»
»
»
»
Consultation

Devises : la livre sterling flambe avant le vote crucial pour le Brexit

Devises : la livre sterling flambe avant le vote crucial pour le Brexit

La livre sterling grimpait lundi soir d'environ 1%, à la veille d'un nouveau vote du parlement britannique sur le Brexit. Theresa May était lundi soir à Strasbourg pour négocier des amendements avec Jean-Claude Juncker.

Devises : la livre sterling flambe avant le vote crucial pour le Brexit
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La livre sterling a rebondi de près de 2% depuis lundi matin dans les échanges interbancaires, les cambistes pariant sur un accord de dernière minute permettant d'éviter une sortie désordonnée du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Des garanties obtenues à l'arraché sur le "backstop" ?

La devise britannique a gagné lundi environ 1% à 1,3150$, juste avant une rencontre très attendue à Strasbourg entre Theresa May et Jean-Claude Juncker, et à la veille d'un nouveau vote du parlement britannique sur l'accord de Brexit négocié l'automne dernier entre le Première ministre britannique et l'UE.

Après cette rencontre, au cours de laquelle la Première ministre britannique aurait obtenu des garanties contraignantes sur le "backstop" irlandais, le sterling a accentué ses gains, avançant encore de 0,85% à 1,3262$ dans la nuit de lundi à mardi, et portant ses gains à près de 2% en 24 heures.

Le ministre britannique David Lidington a annoncé lundi soir que ces nouvelles garanties "renforcent et améliorent l'accord de Brexit". Il a ajouté que deux nouveaux documents conjoints vont être produits lundi soir, et qu'ils seront inclus dans un projet d'"accord amélioré" sur lequel les élus de la Chambre des communes auront à se prononcer dès ce mardi.

Des rumeurs circulaient depuis lundi matin

La livre sterling avait auparavant reculé pendant 8 séances consécutives, dans la crainte d'un Brexit sans accord. Lundi, des rumeurs de presse jugeaient toutefois cette hypothèse de plus en plus improbable, et tablaient soit sur un accord de dernière minute, soit sur un report du Brexit de quelques mois au-delà de la date-butoir du 29 mars.

Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'étaient déjà entretenus par téléphone dimanche soir puis à nouveau lundi, avant leur entrevue à Strasbourg dans la soirée. Beth Rigby, rédactrice en chef adjointe du service politique de la chaîne TV Sky, estimait dès lundi après-midi que "vraisemblablement, la Première ministre va obtenir quelque chose pour tenter de sauver le vote de demain"...

Depuis l'échec d'un premier vote au parlement, le 15 janvier dernier, Theresa May tente de faire modifier la clause de sauvegarde sur la frontière irlandaise ("backstop"), qui cristallise l'opposition de nombreux élus britanniques.

Le sort du Brexit entre les mains du parlement britannique

Jusqu'au coup de théâtre de lundi soir, les observateurs s'attendaient à ce que le parlement britannique rejette une seconde fois le texte, ce mardi. Il reste à savoir si les garanties obtenues lundi soir suffiront à convaincre une majorité d'élus britanniques de voter en faveur de l'accord, ce qui permettrait au Royaume-Uni de quitter comme prévu l'Union européenne le 29 mars prochain.

Si le texte était une nouvelle fois rejeté, un autre vote interviendrait mercredi pour que le parlement accepte ou non l'hypothèse d'un Brexit "dur", sans accord. Les sondages prévoient qu'une majorité de députés refuse ce "hard Brexit", en raison du trop grand risque de chaos économique outre-Manche.

Un troisième vote serait alors organisé jeudi pour savoir si Londres va demander à l'Union européenne un délai supplémentaire, d'une "durée limitée", au-delà de la date-butoir du 29 mars, afin de parvenir à un compromis sur les modalités du divorce. En tout état de cause, les prochains jours devraient réserver encore des surprises et entraîner une forte volatilité de la livre sterling.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com