Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises : le dollar défie Trump en saluant l'emploi US

Devises : le dollar défie Trump en saluant l'emploi US

Le billet vert a bondi vendredi après la publication de chiffres de l'emploi plus solides que prévu aux Etats-Unis en juin. De quoi enrager Donald Trump, qui n'a de cesse de critiquer le dollar fort et la Fed, dont les taux sont selon lui trop élevés

Devises : le dollar défie Trump en saluant l'emploi US
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dollar a salué vendredi par un vif rebond de solides chiffres de l'emploi en juin aux Etats-Unis. L'indice du dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de six devises de référence, a ainsi bondi de 0,55% à 97,25 points après ces chiffres, avec un plus haut en séance à 97,44 pts.

Les créations d'emplois ont atteint 224.000 en juin aux Etats-Unis, un chiffre bien supérieur aux 165.000 attendus, mettant à mal l'hypothèse selon laquelle la croissance américaine connaîtrait un net ralentissement... Une forte baisse des taux de la Fed dès sa réunion de juillet apparaît donc moins urgente, favorisant le rebond du billet vert et des taux d'intérêts. Le rendement du T-Bond à 10 ans a rebondi vendredi de 9 points de base à 2,04%. L'outil Fedwatch du CME Group table encore sur une baisse des taux de la Fed le 31 juillet, mais d'un quart de point plutôt qu'un demi-point.

L'euro cédait de son côté vendredi soir 0,52% à 1,1225$, déprimé par l'annonce d'une baisse inattendue des commandes industrielles en Allemagne, qui relance les spéculations en faveur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire de la BCE. Les commandes à l'industrie de la première économie de la zone euro ont ainsi décroché de 2,2% en mai par rapport à avril, alors que le consensus tablait sur une quasi-stabilité (-0,1%). En outre, le ministère allemand de l'Economie a précisé qu'il n'y aurait probablement pas d'amélioration à court terme.

La Fed "ne sait pas ce qu'elle fait"

Aux Etats-Unis, Donald Trump s'est chaudement félicité des bons chiffres de l'emploi, vendredi, mais il s'en est une nouvelle fois pris à la Réserve fédérale, deux jours après avoir critiqué une nouvelle fois la force du dollar, menaçant même d'intervenir sur le marché pour affaiblir la devise américaine afin de rendre les entreprises américaines plus compétitives.

Le président américain a accusé vendredi la Fed de ne "pas savoir ce qu'elle fait" et a jugé que l'économie américaine "serait comme une fusée" si la banque centrale baissait les taux. "Mais nous payons beaucoup d'intérêts et ce n'est pas nécessaire. Malheureusement nous avons une Fed qui ne sait pas ce qu'elle fait", a martelé le président devant des reporters depuis la Maison Blanche.

"La Chine et l'Europe jouent le grand jeu de la manipulation des devises"

Mercredi, via Twitter, Trump avait accusé une nouvelle fois la Chine et la zone euro de manipuler leurs monnaies, afin de rendre leurs produits plus compétitifs. Pour la première fois, il a évoqué une possible intervention du Trésor américain pour faire baisser le dollar, ce qui serait une première depuis 30 ans.

"La Chine et l'Europe jouent le grand jeu de la manipulation des devises et pompent de l'argent dans leur système pour faire concurrence aux Etats-Unis", a déploré le président américain sur Twitter. "Nous devrions FAIRE COMME EUX ou continuer à rester assis comme des idiots à regarder les autres pays jouer leur petit jeu comme ils le font depuis de nombreuses années", a affirmé le locataire de la Maison-Blanche, qui est déjà lancé dans sa campagne en vue d'une réelection en 2020, qui dépendra notamment de la bonne santé de l'économie et de la Bourse américaine.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com