Proposé par

Dossier spécial "Les semi-conducteurs"

Automobile : Hyundai veut développer ses propres puces

Automobile : Hyundai veut développer ses propres puces

Le but est de diminuer la dépendance du constructeur vis-à-vis des fabricants de puces et d'assurer un meilleur approvisionnement dans le cadre de l'accélération du marché des voitures électriques et autonomes.

Automobile : Hyundai veut développer ses propres puces
Crédit photo © Reuters

La direction du constructeur automobile coréen Hyundai a son idée pour surmonter la pénurie actuelle qui frappe le secteur des semi-conducteurs. "Nous voulons être capables de développer nos propres puces au sein du groupe", a confié José Muñoz, le directeur des opérations de Hyundai à l'agence Reuters. Le but est ici de diminuer la dépendance du constructeur vis-à-vis des fabricants de puces et d'assurer un meilleur approvisionnement dans le cadre de l'accélération du marché des voitures électriques et autonomes.

Le dirigeant a toutefois conscience que cet objectif demande beaucoup d'investissements et de temps", estimant qu'à court terme, le pire était sans doute passé dans cette crise...

Hyundai résiste mieux

Hyundai Motor a globalement moins souffert que ses concurrents de la pénurie de puces grâce à une meilleure anticipation de sa gestion des stocks. Dès le printemps dernier, le groupe avait prévu de suspendre temporairement, du 7 au 14 avril, la production d'une de ses usines à Ulsan en Corée du Sud, en raison de la pénurie mondiale de puces électroniques.

La pénurie de puces avait empêché notamment la fabrication des systèmes de caméra du SUV Kona et des modules d'énergie électrique de la Ioniq 5, deux véhicules produits dans l'usine numéro une de Ulsan. En temps normal, cette usine produit 311.000 véhicules par an...

Anticipations...

Hyundai reste l'un des constructeurs automobiles parmi les moins touchés par la pénurie de puces, contrairement aux autres constructeurs automobiles qui ont annoncé ces derniers mois une réduction à marche forcée de leur production en raison des difficultés d'approvisionnements en semi-conducteurs.

La pénurie de puces, qui a commencé réellement à la fin du mois de décembre 2020, a été provoquée en partie par les estimations erronées des constructeurs automobiles et par l'explosion de la demande informatique pour les besoins du télétravail et des loisirs pendant la pandémie...

Depuis, l'accélération de la reprise économique "post-covid" a... aggravé ce déséquilibre. Alors que le phénomène a touché initialement l'industrie automobile, il impacte désormais l'électronique grand public, à commencer par les smartphones et les appareils électroménagers...

Pour en savoir plus sur les semi-conducteurs avec eToro...

©2021-2022