Devises : le yen plonge au plus bas depuis 24 ans après le statu quo de la BoJ

Devises : le yen plonge au plus bas depuis 24 ans après le statu quo de la BoJ

A contre-courant des autres banques centrales, la Banque du Japon a maintenu vendredi sa politique monétaire ultra-accommodante, faisant plonger le yen de 2% par rapport au dollar.

Devises : le yen plonge au plus bas depuis 24 ans après le statu quo de la BoJ
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le yen a plongé vendredi de plus de 2%, à près de 135 yens pour un dollar, au plus bas depuis 24 ans, après la décision de la Banque du Japon de prolonger sa politique monétaire ultra-accommodante, à contre-courant des autres banques centrales mondiales. Cette baisse du yen risque de peser sur la consommation de l'archipel nippon, en faisant monter les prix des produits importés.

Mais malgré cette dépréciation de la monnaie nationale, la BoJ a maintenu vendredi l'objectif des taux à court terme à -0,1%, ainsi que son engagement à contenir le rendement des obligations d'Etat à dix ans autour de zéro. La banque centrale a annoncé un nouveau programme d'achat d'obligations d'Etat à dix ans, en vue de s'assurer que le rendement à dix ans ne dépasse pas le plafond de 0,25% fixé par la banque centrale nipponne.

Le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, a non seulement exclu de resserrer la politique monétaire, mais il a même dit que la banque était prête à l'assouplir davantage, tout en reconnaissant que la rapide dépréciation du yen était dommageable pour l'économie japonaise.

Une inflation plus modérée qu'aux Etats-Unis et en Europe

La BoJ a tout de même signalé qu'elle surveillait de près les fluctuations sur le marché des devises. "Nous devons surveiller attentivement l'impact que pourraient avoir les mouvements sur les marchés financiers et le marché des devises sur l'économie et les prix au Japon", a dit la banque centrale dans son communiqué.

Au Japon, qui a souffert depuis des décennies d'une économie au bord de la déflation, l'indice des prix à la consommation de base a augmenté de 2,1% en avril sur un an, et devrait à nouveau grimper de 2,1% en mai, dépassant pour le deuxième mois consécutif l'objectif d'inflation de 2% de la banque centrale, selon un sondage 'Reuters' publié vendredi.

La hausse des prix reste cependant bien plus modérée au Japon qu'aux Etats-Unis, où les prix à la consommation ont bondi de 8,6% sur un an en mai, et que dans la zone euro, où l'inflation a atteint 8,1% en mai.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !