Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises : le dollar affaibli par la détente sur les taux US

Devises : le dollar affaibli par la détente sur les taux US

Le recul du billet vert a coïncidé mardi avec une détente sur les marchés obligataires, malgré des signes de reprise vigoureuse de l'économie américaine, notamment en termes d'emploi et d'activité dans les services en mars.

Devises : le dollar affaibli par la détente sur les taux US
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après avoir engrangé un gain de 3,5% depuis le début de l'année face à un panier de devises de référence, le dollar a nettement marqué le pas mardi, cédant environ 0,8% en fin de soirée. Ce recul du billet vert a coïncidé avec une détente sur les marchés obligataires américains, malgré des signes de reprise vigoureuse de l'économie américaine, notamment en termes d'emploi et d'activité dans les services en mars.

Ainsi l'indice du dollar calculé par l'ICE ( (Intercontinental Exchange), qui mesure son évolution face à un panier composé de l'euro, de la livre sterling, du yen, du dollar canadien, du franc suisse et de la couronne suédoise, reculait mardi en fin de soirée de 0,79% à 92,29 points. L'euro regagnait de son côté 0,55% à 1,1875$ face au billet vert sur le marché interbancaire à New York.

Sur le marché des taux, l'heure était à la détente mardi après des semaines de tensions, rendant les placements en dollars moins attractifs. Le taux du T-Bond à 10 ans a ainsi reflué de 6 points de base à 1,65%, après un pic autour de 1,74% la semaine dernière. Début 2021, il n'était que de 0,9%. Le taux à 30 ans est revenu à 2,31% (-4 pdb) contre 1,64% en début d'année.

Activité record dans les services aux Etats-Unis en mars

Ces ajustements sur les marchés de changes et des taux se sont produits alors que les marchés boursiers sont tout près de leurs sommets, grâce à des signes d'amélioration de l'économie américaine, à la faveur de la campagne de vaccination massive et des aides financières du plan Biden de 1.900 Mds$.

Ainsi, l'économie américaine a créé non moins de 916.000 emplois non-agricoles le mois dernier, a annoncé vendredi le département américain du Travail. Le taux de chômage est revenu de 6,2% en février à 6% en mars. L'indice ISM des services en mars aux Etats-Unis, publié lundi, a atteint un niveau record, en s'affichant à 63,7 en mars contre 55,3 en février et 59 attendu par les économistes. Les progrès de la campagne de vaccination a permis à certains commerces de rouvrir le mois dernier aux Etats-Unis après des mois de fermetures pour des raisons sanitaires.

Mardi, le FMI a revu en hausse ses prévisions de croissance mondiale, à 6% contre 5,5% précédemment. Or, cette amélioration est surtout à mettre au crédit des Etats-Unis, où la croissance pourrait atteindre 6,4% cette année (+1,3 point de plus que prévu en janvier), du jamais vu depuis le début des années 1980.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !