Analyse technique: les grands principes

L'analyse technique s'appuie sur l’étude des graphiques boursiers passés pour tenter d'anticiper l'avenir... Mal vue de certains "fondamentalistes" qui la comparent à une "boule de cristal", elle donne pourtant souvent de précieuses indications en matière de timing d'investissement. 

L’analyse technique, appelée également analyse graphique ou analyse chartiste, prend en compte les comportements des investisseurs, qui comme chacun le sait, sont guidés par la raison ou bien parfois par des éléments irrationnels... L’évolution des cours de Bourse n’est pourtant ni aléatoire ni imprévisible et obéit à des règles statistiques. Comme l’a montré Gustave Le Bon dans sa théorie sur la psychologie des foules, un agrégat d’individus qui constituent une foule – et le marché en est une – est mû par quelques principes récurrents... 

Les origines

Il n’existe pas une théorie de l’analyse technique unifiée, mais plutôt des courants de pensées qui se sont forgés avec le temps à partir d’une base commune... C’est à la fin du 19ème siècle qu’ont été établies les bases de la méthode : Charles Dow, journaliste et père de l’indice américain Dow Jones, a ainsi posé quelques grands principes qui restent encore valables aujourd’hui pour la plupart des chartistes : Il a développé six grands axes de travail. Parmi ceux-ci, il a énoncé l’idée selon laquelle le cours de Bourse prend tout en compte. Pour lui, l’information transite d’abord aux mains de quelques privilégiés et se répand au grand public selon un processus psychologique toujours identique... 

Dans les années 30, N.R Elliot est allé plus loin... Selon lui, les valeurs et les indices suivent une évolution cyclique qui ressemble à des vagues. Chaque grande vague est composée en "sous-vagues" que l’on peut modéliser à partir de modèles mathématiques. Autrement dit, une grande tendance peut être décomposées en plusieurs petites tendances... 

Ordinateur à l'appui

C’est à partir des années 1970 que l’analyse graphique a connu un grand essor sur les marchés financiers, pour gagner le grand public dans les années 80. De nombreuses techniques nouvelles sont ainsi venues compléter les bases proposées par Dow et Elliot avec l'aide du développement de l'ordinateur individuel... 

En France, pour ne citer qu’un exemple, Philippe Cahen a développé sa théorie de l’ATDMF, lanalyse technique dynamique des marchés financiers. Selon lui, le principal indicateur à surveiller pour déterminer des tendances, ainsi que les signaux d’achat et de vente, est l’évolution de la volatilité des cours...