Devises : le dollar bondit après la reconduction de Powell

Devises : le dollar bondit après la reconduction de Powell

Selon les investisseurs, la reconduction de Jerome Powell à la tête de la Fed rend de plus en plus probable une remontée des taux directeurs à partir de la mi-2022.

Devises : le dollar bondit après la reconduction de Powell
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dollar a nettement progressé lundi, après de nouvelles tensions sur les taux d'intérêts, en réaction à la nomination de Jerome Powell pour un second mandat de 4 ans à la tête de la Réserve fédérale. Bien qu'apprécié des marchés, Powell est considéré comme un peu plus "faucon" que sa rivale Lael Brainard, qui a été nommée vice-présidente de la Fed par Joe Biden.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar gagnait lundi soir 0,51% face à un panier de devises à 96,52 points, au plus haut depuis juin 2020, tandis que l'euro chutait de 0,44% à 1,1239$, un nouveau plus bas depuis juin 2020, plombé par les craintes de ralentissement économique dans la zone euro sous l'effet de 5e vague de Covid.

Sur les marchés obligataires, ces annonces ont entraîné une remontée des taux d'intérêts, la reconduction de Jerome Powell rendant de plus en plus probable une remontée des taux directeurs à partir de la mi-2022, dès que sera achevé le "tapering" (réduction des achats d'actifs) entamé en novembre.

Empêcher l'inflation de "s'enraciner durablement"

Le rendement du T-Bond à 10 ans américain a bondi lundi de 9 points de base pour remonter à 1,63% et celui du "30 ans" a grimpé de 8 pb à 1,98%. En Europe, le taux du Bund allemand à 10 ans est remonté de 4 pb à -0,31%.

Lors de leur première réaction depuis la Maison Blanche, en présence de Joe Biden, Jerome Powell et Lael Brainard ont tous deux insisté sur leur détermination à maîtriser l'inflation, qui a atteint en octobre 6,2% sur un an, bien au-dessus de l'objectif de long terme de 2% de la Fed. Powell a notamment déclaré que la Fed agirait pour "empêcher l'inflation de s'enraciner durablement".

Lael Brainard, gouverneure de la Fed et qui était pressentie pour remplacer Powell, a de son côté ajouté qu'elle était "déterminée à placer les Américains qui travaillent au coeur de ma tâche à la Réserve fédérale. Ce qui veut dire faire baisser l'inflation dans un moment où les gens sont concentrés sur leurs emplois et s'inquiètent de ce qu'ils pourront se payer avec leur salaire".

Le taux des "fed funds", principal taux directeur de la Fed, a été ramené proche de zéro début 2020 face à la crise du Covid-19, et selon l'outil FedWatch du CME (qui reflète les anticipations du marché), il devrait remonter à au moins 0,75% d'ici à la fin 2022, avec une première hausse d'un quart de point à venir en juin prochain.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !