»
»
»
»
Consultation

Devises : la livre sterling sous haute pression, le vote sur le Brexit serait repoussé

Devises : la livre sterling sous haute pression, le vote sur le Brexit serait repoussé

La livre sterling est sous haute pression ce lundi alors que Theresa May s'apprêterait à repousser le vote sur le Brexit prévu mardi à la Chambre des...

Devises : la livre sterling sous haute pression, le vote sur le Brexit serait repoussé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La livre sterling est sous haute pression ce lundi alors que Theresa May s'apprêterait à repousser le vote sur le Brexit prévu mardi à la Chambre des communes. La Première ministre doit faire une déclaration au Parlement d'ici une heure. La livre, qui a touché un plus bas depuis juin 2017 face au dollar, à 1,2606$, recule encore de 1% à 1,2630$.

Theresa May attendue à Bruxelles jeudi

Theresa May a déclaré à son cabinet qu'elle se rendrait à Bruxelles jeudi pour s'entretenir avec les dirigeants de l'UE et demander de meilleures conditions sur la partie la plus controversée de l'accord, la frontière irlandaise. Elle a discuté avec les dirigeants par téléphone ce week-end, mais les membres de l'Union européenne lui ont clairement indiqué qu'ils ne rouvriraient pas les négociations, explique Bloomberg. En l'état actuel, il ne fait quasi guère de doutes que la Première ministre perdra son pari. Certains ministres britanniques redoutent que la défaite soit telle, qu'elle provoque la chute du gouvernement.

"Certaines craintes au sujet d'un Brexit sans accord ont de nouveau refait surface alors que la Première ministre aurait retardé le vote sur le Brexit et que l'UE n'est pas prête à rouvrir les négociations sur le Brexit", explique à l'agence, Valentin Marinov, responsable de la stratégie monétaire chez Crédit Agricole.

La Chambre a un droit de regard contraignant

Le projet de Mme May visant à retarder le vote place de nouveau le processus dans la tourmente. La dirigeante a promis de donner à la Chambre des communes un droit de regard contraignant sur la ratification, ou non, de l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'UE avant que le pays ne quitte le bloc le 29 mars.

On ne sait pas encore quand ce vote se déroulera, mais certains s'attendent à ce qu'il n'ait lieu qu'en janvier, souligne Bloomberg. Si le Parlement venait à ne pas approuver l'accord de retrait, un hard Brexit serait alors tout proche. Au grand dam de Theresa May et des dirigeants européens, qui se battent depuis de longs mois pour éviter une telle issue.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com