Cotation du 17/05/2019 à 22h51 Dow Jones Industrial -0,38% 25 764,00
  • DJIND - US2605661048

Bilan : les résultats US vont-il finalement progresser au 1er trimestre ?

Bilan : les résultats US vont-il finalement progresser au 1er trimestre ?
Bilan : les résultats US vont-il finalement progresser au 1er trimestre ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La saison des publications de résultats du premier trimestre 2019 tire à sa fin aux Etats-Unis, et le bilan s'avère meilleur que prévu. Alors que les profits des sociétés du S&P 500 étaient attendus fin mars en recul de 4%, ils ne sont désormais plus attendus qu'en baisse de 0,8%, selon le dernier point hebdomadaire du cabinet Factset (groupe Dow Jones) publié vendredi. En d'autres termes, si la tendance actuelle se poursuit, les profits pourraient en fin de parcours s'afficher une nouvelle fois en progression, même modeste.

Rappelons que les bénéfices du S&P 500 n'ont pas connu de recul en glissement annuel depuis près de trois ans, au 2ème trimestre 2016. Les profits avaient alors chuté de 3,2% par rapport au 2ème trimestre 2015.

Cependant, depuis le début de la saison des résultats, certaines entreprises ont émis des avertissements pour la suite de l'exercice 2019, entraînant une révision en baisse des prévisions des analystes pour le S&P 500 au deuxième trimestre. Le consensus du cabinet Factset (groupe Dow Jones) s'attend désormais à un recul des bénéfices de 1,3% sur un an au T2, au lieu de -0,6% attendu le 26 avril et -0,2% attendu fin mars. Les profits devraient ensuite rebondir au deuxième semestre, puisque pour l'ensemble de 2019, les analystes tablent sur une progression des bénéfices du S&P 500 de 3,4%, avant une accélération à +11,3% en 2020.

76% des sociétés ont publié des bénéfices supérieurs aux attentes

Un peu moins de 80% (78%) des sociétés du S&P 500 ont désormais publié leurs comptes du premier trimestre, et 76% d'entre elles ont fait mieux que prévu en termes de bénéfices, tandis que 60% ont publié des ventes supérieures au consensus, selon Factset.

Les analystes s'attendent toujours à un recul des bénéfices du S&P 500 par rapport au 1er trimestre 2018, mais ce recul serait donc désormais de 0,8%, contre -2,3% attendu au 26 avril et -4% attendu fin mars, avant le coup d'envoi des résultats.

Cette année, les financières ont notamment fait mieux que prévu au 1er trimestre, tandis que les technologiques ont publié des chiffres contrastés : inférieurs aux attentes pour IBM et Intel, mais meilleurs que prévu pour Facebook, Amazon et Microsoft.

La Bourse US à des sommets historiques...

Les bons résultats d'entreprises, couplés à des messages accommodants de la Réserve fédérale ont fait bondir les indices S&P 500 et Nasdaq Composite à des nouveaux records historiques ces derniers jours, mais ont aussi propulsé les valorisations du marché boursier américain à des niveaux supérieurs à leur moyenne historique.

Le PER du S&P 500 est ainsi remonté à 16,8 fois les bénéfices attendus sur les 12 prochains mois, ce qui est supérieur à la moyenne sur 5 ans (16,4 fois) et à celle sur 10 ans (14,7 fois).

... mais vulnérable aux mauvaises nouvelles

Les analystes s'interrogent donc sur la capacité du marché à continuer de grimper alors que les perspectives bénéficiaires des entreprises sont plutôt moroses et que l'économie mondiale est en phase de ralentissement... La forte valorisation rend les marchés d'autant plus vulnérables aux mauvaises nouvelles.

Ainsi, ce lundi, le coup de semonce de Donald Trump contre la Chine a relancé les craintes d'une guerre commerciale, prenant à contre-pied la Bourse, qui considérait déjà comme acquise la signature d'un accord dans les prochaines semaines...

Si les négociations, pourtant en phase finale, étaient interrompues, et que les Etats-Unis relevaient leurs taxes sur 200 Mds$ d'importations chinoises dès ce vendredi, comme a menacé dimanche Donald Trump, les marchés pourraient entamer une correction.

Financières, santé, consommation et technos font mieux que prévu

Au premier trimestre, neuf des onze sous-secteurs du S&P 500 ont connu une amélioration de leurs prévisions de résultats par rapport à ce qui était attendu le 31 mars dernier, soit à cause de publications supérieures aux attentes ou à cause de révisions de leurs prévisions à la hausse.

Ainsi, les bénéfices du secteur technologique, attendus en baisse de plus 10% fin mars, ne sont plus anticipés qu'en recul de 7,4%. Les financières, attendues fin mars en recul de plus de 3%, seraient finalement en hausse de 1,3%.

Le secteur de la santé a fait beaucoup mieux que prévu, avec une hausse attendue 9,2% des bénéfices contre +3,9% prévu fin mars. Les bonnes surprises sont venues notamment des laboratoires Pfizer et Merck & Co ainsi que de la chaîne hospitalière HCA Healthcare. Les profits de la consommation discrétionnaire sont désormais attendus à +4,6% au lieu de -6,4% fin mars, notamment grâce à de bonnes surprises venues de Ford Motor et d'Amazon.

En revanche, les bénéfices dans l'énergie, attendus fin mars en recul de 18,8%, plongeraient désormais de 26,2%, notamment après les annonces décevantes d'ExxonMobil. Les services de communication ont aussi déçu, avec un recul attendu de 7% contre -1,9% des bénéfices du 1er trimestre, en raison de déceptions venues notamment de Charter Communications et d'Alphabet, la maison mère de Google.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com