Accueil
»
Forums
»
Le Bistrot du Boursier
»
Consultation

Mais dans quel monde sommes nous ? ...

Messages

Répondre Nouveau sujet + Signaler un abus
Le 16/07/2020 à 20h17 / message No.91 Par carlesien

carlesien a écrit :

patrickus a écrit :
Dans les années 60, les parents tremblaient en allant voir le professeur pour discuter des études de leur rejeton. Aujourd'hui, ce sont les professeurs qui tremblent avant de recevoir les parents.


je partage ton avis là-dessus !
et quand tu avais une remarque de " l'instituteur " avec une note écrite pour les parents, c'est toi qui avait la trouille de rentrer à la maison !
Les temps changent ... mais on voit bien le résultat, décevant du point de vue de la morale !


auriez-vous fait comme ce "gamin" à l'époque dont on parlait ?
être encore aussi "bête" à 14 ans, alors qu'à 12 ans les chefs de bandes sont considérés comme des vieux, montre bien l'évolution actuelle ...

Le 14 juillet, au matin, les propriétaires d’une voiture ont trouvé le corps d’un garçon de 14 ans, piégé entre leur véhicule et un autre, à Landerneau, dans le Finistère.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’adolescent a tenté de voler un véhicule. Il aurait desserré le frein à main de la voiture située en haut de la pente de la rue. Le véhicule, dans la descente, aurait rencontré un obstacle alors que l’adolescent se trouvait toujours à l’extérieur de celui-ci. La portière se serait alors brutalement refermée sur lui.

Originaire de la région brestoise, le garçon qui était placé à l'aide sociale à l'enfance logeait depuis quelques jours dans un hôtel de Landerneau.

Il était déjà connu de la police. Dans la nuit du 11 au 12 juillet, il aurait tenté de commettre un cambriolage au collège de Mescoat, avec un autre mineur. Les gendarmes les avaient surpris en flagrant délit.

Par ailleurs, un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque .... L'intelligence à profusion !


 
Le 16/07/2020 à 21h29 / message No.92 Par damien35

cocluchea78 a écrit :

damien35 a écrit :

carlesien a écrit :

patrickus a écrit :
Dans les années 60, les parents tremblaient en allant voir le professeur pour discuter des études de leur rejeton. Aujourd'hui, ce sont les professeurs qui tremblent avant de recevoir les parents.


je partage ton avis là-dessus !
et quand tu avais une remarque de " l'instituteur " avec une note écrite pour les parents, c'est toi qui avait la trouille de rentrer à la maison !
Les temps changent ... mais on voit bien le résultat, décevant du point de vue de la morale !

Et oui en ces temps les gens respectaient les enseignants.
Maintenant on leur crache dessus. patrickus le premier...

il fut un temps ou le costume de policier ou de pompier était respecté, maintenant
1/ ils se font tirer dessus
2/ meme les profs leur crachent dessus (hein damien???)

bonne soirée

Dénoncer les quelques policiers qui jouent les cowboys et déshonorent la profession, ce n'est pas cracher sur tous les policiers.


 
Le 30/07/2020 à 12h16 / message No.93 Par carlesien

12 balles dans la peau ...

Les habitants du quartier Neruda à Saint-Denis, en banlieue parisienne, ont entendu de nombreux coups de feu dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 juillet. Selon les informations recueillies par les journalistes d’Actu Seine-Saint-Denis, une personne a été grièvement blessée.

En outre, lors d’une course-poursuite impliquant plusieurs voitures dont une de la police en intervention, un fonctionnaire a été renversé par un véhicule qui a ensuite pris la fuite.

Le blessé a reçu 12 balles de calibre 45, cinq dans le torse et sept dans le dos, selon une source policière citée par le média.
L’homme, toujours en vie, a été hospitalisé dans un état grave. (tu es sûr que c'est grave ??? )

Certains des coups de feu ont brisé les vitres d’immeubles environnants, précise la source.

Pour l’heure, les raisons de ces actes de violence nocturnes n’ont pas été établies. Une enquête est en cours.
ah, ces jeux de pauv's gamins qui s'ennuient, dirait l'autre ! ...


 
Le 04/08/2020 à 09h04 / message No.94 Par carlesien

pendant ce temps, d'autres s'occupent ...

Des fonctionnaires en civil de la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) du Val-de-Marne étaient en patrouille dans une barre d'immeubles à Gentilly, le 31 juillet, lorsqu’ils se sont intéressés à la présence d’une voiture et de deux individus dont l’échange leur a paru suspect, relate Le Pari*sien ...

Les policiers ont décidé de suivre ces hommes qui sont entrés dans un hall, ce qui les amenés à une importante saisie de drogue et d'armes.
L’un des deux individus, visiblement dérangé par la présence d’étrangers à ses côtés, a repoussé les fonctionnaires. Ceux-ci sont revenus à la charge et il les a alors menacés en sortant une arme. Les agents ont décliné leur qualité et l’ont menotté.

Cependant l’intervention ne s’est pas terminée là car ils ont senti une odeur de cannabis émanant d’un appartement.
À l’intérieur, ils ont interpellé un autre homme qui a d’abord tenté de leur claquer la porte au nez. Les deux suspects ont été placés en garde à vue.
La perquisition de l’appartement, ainsi que d’un autre, ont permis de saisir plus de 13 kilos de cannabis, près de 200 grammes de cocaïne, des fusils, du gaz lacrymogène et 56.000 euros en liquide.

La petite amie de l'un des deux hommes a été appréhendée un peu plus tard.

Et même sur ou sous la mer, la matière de base ne manque pas !
4 pêcheurs de l’île d’Oléron qui ont remonté 40 kg de cocaïne, ont tenté de la vendre ... bonne ou mauvaise pêche ???


 
Répondre Nouveau sujet