Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed !

Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed !

Le billet vert a bondi de près de 1% mercredi soir face à un panier de devises après que la Fed a signalé des hausses de taux dès 2023. La Fed a aussi revu en hausse ses prévisions d'inflation pour 2021.

Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dollar a bondi mercredi soir après les annonces de la Réserve fédérale américaine, qui a surpris les marchés en se montrant légèrement moins accommodante que prévu. Un relèvement des taux directeurs est ainsi désormais envisagé dès 2023 et non en 2024, tandis que le débat sur une réduction des achats d'actifs ("tapering") par la banque centrale américaine a commencé.

Mercredi soir, l'indice du dollar bondissait ainsi de 0,93% à 91,38 points face à un panier de six devises de référence (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise). L'euro redonnait environ 1% à 1,1994$ dans les échanges interbancaires à New York.

A l'issue de sa réunion de politique monétaire, la banque centrale américaine a pourtant maintenu mercredi sa politique monétaire très accommodante, tout en relevant ses prévisions d'inflation et de croissance aux Etats-Unis, au vu des "progrès de la vaccination (qui) ont réduit la propagation du Covid-19".

Les nouvelles projections de la Fed montrent que le taux des "fed funds" (actuellement proche de zéro) serait de 0,6% à la fin 2023, ce qui impliquerait deux hausses de taux d'un quart de point cette année là. Une majorité de 13 membres de la Fed sur 18 s'attendent à ce que les taux directeurs soient relevés courant 2023. En mars, ils n'étaient que 7 à envisager un début de resserrement monétaire courant 2023, et en décembre ils n'étaient que 5.

Cette perspective a aussi dopé les taux d'intérêts mercredi soir. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans a ainsi bondi de 7 points de base à 1,57%.

L'inflation "core PCE" attendue à 3% cette année

Par ailleurs, le président de la Fed, Jerome Powell , a indiqué lors de sa conférence de presse, que les membres de la Fed avaient bel et bien abordé le sujet de la réduction des achats d'actifs ("tapering") lors de sa réunion de deux jours. Interrogé sur la question, il a répondu :"si vous voulez, vous pouvez dire que c'était la réunion où l'on a 'parlé-de-parler-de' " réduire les achats d'obligations. Pour autant, aucun calendrier précis n'est pour l'instant évoqué.

Concernant l'inflation, la Fed a répété qu'elle jugeait toujours "temporaire" l'accélération constatée ces derniers mois (+5% sur un an en mai pour le CPI). Dans le même temps, elle a nettement relevé ses prévisions d'inflation "core PCE" (sa mesure favorite) à 3% cette année, contre 2,2% en mars et 1,8% en décembre... Toutefois, l'inflation "core PCE" devrait revenir à 2,1% en 2022 et en 2023, selon ces nouvelles projections.

Jerome Powell a affirmé que la banque centrale était prête à agir si la hausse des prix dépassait largement et durablement ses objectifs (un "core PCE" de l'ordre de 2%). "Si les anticipations d'inflation augmentaient contrairement à notre scénario de base, nous agirions pour les faire baisser", a-t-il ainsi déclaré. Il a toutefois estimé que "les anticipations d'inflation à plus long terme semblent globalement cohérentes avec l'objectif de la Fed".

La Fed a en outre relevé ses prévisions de croissance aux Etats-Unis cette année. La hausse du PIB est désormais attendue à 7% (contre 6,5% en mars). Pour 2022, la prévision reste à +3,3%, tandis que celle de 2023 est attendue +2,4% contre +2,2% en mars. Quant au taux de chômage, il reste attendu à 4,5% fin 2021, puis à 3,8% fin 2022 (contre 3,9% en mars) et à 3,5% en 2023 (inchangé).

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !