»
»
»
»
Consultation

Devises : le dollar profite de "stats" solides aux Etats-Unis

Devises : le dollar profite de "stats" solides aux Etats-Unis

L'annonce d'une consommation des ménages solide en mai et en avril aux Etats-Unis a quelque peu éloigné vendredi les attentes de baisses des taux de la Fed. Le dollar a profité des ces statistiques rassurantes pour la croissance.

Devises : le dollar profite de 'stats' solides aux Etats-Unis
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dollar a inscrit vendredi une troisième séance de hausse, soutenu par la publication de statistiques plus solides que prévu au Etats-Unis, qui relativisent l'urgence pour la Réserve fédérale de baisser ses taux directeurs face aux dangers liés à la guerre commerciale.

Vendredi soir, dans les échanges interbancaires à New York, l'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence) progressait ainsi de 0,56% à 97,56 points, sa troisième séance consécutive de hausse. L'euro reculait de son côté de 0,56% à 1,1212$, corrigeant après avoir atteint récemment ses plus hauts niveaux depuis le mois de mars.

Sur les marchés obligataires, les taux souverains US se sont stabilisés vendredi après leur dégringolade des dernières semaines dans la crainte d'un net ralentissement de la croissance outre-Atlantique. Le rendement de l'emprunt d'Etat américain de référence, le T-Bond à 10 ans, a tout de même cédé 1 point de base à 2,08% vendredi soir, restant proche de son plus bas niveau depuis octobre 2016.

La consommation tient bon, mais la confiance fléchit

Vendredi, les ventes de détail sont ressorties en hausse de 0,5% en mai sur un mois aux Etats-Unis, un peu moins qu'attendu certes (+0,7%), mais la lecture du mois d'avril a été de son côté revue en nette hausse, à +0,3% contre -0,2% en première lecture... Les chiffres confirment donc la bonne tenue de la consommation outre-Atlantique malgré l'escalade de la guerre commerciale.

Un petit bémol cependant : la confiance des consommateurs s'est dégradée en juin, selon les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan. L'indice de confiance a reculé à 97,9 après 100,0 en mai, légèrement inférieur aux attentes des économistes (98,0). En outre, le sous-indice mesurant le jugement des consommateurs sur leur situation future a baissé à 88,6 après 93,5 en mai et contre 92 estimé par le consensus...

Autre "stat" importante du jour, la production industrielle a augmenté plus que prévue en mai, à +0,4% sur un mois, contre +0,2% de consensus et -0,4% en avril, constituant là aussi une bonne surprise dans l'environnement actuel de hausse des coûts et des droits de douanes.

Les marchés attendent toujours une baisse des taux en juillet

Dans l'ensemble, ces données plaident plutôt en faveur d'un statu quo de la Réserve fédérale, à l'issue de sa prochaine réunion des 18 et 19 juin. Selon l'outil FedWatch du CME Group, basé sur les contrats à terme sur les "fed funds", les marchés anticipent ce statu quo (maintien du taux des "fed funds" à 2,25%-2,50%), avec une probabilité de 79,2% (contre 72,5% jeudi soir).

Les attentes restent en revanche très fortes pour un geste baissier le 31 juillet, avec une probabilité de 87,9% (contre 86% jeudi soir). Les traders voient 70,3% de chances pour une baisse d'un quart de point à 2,00%-2,25% et de 17,6% pour un recul d'un demi-point pour revenir à 1,75%-2%, selon cet outil.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com