»
»
»
»
Consultation

Devises : la BoJ fait repartir l'euro en nette baisse !

Devises : la BoJ fait repartir l'euro en nette baisse !

La devise européenne continue de fluctuer au gré des politiques des banques centrales. La décision de la Banque du Japon, vendredi, d'appliquer des taux négatifs sur les dépôts a fait rechuter l'euro et le yen.

Devises : la BoJ fait repartir l'euro en nette baisse !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après 4 séances de hausse consécutive, qui lui avaient fait gagner 1,4%, l'euro a stoppé net sa progression vendredi, et a inversé la tendance après l'annonce de la Banque du Japon (BoJ) d'un passage à des taux de dépôts négatifs.
La devise européenne abandonnait ainsi en soirée plus de 1%, à 1,0825$. Le yen a plongé encore davantage, reculant de près de 2% vendredi, à 121,15 yens pour un dollar.

L'annonce de la BoJ, qui a surpris les marchés, a confirmé qu'à l'exception de la Fed, les grandes banques centrales sont déterminées à aller encore plus loin dans leurs actions non-conventionnelles, afin de lutter contre les risques de déflation et de ranimer la croissance économique.

La BCE devrait aller plus loin dans ses taux négatifs en mars

En juin 2014, la BCE était devenue la première grande banque centrale du monde à tester les taux négatifs, imitant la politique suivie par d'autres banques centrales de plus petite taille, au Danemark, en Suède et en Suisse. Lors de sa réunion du 3 décembre 2015, la BCE a abaissé encore son taux de dépôt à -0,3%, et devrait aller plus loin dans ce sens lors de sa réunion de mars, selon les analystes financiers.

Lors de sa dernière réunion, le 21 janvier, la BCE n'a pas modifié ses taux directeurs, mais son président, Mario Draghi, a tenu des propos très accommodants, laissant clairement entendre que la Banque centrale européenne se préparait à prendre de nouvelles mesures de soutien en mars, ce qui serait de nature à peser sur le cours de l'euro.

Outre une nouvelle baisse du taux de dépôts en terrain encore plus négatif, les analystes espèrent une augmentation du montant mensuel des rachats d'actifs par la BCE (60 milliards d'euros actuellement). Ce programme de rachat d'actifs a déjà été prolongé de 6 mois, jusqu'en mars 2017, lors de la réunion de décembre de la BCE.

Ce vendredi, la Banque du Japon a donc décidé de rejoindre le groupe des banques centrales appliquant des taux négatifs (-0,1% au lieu de +0,1% au Japon) sur les dépôts des banques dans ses coffres. L'objectif est de décourager les banques d'immobiliser leurs excès de liquidités auprès des banques centrales, et de les pousser à irriguer l'économie en augmentant les crédits aux entreprises et aux particuliers.

Les intentions de la Fed sur les futures hausses des taux restent floues

Aux Etats-Unis, les signaux un peu brouillés envoyés par la Fed après sa réunion de cette semaine maintiennent le suspense sur le calendrier des futures hausses de taux. Dans son communiqué, la Fed a reconnu mercredi avoir observé un ralentissement de l'économie américaine en fin d'année, tout en soulignant que le marché de l'emploi a continué de s'améliorer depuis sa réunion de décembre.
Le 16 décembre, la banque centrale américaine avait relevé ses taux directeurs pour la première fois depuis près de 10 ans, en donnant un tour de vis d'un quart de point au taux des Fed funds, porté dans la fourchette de 0,25%-0,50%.

Mercredi, la Fed n'a pas procédé à un nouveau relèvement, mais n'a pas clairement exclu de le faire lors de sa prochaine réunion, en mars. Elle a cependant répété qu'elle procéderait de façon graduelle. Sur les marchés, les investisseurs estiment que la probabilité d'une nouveau tour de vis en mars a fortement diminué depuis décembre, compte tenu des signes de ralentissement de la croissance mondiale et américaine.

Vendredi, la publication du PIB du 4ème trimestre a confirmé ce ralentissement aux Etats-Unis, avec une hausse de 0,7% en rythme annuel, après +2% au 3ème trimestre. Sur l'ensemble de 2015, la croissance américaine s'est établie au même niveau qu'en 2014, à 2,4%.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2016-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com