»
»
»
»
Consultation

Devises : le rouble tombe au plus bas historique face au dollar !

Devises : le rouble tombe au plus bas historique face au dollar !

L'effondrement des cours du pétrole complique la donne pour le budget de Moscou et affaiblit la monnaie russe.

Devises : le rouble tombe au plus bas historique face au dollar !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le cours du rouble est tombé mercredi à un nouveau plus bas historique face au dollar. La devise russe, qui a sombré ces derniers mois à mesure que les cours du pétrole plongeaient, s'est inscrite à 81,62 roubles pour un dollar à la Bourse de Moscou, en baisse de 3,7%. Le rouble ne s'est jamais échangé à ce niveau depuis que Moscou a enlevé trois zéros à sa monnaie, au moment de la grave crise financière de 1998.

L'euro est quant à lui monté jusqu'à 88,14 roubles, au plus haut depuis décembre 2014. La monnaie unique européenne avait alors atteint 100 roubles.

L'effondrement du rouble est lié à la dégringolade des cours du pétrole, principal produit d'exportation de la Russie. Le baril de brut léger américain WTI plongeait encore mercredi de 7,5% à 26,30$ pour le contrat à terme de février, au plus bas depuis plus de 12 ans, en septembre 2003. Le baril de Brent de la Mer du Nord perdait près de 5% à 27,36$ (contrat à terme de mars).

Le rouble avait déjà connu une période noire fin 2014, plombé par la chute des cours du brut mais aussi par les sanctions économiques imposées sur Moscou par l'Occident dans la cadre de la crise ukrainienne. La monnaie russe s'était écroulée en décembre 2014 dans une ambiance de panique. Au 17 décembre 2014, il affichait un plongeon de 60% depuis le début de l'année, mais il avait ensuite entamé une remontée progressive jusqu'en mai 2015 avant de fléchir à nouveau.

Une nouvelle année de récession en vue en Russie

Jusqu'à cette crise démarrée en 2014, le taux de change du rouble était resté stable dans une fourchette de 30 à 35 roubles pour un dollar depuis 2005. Le pétrole et le gaz représente 50% des recettes du gouvernement russe et les deux tiers des exportations du pays.

"Le rouble qui baisse, cela signifie que l'inflation augmente, et donc une baisse des revenus des ménages, un appauvrissement de la population et une baisse du niveau de vie", a commenté l'économiste Igor Nikolaïev, de la société de conseil FBK Grant Thornton, interrogé par l'agence 'AFP'.

Le gouvernement russe a déjà reconnu qu'avec un pétrole aux niveaux actuels, l'économie devrait encore se contracter et que des coupes budgétaires seraient nécessaires. De son côté, le FMI, dans ses dernières prévision publiées mardi, table sur une baisse de 1% du PIB en 2016, après une chute de près de 4% en 2015.

Sur le marché boursier, l'indice RTS de la Bourse de Moscou, libellé en dollars, a dévissé mercredi de 5,1% à la clôture, portant son plongeon à 18% depuis un mois. L'indice Micex (libellé en roubles) a mieux résisté (-0,9%).

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2016-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com