouvelle fois bien ancré avec une hausse de 0,99% à 13.597 pts. Le baril de brut WTI prend 3,7% à 63,42$ sur le Nymex. L'or gagne 0,57% revenant au-dessus des 1.800$, à 1.832,9$ l'once. L'indice dollar avance de 0,2% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin reprend 1% sur 24 heures vers les 48.900$ sur Bitfinex.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les ventes de logements neufs du mois de janvier 2021 sont ressorties au nombre de 923.000, contre un consensus de 855.000 et une lecture révisée - en hausse - à 885.000 pour le mois antérieur.

Les cours du pétrole restent très bien orientés malgré l'annonce d'une petite hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 19 février ont progressé de 1,3 million de barils à 463 mb, contre un repli de 5,2 mbj attendu par le consensus. Les réserves d'essence sont restées stables (contre un recul de 3 mb anticipé par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont diminué de 5 mbj par rapport à la précédente semaine, contre une baisse de 3,8 mb attendue.

Du côté de la Fed, du côté de la Fed, Jerome Powell a estimé qu'il faudrait peut-être plus de 3 ans pour que l'objectif de la Réserve fédérale américaine en matière d'inflation atteigne l'objectif de la banque centrale, signe que la Fed se projette au-delà de toute flambée des prix à court terme et entend maintenir ses taux proches de zéro. "Nous sommes simplement honnêtes quant au défi à relever", a déclaré Jerome Powell devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, en référence aux prévisions de la Fed selon lesquelles l'inflation restera égale ou inférieure à l'objectif de 2% de la banque centrale jusqu'en 2023. Dans le contexte, la Fed n'a donc pas l'intention de resserrer sa politique monétaire. "Nous pensons que nous pouvons le faire, nous pensons que nous le ferons. Cela pourrait prendre plus de trois ans", a indiqué Jérome Powell.

Sur le front sanitaire, Pfizer, le laboratoire américain associé à l'Allemand BioNTech, se dit en bonne voie pour livrer 120 millions de doses de son vaccin en deux injections contre le covid d'ici fin mars aux USA. Pfizer prévoit de livrer plus de 13 millions de doses par semaine de son vaccin aux États-Unis d'ici à la mi-mars, ce qui représente plus du double du volume livré début février. Pfizer est aussi prêt à fournir un total de 300 millions de doses aux États-Unis d'ici fin juillet. Le géant pharmaceutique entend augmenter sa production mondiale pour 2021 à au moins deux milliards de doses.

De son côté, le dirigeant de Moderna, Stephen Hoge, a indiqué que son groupe prévoyait de livrer 100 millions de doses de son vaccin en deux injections d'ici fin mars et 300 millions à fin juillet. Enfin, Johnson & Johnson croit pour sa part être en mesure de livrer au moins 20 millions de doses de son vaccin à dose unique aux États-Unis d'ici fin mars, après le feu vert de la FDA, et 100 millions d'ici mi-2021.

Les États-Unis ont franchi lundi la barre des 500.000 décès liés au covid. Selon le dernier bilan de l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à plus de 112 millions, dont 28,3 millions aux USA, plus de 11 millions en Inde et 10,2 millions au Brésil. Le nombre de morts dans le monde depuis le début de la pandémie est de près de 2,5 millions, dont 502.698 aux États-Unis. Le président américain Joe Biden a rendu hommage aux victimes et encouragé les Américains à se faire vacciner...

Les valeurs

Boeing (+8,12%). La Federal Aviation Administration a ordonné une inspection des Boeing 777 équipés de réacteurs PW4000 de Pratt & Whitney (Raytheon ; -4,4%) avant tout nouveau vol, suite à l'accident survenu samedi lors d'un vol d'United Airlines.

Tesla (+6,18%) remonte en bourse. Le fonds Ark Invest a annoncé un nouvel investissement de 171 millions de dollars en titres Tesla. Le cours de Tesla avait décroché sur les quatre dernières séances, suite à l'annonce faite par le groupe d'Elon Musk d'un investissement en trésorerie de 1,5 milliard de dollars sur le bitcoin.

Texas Instruments (+3,8%), Qualcomm (+2,9%). Le président américain Joe Biden va signer un décret visant à remédier à la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui a obligé les constructeurs automobiles et d'autres fabricants à réduire leur production. Le décret ordonnera l'examen, sur une période de 100 jours, des chaînes d'approvisionnement pour quatre produits essentiels : les puces électroniques, les batteries pour véhicules électriques, les terres rares et les produits pharmaceutiques.

Facebook (-0,58%). Le Sénat australien a approuvé les amendements au projet de réforme obligeant les géants du numérique à payer pour diffuser des contenus d'information.

Lowe's (-3,7%), le numéro deux américain de la distribution de produits de bricolage et ameublement, a annoncé une croissance de 28%, supérieure aux attentes, des revenus trimestriels à comparable. Le groupe prévoit 9 milliards de dollars de rachats d'actions cette année. Pour le trimestre clos fin janvier, le bénéfice net est ressorti à 978 millions de dollars soit 1,32$ par titre, contre 509 millions de dollars un an plus tôt. Les revenus totaux se sont établis à 20,31 milliards de dollars, contre 16 milliards un an plus tôt et 19,5 milliards de consensus. Le bpa ajusté a représenté 1,33$, contre 1,21$ de consensus. Le groupe confirme enfin sa guidance 2021 de profits.

Square (-7,5%), spécialiste des paiements dématérialisés dirigé par Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, n'a pas convaincu hier soir. Le groupe a annoncé un nouvel investissement de 170 millions de dollars dans le bitcoin, qui a éclipsé un bénéfice ajusté supérieur aux attentes et un CA plus que doublé pour le quatrième trimestre. Square a aussi manqué les attentes en termes de volumes de paiements sur le quatrième trimestre.

Les revenus trimestriels ont été de 3,16 milliards, contre 1,31 milliard un an avant et 3,1 milliards de consensus. Le bénéfice net a représenté 294 millions et 59 cents par titre, contre 391 millions un an avant. Le bpa ajusté a été de 32 cents contre 24 cents de consensus FactSet. Square a acquis encore 3.318 bitcoins pour un montant agrégé de 170 millions de dollars sur le trimestre. Le BTC représente désormais 5% du niveau de cash et équivalents du groupe.

Icon (-7,7%), sous-traitant majeur dans le domaine pharmaceutique, a annoncé l'acquisition de Pra Health Sciences (+18,7%) pour 12 milliards de dollars en cash et actions.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !