Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises  : Trump fait chuter le dollar, qu'il juge "trop fort"

Devises : Trump fait chuter le dollar, qu'il juge "trop fort"

Le cours du dollar a chuté mercredi soir. Dans un entretien au 'Wall Street Journal', le président américain a répété qu'il souhaitait un billet vert moins fort.

Devises  : Trump fait chuter le dollar, qu'il juge 'trop fort'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Donald Trump persiste et signe à propos du dollar. Le président américain a répété, dans un entretien publié mercredi soir sur le site internet du 'Wall Street Journal', que le dollar "est en train de devenir trop fort".

Cette déclaration a immédiatement fait reculer le cours du billet vert. Alors que l'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 grandes devises) progressait légèrement en séance, il a inversé la tendance après la publication de l'interview, pour reculer de 0,5% à 100,17. Face à l'euro, le billet vert reculait aussi de 0,5%, la monnaie européenne remontant à 1,0656$ mercredi soir, après avoir chuté jusqu'à 1,0589$ en séance...

La Chine échappe au statut de manipulateur de devises

Quelques jours après sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping, Donald Trump a en revanche assuré dans la même interview que la Chine ne figurerait pas sur la liste des pays qui manipulent leur devise, liste qui sera publiée par Washington avant la fin de la semaine.

Le président américain s'est aussi exprimé sur la politique monétaire de la Fed, et semble avoir mis de l'eau dans son vin concernant sa présidente, Janet Yellen. Alors qu'il l'avait vivement critiquée pendant sa campagne électorale, Donal Trump a fait comprendre qu'il n'avait pas encore décidé de ne pas la reconduire dans ses fonctions à l'expiration de son mandat, fin janvier 2018.

Non, Janet Yellen n'est pas encore "cuite" !

Répondant à la question : "Janet Yellen est-elle cuite" ?, il a répondu "non, pas cuite" ("no, not toast" en anglais), et a ajouté : "j'apprécie un environnement de taux d'intérêt bas, je dois être honnête avec vous".

Janet Yellen, qui a défendu mardi l'indépendance de la Fed face aux attaques des Républicains au Congrès, continue de prôner une approche prudente et graduelle dans le processus de relèvement des taux d'intérêt directeurs. L'objectif de la Fed étant d'assurer une croissance économique saine, dotée du plein emploi et d'une inflation proche de 2%, mais sans risque de surchauffe.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !