Effet de Levier : Futures et Options

Les futures, appelés aussi contrats à terme, sont des produits financiers à effet de levier, négociables en Bourse. Ils permettent à un acheteur et à un vendeur de s’engager, à une échéance fixée, sur la livraison et le paiement d’un actif (instruments financiers, indices, matières premières…) à un prix décidé le jour de l’engagement… 

Le principal intérêt est ici de spéculer sur la variation du sous-jacent avec un effet de levier important, tout en clôturant sa position avant l’échéance pour éviter de recevoir ou de devoir livrer l’actif sous-jacent.

Le choix des futures est large et couvre les indices boursiers internationaux (CAC40, DAX, Euro Stoxx , NASDAQ 100, NIKKEI 225, S&P500 etc…), les paires de devises (EUR/USD, CHF/USD, GBP/USD…), les matières premières (Brent, WTI, or etc…)

Fonctionnement

Les futures sont cotés en continu de 8h00 à 22h00 et négociés sur le marché du MATIF.  L’échéance des contrats est fixée le 3ème vendredi du mois. Un dépôt de garantie est requis pour la négociation des contrats futures. Il est bloqué sur le compte de l’investisseur. Il n’y a donc pas de débit direct du montant investi… Les options qui s’y rapportent sont négociés sur le marché MONEP.

L’achat et la vente de futures peuvent être utilisés par tout investisseur cherchant à tirer profit de ses prévisions (anticipations) de baisse ou de hausse des prix des futures.

Les futures peuvent être des outils de couverture et de protection, mais également des instruments de spéculation pure, avec une mise relativement modeste (marge initiale et marges de variation journalières), permettant de prendre des positions risquées (effet de levier).

Avertissements et précautions

Les futures s’adressent à des investisseurs forcément avertis dans la mesure où il s’agit d’instruments sophistiqués de gestion financière.

Les opérations sur les futures peuvent faire gagner beaucoup d'argent mais, aussi, inversement, entraîner des pertes importantes pour les investisseurs les plus spéculateurs qui se trompent dans leurs prévisions. Le système de marge initiale vise malgré tout à limiter ces pertes.

Attention, en cas de positions vendeuses sur les futures, il n’y a pas de limite théorique aux pertes potentielles ! Si le marché se met à évoluer dans le sens inverse à vos anticipations, le future vendu connaîtra une hausse importante, ce qui signifie que la perte peut être très élevée, car, pour faire face à son obligation, le vendeur devra racheter son future plus cher que le prix pour lequel il s’est engagé à le vendre... Un conseil utile : Fixez-vous des barrières qui vous permettent de couper vos pertes en séance assez tôt pour ne pas vous laisser emporter par un mouvement de fond inverse à vos prévisions.