»
»
»
»
Consultation

Devises : la Chine s'engage sur la stabilité du yuan...

Devises : la Chine s'engage sur la stabilité du yuan...

Après avoir dévalué par surprise sa monnaie en août dernier, la Chine promet une stabilité à long terme.

Devises : la Chine s'engage sur la stabilité du yuan...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En dévaluant le yuan de manière inattendue en août, la Chine avait déclenché des turbulences boursières mondiales. De nombreux économistes ont interprété ce geste comme un coup de canif aux engagements de Pékin de s'ouvrir à l'économie de marché, et comme le signe que l'économie chinoise bat sérieusement de l'aile.

Vendredi, le président chinois, Xi Jinping, en visite d'Etat aux Etats-Unis, a tenté de dissiper le malaise, en déclarant qu'il n'y avait aucune raison de s'attendre à une poursuite de la dépréciation du yuan par rapport au dollar à long terme. Il a jugé que le taux de change entre les deux devises "se dirigeait vers la stabilité"...

Au cours d'une conférence de presse à Washington avec son homologue américain, Barack Obama, il estimé que "pour le moment, le taux de change entre le renminbi et le dollar se dirige vers la stabilité". "A l'avenir, la Chine (...) maintiendra la fluctuation normale et maintiendra la stabilité fondamentale du renminbi à un niveau adapté et équilibré", a-t-il poursuivi.

Pas de dépréciation compétitive ou de guerre des devises, promet Xi Jinping

M. Xi a ainsi confirmé ses propos tenus mardi lors du premier jour de sa visite outre-Atlantique. Il avait alors expliqué que la dévaluation avait "remporté un succès initial en corrigeant la déviation des taux de changes".

Mais "étant donné la situation économique et financière intérieure et à l'étranger, il n'y a pas de base pour une poursuite de la dépréciation du yuan", avait-il poursuivi. "Nous sommes contre la dépréciation compétitive ou une guerre des devises. Nous n'abaisserons pas le taux de change du yuan pour soutenir les exportations", avait-il encore assuré.

La dévaluation unilatérale du yuan, dans la semaine du 11 août, avait déclenché une forte baisse des Bourses mondiales, et fait penser que Pékin jouait la carte de la dévaluation compétitive pour relancer ses exportations, dans un contexte de ralentissement économique plus prononcé que prévu...

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com