Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises : le dollar monte, tour de vis de la Fed en vue

Devises : le dollar monte, tour de vis de la Fed en vue

Les propos de plusieurs responsables de la Fed et le discours de croissance de Donald Trump ont sonné le rebond du dollar.

Devises : le dollar monte, tour de vis de la Fed en vue
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après quelques séances de correction, le dollar est reparti à la hausse mercredi face à un panier de monnaies mondiales. La perspective d'une nouvelle hausse des taux de la Fed, entretenue par des déclarations "faucon", et le discours favorable à la croissance de Donald Trump, dans la nuit de mardi à mercredi, ont donné le signal du rebond au billet vert.

Mercredi, l'indice du dollar (qui mesure sa performance contre un panier des devises) progressait de 0,37% à 101,70 en matinée. L'euro reculait de 0,3% à 1,0540$, tandis que le yen chutait de 0,7% à 113,56 yens/$. La livre sterling cédait 0,1% à 1,2369$ et le franc suisse reculait de 0,4% à 1,01 FS/$.

Un nouveau tour de vis de la Fed dès le 15 mars ?

Depuis 48 heures, plusieurs membres de la Fed ont laissé entendre que la banque centrale américaine pourrait relever à nouveaux ses taux dès sa prochaine réunion des 14 et 15 mars prochains. Le président de la Fed de New York William Dudley, d'ordinaire dans le camp des "colombes", a ainsi estimé que les arguments en faveur d'une hausse étaient "bien plus convaincants" depuis l'élection de Donald Trump.
Le patron de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, a parlé d'un tour de vis possible "dans un futur proche", et John Williams (Fed de San Francisco) a dit qu'un nouveau geste serait "sérieusement étudié en mars"...

De son côté, Donald Trump, dans son premier discours devant le Congrès américain n'a pas donné de signal qui pourrait faire chuter le dollar. Alors qu'en janvier il avait déploré les effets d'un dollar "trop fort", il n'a pas évoqué le sujet cette nuit, adoptant devant les élus américains un ton plus présidentiel qu'à son habitude, et évitant les phrases choc... Historiquement, c'est au secrétaire au Trésor, et non au président américain, de commenter les mouvements de changes.

Trump promet 1.000 Mds$ d'investissements dans les infrastructures

Même s'il n'a pas donné de détails sur le financement de ses projets, le président républicain a confirmé ses promesses de campagne, qui sont de nature à soutenir la croissance économique et l'inflation aux Etats-Unis.

Il a notamment promis un plan de 1.000 Mds$ d'investissements, financés par le public et le privé et a affirmé vouloir commencer "bientôt" la construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Il a confirmé l'abrogation de la loi Obamacare, ainsi qu'une "réforme fiscale historique", qui profitera aux classes moyennes et aux entreprises. En revanche, le président n'a pas dit un mot sur la très controversée taxe sur les importations, ce qui pourrait signaler qu'il hésite désormais à mettre en oeuvre ce projet, qui inquiète les partenaires commerciaux des Etats-Unis ainsi que de nombreux chefs d'entreprises.

Le président républicain américain a aussi demandé au Congrès de voter une hausse de 54 Mds$ les dépenses militaires (+10%) dans le prochain budget, et il a redit qu'il comptait mieux contrôler l'immigration et "rendre à l'Amérique sa grandeur".

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !